Sites sociaux

Twitter à rajouter
Post-it
Bilan du Site Fondus :

Mise en commun des documents
Design du site en attente
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Derniers sujets
» Des Animaux de Toile
Lun 8 Mai - 11:05 par Apsara

» Galerie de Luna Pensive
Mer 12 Avr - 13:18 par chiara

» L'Ambre et le Jais [fic en cours]
Jeu 1 Sep - 10:17 par Apsara

» Les références non celtiques dans Harry Potter
Mer 8 Juin - 14:00 par Apsara

» Galerie d'Apsara
Mer 23 Déc - 8:38 par Apsara

» Galerie d'Yxanne
Lun 22 Déc - 8:10 par Circée

» Bienvenue chez les Fondus !
Mar 22 Juil - 8:29 par Apsara

» De l'Amour ou le cas Voldemort
Sam 22 Juin - 20:41 par chiara

» Au temps pour tous. Reconstructions-
Mar 14 Mai - 14:23 par Luna Pensive

» Derrière les Détraqueurs - Potterfiction en cours
Sam 2 Mar - 14:36 par Apsara

Sondage

Doit-on garder un seul topic ou demander un topic par membre pour les présentations

60% 60% [ 6 ]
40% 40% [ 4 ]

Total des votes : 10


De l'Amour ou le cas Voldemort

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Nausicaa le Ven 9 Juil - 13:12

J'ouvre ici un nouveau fil de discussion en puisant dans le topic réservé à la fic de Syrinx.
Il est question de savoir si et comment Tom Jedusor, aka Voldemort, a pu connaître l'Amour.



Suzywa a écrit:Dans ce chapitre, je pense que Jedusor est attiré par Jas. J'irai même plus loin, il est si fasciné par ses pouvoirs qu'il en tombe amoureux.
Je trouve donc que ton idée est judicieuse, Syrinx.
Jedusor, adolescent, a dû éprouver ce sentiment dans son existence. L'inverse me semble impossible !
Personne, quels qu'aient été les malheurs, les injustices vécues dans la petite enfance, n'a pu éprouver au moins une fois dans sa jeunesse ce bonheur de tomber amoureux.
Ça c'est pas évident du tout comme idée, parce que si c'est vrai (que Jedusor ait pu vraiment aimer quelqu'un d'autre que lui-même, et je le lui souhaite) ça veut alors dire qu'il aura été "humain" au moins une toute petite fois dans sa vie. Et aussi difficile à concevoir que cette idée puisse être, ne rendrait-elle pas ainsi Harry (et à plus forte raison Dumbledore) coupable de la mort de cet être (humain) ? (Même si OK, c'est pas Harry qui a tiré m'enfin voila).

Pour faire plus clair, JK Rowling s'est dédouanée, à travers ses personnages "gentils", de la mort de Voldemort en prétendant tout au long de l'histoire (mais surtout vers la fin) que ce dernier n'avait plus droit à aucune chance de rédemption parce qu'il n'avait de toute façon jamais été humain, alors là, ça fait se poser des questions... scratch

(Mais mon "Paul au riz" est prêt et on va se mettre à table. Je reviendrai Wink ).


Dernière édition par Nausicaa le Lun 12 Juil - 11:52, édité 3 fois

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Syrinx le Ven 9 Juil - 14:27

Coucou !
Coucou Suzy, merci d'être passée

La Magie noire donne en effet des pouvoirs sur la mort et sur les morts.
Pour pouvoir tuer, faire souffrir, il faut ressentir un énorme sentiment de haine qui servira de moteur aux sortilèges impardonnables.(...) la haine qui a tout simplement servi de moteur à sa Magie Intrinsèque.
ben voilà, je savais bien qu'il y avait tout pour comprendre

Dans ce chapitre, je pense que Jedusor est attiré par Jas. J'irai même plus loin, il est si fasciné par ses pouvoirs qu'il en tombe amoureux.
Je trouve donc que ton idée est judicieuse, Syrinx.
si c'est réellement l'idée... m'enfin voila

Ça c'est pas évident du tout comme idée, parce que si c'est vrai (que Jedusor ait pu vraiment aimer quelqu'un d'autre que lui-même, et je le lui souhaite) ça veut alors dire qu'il aura été "humain" au moins une toute petite fois dans sa vie.
la question est là au final (et elle revient sur le tapis) : le mal était-il inné chez lui, ou est-il devenu mauvais ?
La dernière fois, j'avais pas encore tranché.

Pour faire plus clair, JK Rowling s'est dédouanée, à travers ses personnages "gentils", de la mort de Voldemort en prétendant tout au long de l'histoire (mais surtout vers la fin) que ce dernier n'avait plus droit à aucune chance de rédemption parce qu'il n'avait de toute façon jamais été humain
En dehors de la fic, je ne vois pas où est le problème. Que Jedusor ait été humain ou pas, un jour, ça change rien au fait qu'il ne l'était plus depuis longtemps quand il meurt.

Voilà ce que j'avais, entre autres (hihihihi) exprimé après la lecture du chapitre 15.
ouais... Suzy est partie dans des réflexions intenses et poussées, dont il sortira peut-être une bonne surprise satisfait

Bisou

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2696
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Suzywa le Ven 9 Juil - 14:52

De Syrinx
Dans ce chapitre, je pense que Jedusor est attiré par Jas. J'irai même plus loin, il est si fasciné par ses pouvoirs qu'il en tombe amoureux.
Je trouve donc que ton idée est judicieuse, Syrinx.

si c'est réellement l'idée...
Evidemment, je dis que l'idée est judicieuse mais, bien sûr, je ne sais pas si c'est cela que tu as décidé !
Mais c'est quand même judicieux d'avoir fait en sorte que cette idée germe chez le lecteur !

De Nau:
Pour faire plus clair, JK Rowling s'est dédouanée, à travers ses personnages "gentils", de la mort de Voldemort en prétendant tout au long de l'histoire (mais surtout vers la fin) que ce dernier n'avait plus droit à aucune chance de rédemption parce qu'il n'avait de toute façon jamais été humain, alors là, ça fait se poser des questions...
J'avais bien cela en tête... Cette caractéristique de n'avoir aucune once d'humanité chez Voldemort... mais chez Jedusor ? Il a pu éprouver adolescent ce sentiment amoureux au moins une fois, sans jamais rien exprimer ! Pour éprouver de la haine, il faut au moins une fois avoir éprouvé de l'amour, non ? Ces sentiments sont si proches.
Un amour non partagé selon les exigences de Tom que je devine extrêmes pourrait avoir cadenassé "son humanité" à tout jamais. On arrive ainsi à ce que JKR énonce.
avatar
Suzywa
thé noir
thé noir

Messages : 1000
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 57
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Nausicaa le Ven 9 Juil - 14:58

Syrinx a écrit:
Pour faire plus clair, JK Rowling s'est dédouanée, à travers ses personnages "gentils", de la mort de Voldemort en prétendant tout au long de l'histoire (mais surtout vers la fin) que ce dernier n'avait plus droit à aucune chance de rédemption parce qu'il n'avait de toute façon jamais été humain
En dehors de la fic, je ne vois pas où est le problème. Que Jedusor ait été humain ou pas, un jour, ça change rien au fait qu'il ne l'était plus depuis longtemps quand il meurt.
La différence, c'est peut-être que si quelque part en Voldemort il a pu y avoir une trace d'humanité (je ne parle pas forcément de "bien" ou de "mal" même si les notions d'amour et de bien se jouxtent) alors elle est peut-être toujours en lui, qu'il le veuille ou non et indépendamment du temps passé à l'avoir perdue, cette humanité. On peut se dire qu'il y aurait toujours moyen de la faire ressurgir en faisant appel à elle, par l'intermédiaire, pourquoi pas, d'un souvenir (cf Rogue). Dans l'hypothèse où il n'y a JAMAIS rien qui se soit passé dans son cœur de pierre, par contre, rien à attendre. Du coup, moins de scrupules... C'est vraiment, pour le coup, oui, LE méchant par excellence, de naissance (pinaise, que c'est atroce comme personnage), à l'instar de la Sorcière Blanche dans Narnia... Il n'est même pas méchant pour quelque chose, il est juste méchant. Neutral

Edit, après le message de Suzy :
Suzywa a écrit:Pour éprouver de la haine, il faut au moins une fois avoir éprouvé de l'amour, non ? Ces sentiments sont si proches.
Je suis d'accord. Et c'est vrai que ça fait encore plus se poser des questions (une idée me vient, là tout de suite : Et si Dumbledore, en parcourant les souvenirs liés à Voldemort, n'avait pas seulement cherché à percer le secret des Horcruxes mais aussi à tomber justement sur ce genre de souvenir, cette faille ?...).

Pour en revenir à la haine, je me demande si on peut même affirmer que Voldemort en éprouve, on pourrait pousser sa non-humanité à dire qu'il fait le mal non pas par haine mais sans autre but que de faire le mal (cf ce que je viens d'écrire plus haut). Ce qui reviendrait à dire qu'il n'accordait finalement aucun intérêt (ni haine ni amour) à qui que ce soit, tant il se voyait au-dessus du lot...

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Syrinx le Ven 9 Juil - 16:49

La différence, c'est peut-être que si quelque part en Voldemort il a pu y avoir une trace d'humanité (...) alors elle est peut-être toujours en lui, qu'il le veuille ou non et indépendamment du temps passé à l'avoir perdue, cette humanité.
sauf s'il l'a perdue avec les parties de son âme à chaque meurtre commis

Pour en revenir à la haine, je me demande si on peut même affirmer que Voldemort en éprouve
bonne question aussi.
Il me semble que dans le tome 4 (ou plus tard), Voldemort dit qu'il hait Harry. A moins qu'il ne cherche à le tuer que pour finir ce qu'il avait commencé 13 ans plus tôt... mais pourquoi voulait-il tuer Harry déjà ? parce qu'il a cru à une prophétie disant qu'il tomberait. Et que ce soit par Orgueil ou par Peur, il a agi. Et j'ai du mal à concevoir qu'il ait agi sans aucune haine envers son rival (ou ses rivaux puisque Neville était aussi candidat).

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2696
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Apsara le Ven 9 Juil - 16:59

Nau. a écrit:Et si Dumbledore, en parcourant les souvenirs liés à Voldemort, n'avait pas seulement cherché à percer le secret des Horcruxes mais aussi à tomber justement sur ce genre de souvenir, cette faille ?...).
Interessant, comme idée...effectivement, on peut imaginer Dumbledore essayant de développer cette part d'humanité chez Tom collégien...
il n'accordait finalement aucun intérêt (ni haine ni amour) à qui que ce soit, tant il se voyait au-dessus du lot...
Seul trait humain, sans doute : pour se sentir supérieur aux autres,il faut qu'il y ait des autres . Malgré lui, il a besoin des autres en ce sens.
On peut d'ailleurs se demander pourquoi, tout jeune, il a eu ce désir de vaincre la mort .
Afin de profiter indéfiniment des plaisirs de la vie, plaisirs réduits, chez lui , au sentiment de supériorité ?
Et que peut-on extrapoler sur ses sentiments pour sa mère ?
On sait qu'il s'est interessé à sa famille : il a du demander à l'orphelinat où était enterrée sa mère et ce qu'on savait d'elle. Qu'en a-t-il pensé ? Ne sachant pas encore qu'elle était sorcière, ( et aurait peut-être pu se débrouiller pour vivre, si ellle l'avait voulu ) l'a-t-il méprisée ? N'est-ce pas là que lui est venue cette obsession de survivre à tout prix ?
Il a retrouvé la trace de son père ( haî, ça se comprend) et de sa famille maternelle ; de celle-ci, il pouvait tirer orgueil, comme son grand-père Marvolo. ajouté à sa fierté d'être intelligent, beau et sorcier, le voici dans la noblesse sorcière ( à ses yeux) . Ca a dù "booster" son ego...

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6508
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 67
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Nausicaa le Ven 9 Juil - 17:24

Syrinx a écrit:
La différence, c'est peut-être que si quelque part en Voldemort il a pu y avoir une trace d'humanité (...) alors elle est peut-être toujours en lui, qu'il le veuille ou non et indépendamment du temps passé à l'avoir perdue, cette humanité.
sauf s'il l'a perdue avec les parties de son âme à chaque meurtre commis
Ah, comme ça, ça me plait bien ! Very Happy (Ça me gênait cette malfaisance innée de la part de JK Rowling). En fait, on pourrait alors dire que Voldemort est bien foncièrement mauvais mais au moment de sa naissance en tant que "Lord Voldemort". Depuis lors, aucune chance de rédemption... No

C'est donc avant que tout aurait pu basculer, et donc... Enfin, non, rien ! Content


Edit :
En recherchant un article que je n'ai pas retrouvé (c'était au moment de la rétrospective Miyazaki), je suis tombée sur cette page de Wikipédia à propos des archétypes de méchants dans les œuvres de fiction. Il y a aussi une page spéciale "Seigneur des Ténèbres".

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Suzywa le Ven 9 Juil - 17:35

En te lisant Nau', je me suis posé la question de savoir si le personnage Jedusor-Voldemort a été humain. scratch

Je me suis replongée alors dans le chapitre "Le secret de Jedusor" du tome 6 ( chapitre 13 ! p298 coll Gallimard).
Il éprouve de la méfiance, de la peur teintée de colère à l'idée de partir pour l'Asile de fous. Il est rebelle face à l'injustice. Il est en quête de vérité car jamais personne, en onze ans, ne lui a dit la vérité sur ses origines. Il a vécu comme un être différent des autres sans comprendre pourquoi.

Quand Albus Dumbledore le lui apprend, il éprouve du bonheur.
En énonçant ses pouvoirs, il déclare qu'il peut attirer des ennuis chez qui lui déplait.
Je comprends par là que Tom a rencontré des personnes, enfants ou adultes, qui lui ont plu mais qu'il n'a suscité que la peur et le rejet chez elles parce qu'il était doué de pouvoirs étranges.
En contre partie, Tom utilisait ses pouvoirs pour punir, effrayer ou soumettre à sa volonté. Une sorte de vengeance que j'apparente personnellement à de la haine envers ces moldus qui ne l'acceptent pas tel qu'il est et qui n'ont peut-être pas répondu à un élan d'amitié qu'il aurait voulu établir quand il était tout petit.

Maintenant, à Poudlard, n'aurait-il pas pu succomber à Jas qui offre des compétences assez extraordinaires assez comparables aux siennes ?

Post croisé avec Apsara, je revens ce soir !
Je pense qu'il s'est déshumanisé progressivement par choix au fur et à mesure de la création de ses horcruxes mais qu'avant cela, il aurait pu succomber à des sentiments amoureux pendant l'adolescence.

Il est à noter aussi que Voldemort semble éprouver de l'affection pour Nagini. Même si c'est un animal, même si c'est son précieux horcrux, ne pourrait-on croire que c'est de l'amour qu'il éprouve ?



avatar
Suzywa
thé noir
thé noir

Messages : 1000
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 57
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Nausicaa le Ven 9 Juil - 18:01

Suzywa a écrit:Maintenant, à Poudlard, n'aurait-il pas pu succomber à Jas qui offre des compétences assez extraordinaires assez comparables aux siennes ?
L'histoire de Syrinx nous le dira... Rolling Eyes (La pression, Syrinx !!! Wink ). On pourrait aussi imaginer qu'il ne succombe pas véritablement à Jas mais qu'il envie, convoite, son pouvoir. Après, qu'il prenne cette admiration pour de l'amour, c'est autre chose, mais... scratch Houlà, je sens qu'on va arriver à se poser une nouvelle question, surtout en lisant la fin de ton post, Suzy, avec Nagini : Qu'est-ce que l'amour ? Shocked

Ouaip ben je fais une pause ! (A plus !)

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Apsara le Ven 9 Juil - 20:05

Qu'est-ce que l'amour ?
Je dirais, sobrement, que nous n'avons, à l'évidence, pas assez de mots pour nommer les innombrables variantes des sentiments positifs : on n'aime jamais deux personnes exactement de la même façon. Alors, quand doit-on coller l'étiquette " amour" sur un sentiment ?

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6508
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 67
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Syrinx le Sam 10 Juil - 14:26

Nausicaa a écrit:
Suzywa a écrit:Maintenant, à Poudlard, n'aurait-il pas pu succomber à Jas qui offre des compétences assez extraordinaires assez comparables aux siennes ?
L'histoire de Syrinx nous le dira... Rolling Eyes (La pression, Syrinx !!! Wink ).
ouaip, pour l'écrire rapidement, parce que l'histoire est quand même ficelée dans ses grandes lignes, et je n'y reviendrai pas (donc ça répondra juste oui ou non à la question)

Suzy a écrit:Il est à noter aussi que Voldemort semble éprouver de l'affection pour Nagini. Même si c'est un animal, même si c'est son précieux horcrux, ne pourrait-on croire que c'est de l'amour qu'il éprouve ?
Ch'uis pas convaincue, c'est surtout de la sympathie par ressemblance. Parmi tout son entourage, Nagini est celui qui lui ressemble le plus (faciesse de reptile et température du coeur Razz )
D'ailleurs Dumbldore fait le raisonnement inverse quand il cherche à déterminer ce que sont les horruxes : il dit que Voldemort est trop attentionné, qu'il exerce un pouvoir un peu trop fort sur le serpent, même pour un animal de compagnie qu'il aimerait bien, et c'est comme qu'il trouve que Naguini est un horcruxe, il ne croit pas que Voldemort puisse s'occuper d'un autre être sans intérêt (et les faits lui donnent raison)

Qu'est-ce que l'amour ?
Je dirais, sobrement, que nous n'avons, à l'évidence, pas assez de mots pour nommer les innombrables variantes des sentiments positifs : on n'aime jamais deux personnes exactement de la même façon. Alors, quand doit-on coller l'étiquette " amour" sur un sentiment ?
Elle me plait bien ta réponse, parce qu'elle m'évite de me pencher sur ce que j'aurai répondu (puisqu'on a pas assez de mots... et pourtant j'ai commencé à ressencer les différentes amours, ben... on en a quand même des mots !)

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2696
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Apsara le Sam 10 Juil - 16:43

les différentes amours
D'aussi loin que je me souvienne ( non mais pas de commentaire déplacé, je vous prie...) j'ai été choqué que l'on nomme "amour" l'attachement entre parents et enfants : il devrait y avoir un mot spécifique pour ça.

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6508
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 67
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Syrinx le Sam 10 Juil - 17:12

c'est pour ça qu'on a des adjectifs : amour filial, fraternel, maternel/paternel...
Mais ch'uis d'accord, il manque un mot dans la langue. On a bien Amour et Amitié

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2696
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Apsara le Sam 10 Juil - 17:26

Mais ch'uis d'accord, il manque un mot dans la langue.
Je viens de penser à un autre encore : l'amour de Dieu pour les croyants. Encore autre chose que l'amour filial !

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6508
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 67
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Syrinx le Sam 10 Juil - 19:53

l'amour de Dieu pour les croyants
faudrait-il encore être persuadé que cet amour existe, pour songer à trouver un mot...

(désolée si ça choque qqn, mais fallait pas me tenter et encore je vous passe le mot synonyme qui m'est venu pour désigner l'amour des croyants pour dieu)

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2696
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Nausicaa le Sam 10 Juil - 23:44

Apsara a écrit:
les différentes amours
D'aussi loin que je me souvienne ( non mais pas de commentaire déplacé, je vous prie...) j'ai été choqué que l'on nomme "amour" l'attachement entre parents et enfants : il devrait y avoir un mot spécifique pour ça.
Ben, quelque part, heureusement qu'il n'y a qu'un seul et unique mot pour "ça", parce que sinon, toute la base de l'histoire de JK Rowling n'aurait pas pu exister.
L'amour c'est l'amour, quoi, ce qui fait son pouvoir c'est justement parce qu'il peut être perçu partout et chez n'importe qui, universellement...



Love actually is everywhere... (in Love Actually)

Edit : J'ai la citation complète du flim, mais en anglais :
"It seems to me that love is everywhere. Often, it's not particularly dignified or newsworthy, but it's always there - fathers and sons, mothers and daughters, husbands and wives, boyfriends, girlfriends, old friends. When the planes hit the Twin Towers, as far as I know, none of the phone calls from the people on board were messages of hate or revenge - they were all messages of love. If you look for it, I've got a sneaking suspicion... love actually is all around. "

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Apsara le Dim 11 Juil - 10:58


Donc, pour toi, Nau., "amour"= attachement profond . Tu en fais une question de quantité et non de qualité.
Une amitié profonde, c'est de l'amour, pour toi ?
Comment nommes-tu alors l'attachement "plan-plan" de bien des couples, beaucoup moins intense que les grandes amitiés ?

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6508
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 67
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Nausicaa le Dim 11 Juil - 14:20

Apsara a écrit:Donc, pour toi, Nau., "amour"= attachement profond . Tu en fais une question de quantité et non de qualité.
Non, même pas, pour moi l'amour n'est pas (et ne peut pas être) ni quantifiable ni qualifiable. C'est juste l'amour, c'est comme la magie, c'est là ou pas.

Une amitié profonde, c'est de l'amour, pour toi ?
Et comment !

Comment nommes-tu alors l'attachement "plan-plan" de bien des couples, beaucoup moins intense que les grandes amitiés ?
Ben, si c'est de l'attachement "plan-plan", je serais tentée d'appeler ça de "l'attachement "plan-plan"" ! Laughing

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Apsara le Dim 11 Juil - 14:26

Attention, question perfide ! sifflote Comment nommes-tu respectivement :
- d'une part, une grande amitié entre homme et femme ?
- d'autre part, l'amour entre homme et femme ?
( dans le cas de deux hétéro., naturlich !)

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6508
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 67
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Nausicaa le Dim 11 Juil - 14:43

(Pardon de polluer ton topic, Syrinx).

Apsara a écrit: Attention, question perfide ! sifflote Comment nommes-tu respectivement :
- d'une part, une grande amitié entre homme et femme ?
- d'autre part, l'amour entre homme et femme ?
( dans le cas de deux hétéro., naturlich !)

J'ai d'abord été tentée de répondre pour le premier cas "une grande amitié" et pour le second "de l'amour" mais je vois où tu veux me faire en venir, alors, oui, (même pas peur), les deux cas sont bel et bien de l'amour. Après, que ça se passe attaché au radiateur ou à rire comme des baleines (tiens, comment elle s'appelle, la baleine ?) au cinéma, peu importe ! L'amour est là, juste là (et ce serait dommage de passer à côté en cherchant à se prendre la tête sur le pourquoi des choses aussi simples que ça).
Mais ça n'est que mon humble avis, encore une fois... Content

Pour raccrocher un tout petit peu au topic (si quand même), dans HP, le pouvoir de l'amour est présent aussi bien dans la relation de Harry avec Ginny, de Ron pour Ginny, de Hermione pour Harry, de Ron pour Hermione, dans celui Lily pour Harry, de Dumbledore pour Ariana, de Dumbledore pour Grindewald, de Rogue pour Lily, de Sirius pour James, de Molly pour Fred, de Dobby pour Harry, de Narcissa pour Drago, etc... MAIS certainement pas de Voldemort pour quelqu'un.

C'est binaire, comme raisonnement, en fait ! Razz

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Syrinx le Dim 11 Juil - 15:06

(Pardon de polluer ton topic, Syrinx).
t'inquiétes, je vais continuer...

Attention, question perfide ! Comment nommes-tu respectivement :
- d'une part, une grande amitié entre homme et femme ?
- d'autre part, l'amour entre homme et femme ?
les réponses sont dans les questions
( dans le cas de deux hétéro., naturlich !)
précision inutile pour moi, si y Amour entre un homme et une femme, ben ils sont forcément hétéros (sinon c'est de l'amitié). On a peut-être pas de mot pour désigner l'amour entre parents et enfants ou entre frère et soeur, mais on en a un pour désigner l'amour entre amis : l'amitié.
(enfin selon ma conception)

Après, que ça se passe attaché au radiateur...
Mais qu'est-ce qui fiche là, le radiateur ?
...ou à rire comme des baleines (tiens, comment elle s'appelle, la baleine ?)
Marlène ?

le pouvoir de l'amour
Et voilà on va finir par chanter en coeur power of love (nan, je mets pas le lien non plus, faut pas abuser)
Edit Nau' : LOL ! Pourquoi pas, la playlist DJ Dumbledore ! Razz J'ai celle d'Elton John qui me vient aussi, Believe (in Love).

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2696
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Apsara le Dim 11 Juil - 15:20

(Pardon de polluer ton topic, Syrinx).
T'as raison, Nau.: où est-ce qu'on pourrait continuer ? Sur polluage ? On expatrie nos derniers posts là-bas ?
Pour raccrocher un tout petit peu au topic
...je dirais que ce qui me gène, c'est que Dumbledore dise à Harry qu'il a , si je me souviens bien, "la faculté d'aimer au plus haut point".
En m'interrogeant ( toute question d'étiquetage mise de côté Content ) il est vrai que Harry , disons par " sentiment affectueux " ( oui, je tiens à rester dans le vague ) va faire beaucoup de choses mais je trouve que ces sentiments sont toujours exprimés de façon très superficielle, j'ai du mal à en ressentir la profondeur.
Je veux bien que J.K. ait voulu rester pudique en ce qui concerne les relations entre Harry et Ginny mais pour le reste ? Par exemple, la douleur de Harry à la mort de Sirius qui aurait dù être la conséquence de son affection pour lui, qui l'avait poussé à le secourir, je ne l'ai pas vraiment ressentie. Sa colère oui, son chagrin non.
Edit. après le message de Syrinx.
Donc, tu serais de mon avis, Syrinx :
- une catégorie " amitié" : de la simple sympathie aux amitiés les plus profondes
- une catégorie "amour" du simple flirt aux passions torrides
la différence entre les deux catégories étant le côté physique de la 2° ? ( on met de côté l'amour filial et l'amour de Dieu )

Mais qu'est-ce qui fiche là, le radiateur ?
Ki k'a parlé du radiateur de ses voisins du dessus ? sifflote

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6508
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 67
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Nausicaa le Dim 11 Juil - 15:38

Apsara a écrit:- une catégorie " amitié" : de la simple sympathie aux amitiés les plus profondes
- une catégorie "amour" du simple flirt aux passions torrides
Quoi qu'il en soit, l'expression de ces deux substantifs ne prend qu'une seule et même forme : le verbe "aimer"... sifflote


DJ Dumby : Aimer à Perdre la Raison...

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Apsara le Dim 11 Juil - 16:11

l'expression de ces deux substantifs ne prend qu'une seule et même forme : le verbe "aimer"...
Eh, vouiii Je persiste à dire qu'il manque des mots...
Aimer à Perdre la Raison...
Très belle chanson d'amour...."chantable" à un ami, selon toi ? sifflote

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6508
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 67
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Suzywa le Dim 11 Juil - 16:22

Je pense également que l'amour est partout, c'est la force de vie sublimée par l'être humain qui, en plus, a été réglementée par les différentes sociétés humaines afin que certaines limites ne soient pas dépassées.
Perdre un frère, un enfant, un mari, un compagnon, un animal familier est terrible. Je pense personnellement que je souffrirais avec la même intensité, ce qui prouverait que l'amour est d'intensité unique.

Je pense que tout homme naît avec cette force vitale positive en lui il est incapable de survivre sans les autres. Un homme ne naît pas mauvais à 100%. C'est la société qui l'entoure qui le corrompt.

Un enfant abandonné est encore plus en quête d'amour qu'un enfant qui est né au sein d'une famille qui l'a accueilli d'emblée.

Je pense donc que Tom a connu un tel rejet social qu'il a dû se cloîtrer psychologiquement et la seule force vitale qui l'a poussé à continuer à vivre, il l'a transformé en défi : prouver que c'était lui le meilleur, le plus fort, prouver à tous ceux qui l'ont rejeté qu'ils ont eu tort de le repousser et que sa vengeance sera extrême.
Tous les moyens ont été bons (manipulations par séduction, prise de puissance grâce à la magie noire, immortalité recherchée au travers du principe des horcruxes)
Maintenant, il faut voir quand ce repli complet s'est passé.

Mais si JKR affirme que son personnage n'a jamais été humain, il reste du domaine de la fiction pure et perd, à mon sens, de sa force dans la morale de l'histoire.
Dans le même ordre, Harry, pendant positif de Voldemort, devient une personnalité irréelle par son surplus d'humanité.

Le Monde de la Magie mettait une barrière spatiale avec notre réalité de lecteur. Par contre, les personnages, en ayant une dimension humaine, me permettaient de réfléchir sur nous-mêmes.

Je trouve plus fort de savoir que Tom et Harry sont partis d'un début de vie identique, avec un potentiel de choix identique que de voir un Tom mauvais à 100% en naissant et un Harry bon à 100% au moment où il a poussé son premier cri.

De Syrinx:
Suzy a écrit:
Il est à noter aussi que Voldemort semble éprouver de l'affection pour Nagini. Même si c'est un animal, même si c'est son précieux horcrux, ne pourrait-on croire que c'est de l'amour qu'il éprouve ?
Ch'uis pas convaincue, c'est surtout de la sympathie par ressemblance.
Déjà si Voldemort éprouve de la sympathie, même par ressemblance, c'est tout de même un élan d'attachement... Non ?

Beaucoup de posts croisés, donc, je risque de revenir ! Lol
avatar
Suzywa
thé noir
thé noir

Messages : 1000
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 57
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'Amour ou le cas Voldemort

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum