Sites sociaux

Twitter à rajouter
Post-it
Bilan du Site Fondus :

Mise en commun des documents
Design du site en attente
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Derniers sujets
» Travail de Chiara
Jeu 19 Oct - 11:12 par chiara

» Des Animaux de Toile
Lun 8 Mai - 11:05 par Apsara

» Galerie de Luna Pensive
Mer 12 Avr - 13:18 par chiara

» L'Ambre et le Jais [fic en cours]
Jeu 1 Sep - 10:17 par Apsara

» Les références non celtiques dans Harry Potter
Mer 8 Juin - 14:00 par Apsara

» Galerie d'Apsara
Mer 23 Déc - 8:38 par Apsara

» Galerie d'Yxanne
Lun 22 Déc - 8:10 par Circée

» Bienvenue chez les Fondus !
Mar 22 Juil - 8:29 par Apsara

» De l'Amour ou le cas Voldemort
Sam 22 Juin - 20:41 par chiara

» Au temps pour tous. Reconstructions-
Mar 14 Mai - 14:23 par Luna Pensive

Sondage

Doit-on garder un seul topic ou demander un topic par membre pour les présentations

60% 60% [ 6 ]
40% 40% [ 4 ]

Total des votes : 10


[En cours] Fanfic Blooddy

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [En cours] Fanfic Blooddy

Message par Blooddy le Lun 10 Jan - 20:09

Comme dit dans polluage, j'ai avancé ma fic.

Des relecteurs dispo? (je pensais utiliser google docs)

Blooddy
thé noir
thé noir

Messages : 1992
Date d'inscription : 09/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Fanfic Blooddy

Message par Nausicaa le Lun 10 Jan - 23:13

Blooddy a écrit:Comme dit dans polluage, j'ai avancé ma fic.
Yep !
Des relecteurs dispo? (je pensais utiliser google docs)
Je laisse la main à d'autre(s).
J'arrive même pas à trouver le temps de relire la mienne (et je ne parle même pas de l'écrire) alors dans l'immédiat, no es posible... No

Bonne continuation en tout cas. drunken
avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5822
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Fanfic Blooddy

Message par Blooddy le Lun 10 Jan - 23:20

Nausicaa a écrit:
Blooddy a écrit:Comme dit dans polluage, j'ai avancé ma fic.
Yep !
Des relecteurs dispo? (je pensais utiliser google docs)
Je laisse la main à d'autre(s).
J'arrive même pas à trouver le temps de relire la mienne (et je ne parle même pas de l'écrire) alors dans l'immédiat, no es posible... No

Bonne continuation en tout cas. drunken

Ok pas de soucis, j'en ai déjà deux dont Estelle Smile

Finalement j'ai réussit à trouver comme mes personnages allaient se parler entre eux. J'espère que ça ne sonnera pas faux Mad Lucy tutoie Severus et Severus ne s'adresse jamais à elle de façon à ce que le problème se pose (non je ne cherche pas la facilité sifflote )
avatar
Blooddy
thé noir
thé noir

Messages : 1992
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 28
Localisation : Chez Apsara

Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Fanfic Blooddy

Message par Nausicaa le Lun 10 Jan - 23:26

Blooddy a écrit:Finalement j'ai réussit à trouver comme mes personnages allaient se parler entre eux. J'espère que ça ne sonnera pas faux Mad Lucy tutoie Severus et Severus ne s'adresse jamais à elle de façon à ce que le problème se pose (non je ne cherche pas la facilité sifflote )
Hé hé, oui ! En effet ! Razz
Bon ben c'est cool, deux relectrices, on va pouvoir la lire bientôt, cette suite, alors... sifflote
avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5822
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Fanfic Blooddy

Message par Blooddy le Mar 11 Jan - 8:34

J'en ai dégoté deux autres x) quatre en tout dont 3 qui la reprenne depuis le début (Estelle reprendra de là où elle en était).

EDIT : au fait, que pensez-vous du passage où Hermione dit à Ron et Harry que Lucy est une vampire. J'aime pas ce passage, mais il fallait quand même que ça soit écrit noir sur blanc pour ceux qui sont longs à la détente x') Je sais pas comment refaire, peut être juste faire dire à Hermione un truc du genre : "c'est pourtant simple, c'est une vampire". Huh
avatar
Blooddy
thé noir
thé noir

Messages : 1992
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 28
Localisation : Chez Apsara

Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Fanfic Blooddy

Message par Blooddy le Lun 24 Jan - 0:01

Voici la fan fic en entier, en plusieurs post car sinon ça ne rentre pas, elle a été entièrement corrigée! Donc pour ceux que l'ortho avait arrêté vous pouvez recommencer si vous le voulez. Pour ce qui souhaite, je peux fournir le lien vers le google doc.


Le songe d'une nuit de printemps,
Rêve en pays magique.


Avant propos

Ce qui suit est une histoire tirée d'un rêve que j'ai fait peu après m’être inscrite au DreamSwap. Bien sûr, mon rêve était beaucoup plus court et décousu mais j'ai décidé de le retravailler et en voici le résultat. Ce rêve commence au début du sixième tome de Harry Potter, juste après son altercation avec Malefoy dans le Poudlard Express. Si vous suivez cette histoire avec le livre sous les yeux, vous verrez que certains passages du récit sont tirés du livre original. C'est normal, mon histoire colle au livre.

Bonne lecture,
Blooddy.



La nouvelle élève



Après s'être fait pétrifier par Malefoy, Harry arriva en retard à la répartition des premières années.
Il entra dans la grande salle puis, une fois assit entre Hermione et Ron, il se tourna pour attraper une carafe et vit une nouvelle élève qui lui parût étrange.
-Qui est-elle? Demanda-t-il en faisant un signe de tête vers l'inconnue.
-Une nouvelle. Elle est arrivée avec les premières années, répondit Hermione.
-Moi je dit qu'elle est plutôt âgée pour une fille de 11 ans, rétorqua Ron.
-Ne dit pas de sottises, dit Hermione, être en avance sur sa croissance n'est pas un crime!
-C'est même plus que ça, si tu veux mon avis, dit Ron un sourire au coin des lèvres.
Hermione se plongea dans un livre, l'air vexée. Harry, quant à lui, continua de la regarder. Il se dit que Ron n'avait pas si tort et qu'elle ne pouvait pas être beaucoup plus jeune qu'eux. La jeune fille releva la tête un instant. Leurs regards se croisèrent, durant une fraction de seconde, avant qu'elle ne replonge dans son assiette. Harry aperçu ses pupilles noires, semblables à celles d'une créature vivant dans l'obscurité, ainsi que son teint cireux qui lui rappela étrangement celui de Rogue. Peut-être sont-ils parents ? Se dit-il. Il se sourit à lui-même, imaginant Rogue en père de famille et chassa cette idée de son esprit.

*

Le lendemain matin, le professeur McGonagall, distribua les emplois du temps. Hermione se précipita aussi tôt au cours de runes, tandis que Ron et Harry retournèrent dans la salle commune durant le temps libre que leur accordaient leurs emplois du temps respectifs.
Arrivés dans la tour des Gryffondor, ils furent étonnés de voir que la nouvelle élève qui les avait intrigués la veille était là. Elle était assise contre un mur dans un coin de la pièce, presque cachée derrière un rideau. Elle avait des cheveux noirs, (aussi noir que ceux de Sirius se dit Harry, une pointe de tristesse dans le cœur) et ses doigts qui tenaient un livre, avaient quelque chose de squelettique, ce qui fit frissonner Harry.
-Qu'est-ce qu'elle fait là? Murmura Ron à l'intention de Harry.
-C'est étrange en effet, si elle était en première année elle devrait être en cours, non?
-Exact! Tu devrais aller lui parler.
-Et pourquoi moi? S'interloqua Harry
-Parce que tu es l'Élu, répondit Ron avant de rire dans sa barbe.
Harry lui lança un regard à la fois rieur et désespéré, et s'en alla interroger la nouvelle venue.
-Bonjour, lança-t-il.
La jeune fille leva les yeux de son livre, qui n'était autre que le Monstrueux livre des Monstres, qui semblait tout à fait inoffensif si l'on en croit le ronronnement qu'il émettait. Elle plongea son regard dans celui de Harry.
-Bonjour, rétorqua-t-elle. Sa voix avait un accent venu tout droit d'un pays de l'Est.
Harry la regarda et tout d'un coup il ressenti une profonde douleur à sa cicatrice. Il porta sa main sur son front, essayant d'atténuer la douleur tandis que les yeux de la jeune fille disparurent aussitôt derrière son livre.
-Ça va? Je suis désolée … dit-elle d'un ton timide.
-Non ce n'est rien ne t'inquiètes pas, ça m'arrive de temps en temps, répondit Harry portant sa main à sa cicatrice. Il savait que ce n'était pas «rien » mais ne voulait pas s'en soucier pour le moment.
-Je m'appelle Harry et toi?
La jeune fille se leva et tendit une main osseuse en évitant le regard de Harry.
-Lucy.
Harry lui pris sa main sans trop la serrer, se disant qu'une poignée de main frénétique sur des os semblant si fragiles ne pouvait être sans risque.
-Tu n'es pas en cours? Pourtant les premières années sont avec le professeur Flitwick il me semble?
-Excuse-moi, mais tu fais erreur, répondit Lucy poliment.
Harry ne semblant pas comprendre, elle reprit:
-Je ne suis pas en première année.
-Ah euh … a bon? Dit Harry l'air gêné. Comme tu étais à la répartition j'ai cru que … Excuse-moi alors. Tu es en quelle année?
-Ce n'est rien, je suis en 6éme année. Je crois que c'est ton cas également non?
Harry fût stupéfait d'apprendre que l'on pouvait rejoindre Poudlard aussi tardivement.
-Mais comment se fait-il ..., commença-t-il.
-Que j'intègre l'école en cours de route? Finit Lucy, en souriant. Et bien l'an dernier j'étais à Durmstrang et mon père a décidé de me changer d'école.
-Ah et bien bienvenue alors, dit Harry.
-Merci, désolée mais je dois te laisser j'ai un hibou à envoyer, à tout à l'heure au cours de défense contre les forces du mal alors. Lucy s'en alla son livre sous le bras, qui tenta de dévorer Harry au passage. Harry remarqua que sa cape était beaucoup trop large pour elle et très abîmée comme si on l'avait déchiquetée. Il se dit que c'était sûrement le livre que lui même avait eu du mal à maitriser.
-Alors? S'empressa de demander Ron, qui avait suivi la conversation de loin, affalé dans un canapé.
-Hum et bien elle a tout simplement changé d'école, elle vient de Durmstrang, figure toi.
-Durmstrang? Plus j'y pense et plus je me dit qu'elle ressemble à Rogue cette fille, dit Ron avant de se lancer dans une profonde méditation sur les possibilités de parenté entre Lucy et Rogue. Il se tourna alors vers Harry, et dans un regard, tous deux imaginèrent Rogue en train de s'occuper d'un enfant et ils s'esclaffèrent de rire.




La victoire de Rogue



Lorsqu'ils entrèrent dans la salle du cours de défenses contre les forces du Mal, ils s'aperçurent que Rogue avait déjà imposé sa personnalité à la pièce. Elle était plus sombre qu'à l'ordinaire dû à d'épais rideaux de couleur rouge foncée masquant les fenêtres. Des chandelles disposées un peu partout dans la salle permettaient de l'éclairer. Sur les murs, étaient accrochés des affiches représentant des corps mutilés, des personnes exhibant d'horribles blessures, ou encore en train d' hurler de douleur. Ce nouveau décor eut l'effet escompté par le professeur : tous les élèves s'installèrent dans un silence crispant.
-Je ne vous ai pas demandé de sortir vos livres il me semble, fit remarquer Rogue en s'installant à son bureau. J'ai certaines choses à vous dire qui exigent une pleine et entière attention.
Ses yeux balayèrent la classe et lorsqu'ils tombèrent sur la porte, on entendit un petit frappement contre celle-ci et la porte s'ouvrit. Une silhouette mince et encapuchonnée entra.
-Excusez-moi, professeur. Je me suis perdue, dit une petite voix timide en s'avançant. De face, sa cape paraissait encore plus grande et plus déchirée que de derrière. D'une main elle tenait son sac, lui aussi en piteux état, et de l'autre une plaquette de chocolat à moitié entamée.
-Lucy. Entrez donc, dit-il d'une voix qui se voulait aimable.
Harry se tourna vers Ron.
-Il l'a appelée par son prénom? Demanda-t-il dans un murmure.
Ron acquiesça.
-C'est sûr cette fois, ils sont de la même famille!
-Ne soit pas si catégorique, susurra Hermione, assise devant eux.
-Potter, Weasley, Granger, vous me rédigerez en quatre rouleaux, chacun, une dissertation sur ce qui a bien pu provoquer de tels dommages à chacune des personnes présentes ici. Rogue désigna les affiches accrochées aux murs. Vous avez intérêt à bien mémoriser ces tableaux car vous ne pourrez pas les revoir. Ainsi vous occuperez vos yeux plutôt que vos langues.
Harry et Ron se mirent à grogner tandis que Hermione se retourna, sortit une plume et un parchemin et commença à prendre des notes sur chaque tableau de la pièce.
-Lucy, veuillez prendre place à côté de Drago.
La jeune fille s'installa donc au fond de la classe dans le coin des Serpentard, et commença à sortir ses affaires. Crabbe et Goyle assis derrière, se penchèrent vers elle en ricanant.
-Alors le petit vampire a trouvé une aile sous laquelle se cacher? Murmura Crabbe.
Lucy fît mine de ne pas entendre.
-Hey Dracula retourne toi on te parle! Lança Goyle. Lucy se retourna et Crabbe en profita pour sortir un crucifix et lui mettre juste devant le visage. Lucy poussa un hurlement, tomba de sa chaise et se mit à ramper vers l'avant de la salle en se cachant le visage.
-BOUH!, cria Crabbe avant d'exploser de rire ainsi que tous les Serpentard excepté Malefoy, qui comme le remarqua Harry, ne semblait pas du tout partager la plaisanterie, affichant même un air agacé.
Rogue traversa la salle en trombe, fixant le clan Serpentard de ses yeux noirs et perçant. Plus personne de ce côté de la salle n'osait rire ni même parler.
-Rangez moi cette horreur.
Crabbe s'exécuta en vitesse, visiblement apeuré par le regard sombre posé sur lui. Dans la précipitation il fit tomber le contenu de son sac au sol et des gousses d'ails vinrent rouler contre les pieds de Rogue mais aussi contre ceux de Malefoy.
-Endoloris! S'écria Malefoy en pointant sa baguette sur le visage de Crabbe. Le malheureux tomba à terre en se tordant de douleur, hurlant à la mort. Les réactions dans la classe étaient diverses. Ils y avaient celles et ceux qui hurlaient à la prononciation du sort impardonnable, ceux, qui comme Goyle, tremblaient sur leur chaise et enfin ceux qui n'osaient pas bouger d'un orteil ni même respirer. Rogue pointa sa baguette sur Crabbe et mis fin à ses souffrances.
-Bon, dit Rogue d'un ton calme et détaché, Goyle veuillez accompagner Crabbe à l'infirmerie. Goyle se leva avec difficulté, les membres encore tremblant et emmena son acolyte hors de la salle.
-Drago, cette affaire ne pouvant se régler en interne, veuillez m'attendre dans le bureau du directeur. Malefoy s'exécuta, claquant la porte derrière lui.
-Lucy, vous pouvez suivre la fin du cours?
La jeune fille hocha la tête.
-Parfait, reprenez votre place, nous continuons. Ceci était donc une belle démonstration que les forces du mal peuvent être partout et ne préviennent pas. Prenez vos manuels à la page 20.
Les élèves obéirent sans bruit et le cours se poursuivit sans incident, excepté le fait que Harry réussit à obtenir une retenue après avoir tenu tête à Rogue.
A la fin du cours, Harry reçut un message de Dumbledore lui demandant de venir dans son bureau le samedi soir suivant. Il ne pourrait donc pas faire sa retenue.



Le Prince de Sang-Mêlé



Harry et Ron passèrent la fin de matinée à tenter de faire leurs devoirs jusqu'à ce que Hermione revienne de son cours d'arithmancie et accélère leur rythme de travail. Ils venaient de finir lorsque la cloche sonna pour leur double cours de potions et ils reprirent le chemin familier qui menait aux cachots, dans la salle qui avait été si longtemps celle de Rogue.
A leur arrivée dans le couloir, ils virent qu'une douzaine d'élèves seulement avaient été admis en classe d'ASPIC. Il y avait quatre Serpentard y compris Malefoy, quatre Serdaigle, un Poufsouffle, Ernie McMillan, et les trois Gryffondor qu'étaient Harry, Ron et Hermione.
-Il est ici? S'exclama Ron en voyant Malefoy qui ne sembla pas entendre.
-Moins fort! S'empressa de dire Hermione en lui collant sa main sur sa bouche.
-Désolé, murmura Ron, mais n'empêche pourquoi Dumbledore l'a-t-il laissé au sein de Poudlard? C'est un danger public!
-J'en parlerai à Dumbledore samedi soir, dit Harry en observant Malefoy du coin de l'œil.
Soudain, la porte du cachot s'ouvrit et l'énorme ventre du professeur Slughorn le précéda dans le couloir. Harry ne l'avait pas remarqué mais dans l'ombre de la porte se tenait Lucy, assise à même le sol son livre lui masquant le visage. Elle n'adressa pas un regard à Harry et rentra dans la salle suivant le rang des Serpentard, imitée par le reste des élèves. Elle voulut s'assoir à côté de Malefoy qui lui murmura quelque chose et elle changea de place. Elle s'approcha alors de la table où était Harry.
-Excusez-moi, je peux m'… ? Demanda-t-elle dans un souffle, se gardant de regarder Harry.
Ron fit mine de ne pas l'avoir entendue. Harry se tourna vers Hermione pour connaître son avis mais c'est elle qui se leva et invita Lucy à se joindre à eux et elle prit place entre Hermione et Ernie.
-Bonjour je suis Ernie McMillan, dit-il en tendant une main vers Lucy qui lui répondit par un simple signe de la tête. Ernie parut offensé et se mit à fixer le chaudron posé sur leur table.
Harry aurait bien voulu lui demander si elle allait bien après ce qui s'était passé le matin même mais il semblait évident qu'elle n'était pas d'humeur à la conversation.
Une fois que tout le monde fût installé, Slughorn leur demanda de reconnaître le nom des potions se trouvant dans les chaudrons devant eux. Puis il leur montra le chaudron posé sur son bureau en leur indiquant qu'il s'agissait d'une potion appelée Felix Felicis.
-C'est de la chance liquide, précisa Hermione lorsque l'occasion lui en fût donnée. Il suffit d'en boire pour avoir une chance extraordinaire.
Ce complément d'information eu pour effet d'intéresser Malefoy au plus haut point. On aurait presque dit qu'il regrettait d'avoir refusé Lucy à sa table. Harry compris vite pourquoi. Quand Slughorn leur annonça que celui ou celle qui préparerait le meilleur filtre de Mort Vivante gagnerait une petite fiole de Felix Felicis, il vit Lucy commencer la potion sans même ouvrir son manuel. Hermione la regarda étrangement.
-Tu … tu n'ouvres pas ton livre?
-Hein? Ah … Euh... Si bien sûr, dit Lucy un peu gênée en s'empressant d'ouvrir son manuel à la page 10 sans pour autant le lire.
Harry quant à lui, n'ayant pas prévu de suivre le cours de potion suite à ses résultats aux APSIC avait du prendre un exemplaire du Manuel avancé de préparation des potions dans l'armoire de Slughorn. Lorsqu'il l'ouvrit il remarqua que l'ancien propriétaire n'en avait absolument pas pris soin : il avait griffonné des astuces sur toutes pages si bien que les marges étaient aussi noires que l'encre de l'imprimé. Il y conseillait d'écraser la fève avec le plat du couteau plutôt que de la couper. Au grand étonnement de Harry, la fève exsuda une telle quantité de jus qu'il fût émerveillé de voir une petite graine ratatinée en contenir autant. Cependant, ce n'est pas cela qui l'étonna le plus. Lucy avait utilisé la même technique alors que son livre ne semblait pas contenir d' instructions supplémentaires. Au moment de mélanger, il continua de suivre les notes du précédent utilisateur : il fallait remuer un tour dans le sens des aiguilles d'une montre chaque fois qu'on avait fait sept tours dans le sens inverse. Sa potion prit alors la couleur rose pâle décrite dans le manuel.
-Comment es-tu arrivé à ça? interrogea Hermione d'un ton impérieux.
Harry lui expliqua sa méthode mais Hermione lui rétorqua que ce n'était pas ce que disait le livre. Harry poursuivit sa préparation en jetant un coup d'œil à Lucy qui visiblement ne connaissait pas la technique pour mélanger et sa potion bien que rose était trop foncée par rapport à celle de Harry.
-Et voilà, le temps est écoulé! Déclara Slughorn. Arrêtez, s'il vous plaît!
Il passa entre les tables, examinant les chaudrons. Il s'abstenait de tout commentaire mais reniflait parfois une potion ou la remuait un peu. Enfin, il arriva à la table où Harry, Ron, Hermione, Ernie et Lucy étaient assis. Il eut un sourire navré devant la substance semblable à du goudron que contenait le chaudron de Ron. Il n'accorda aucune attention à la mixture bleu marine d'Ernie, mais salua d'un signe de tête approbateur les potions d'Hermione et de Lucy.
Enfin, quand il vit celle de Harry, une expression de ravissement incrédule illumina son visage.
-Le vainqueur incontestable! S'écria-t-il à la cantonade. Excellent, excellent, Harry! Dieu du ciel, il est évident que vous avez hérité du talent de votre mère, elle avait le don pour les potions, Lily, sans aucun doute! Alors, le voilà, il est à vous – un flacon de Felix Felicis, comme promis, et faites-en bon usage!
-Merci, dit Harry glissant dans sa poche intérieur la minuscule fiole remplie d'un liquide doré.
-Et puis-je connaître les noms de ces deux demoiselles qui n'ont pas démérité? Demanda Slughorn en se tournant vers Hermione et Lucy.
-Hermione Granger, monsieur.
-Lucy Gaunt, dit-elle dans un murmure.
-Ne soyez pas si timide, Mademoiselle, lança Slughorn d'un ton rieur. Ravi de faire votre connaissance. Il est l'heure de nous séparer, à la semaine prochaine.
Tous sortir dans le calme et Harry vit Malefoy enrager dans un coin tandis qu'il rangeait ses affaires. Ce n'est qu'à l'heure du diner, loin des oreilles indiscrètes qu'il expliqua à Ron et Hermione comment il avait suivi les instructions manuscrites laissées par l'ancien propriétaire. Ne prêtant guerre attention aux indignations d'Hermione, qui défendait le fait qu' Harry avait triché, ce dernier préféra exposer le fait que Lucy, sans autres instructions, connaissait l'astuce consistant à écraser une fève.
-Et bien, elle est juste douée en potion, rétorqua Hermione. Elle n'a pas besoin de tricher, elle.
-Il n'a pas triché, remarqua Ron, il a simplement suivi d'autres instructions que les nôtres. Et je maintiens le fait, que Lucy et Rogue sont de la même famille.
-Ron …, dit Hermione d'un ton agacé.
Celui-ci ne répondit pas et se contenta de finir son dîner.




La maison des Gaunt



A huit heure le samedi suivant, Harry se rendit à son rendez-vous dans le bureau du directeur. Avec Ron et Hermione, ils avaient passé la fin de la semaine à faire des hypothèses sur le pourquoi du retour de Malefoy, un peu trop naturel à leur goût. Ron avait supposé qu'il avait lancé un sortilège d'Imperium à Dumbledore tandis que Hermione, réfutant cette théorie, avait suggéré que Malefoy avait été puni sans que quiconque ne le sache. Harry, quant à lui, était déterminé à questionner Dumbledore à ce sujet. Il arriva devant la porte donnant accès au bureau du directeur et frappa.
-Entrez, répondit la voix de Dumbledore.
-Bonsoir, monsieur, dit Harry en s'avançant dans la pièce.
-Ah, bonsoir, Harry. Assieds-toi, proposa Dumbledore avec un sourire. J'espère que ta première semaine de rentrée c'est bien passée?
-Oui, merci, monsieur, dit Harry.
-Tu n'as pas traîné, déjà une retenue à ton actif!
-Heu …, commença Harry, mal à l'aise, mais Dumbledore ne paraissait pas trop sévère.
-Je me suis arrangé avec le professeur Rogue pour qu'elle soit reportée à samedi prochain.
-Très bien, dit Harry, qui avait des choses beaucoup plus préoccupantes en tête que la retenue de Rogue.
Il scruta la pièce à la recherche d'un indice concernant cette séance d'entrainement mais ne vit qu'aucun espace n'avait été libéré pour s'entraîner à des sortilèges de combat. Se rappelant qu'il voulait interroger le directeur à propos du retour prématuré de Malefoy, il se tourna vers celui-ci bien décidé à connaître le fin mot de l'histoire.
-Monsieur?
-Oui Harry?
-Puis-je vous posez une question?
Dumbledore fit un signe de tête, l'invitant à continuer.
-Et bien je me demandais pourquoi Malefoy était revenu si vite après avoir lancé un sortilège impardonnable à Crabbe. N'est-ce pas une raison suffisante pour exclure quelqu'un?
-Je me doutais que tu m'interrogerais à ce propos, dit Dumbledore un petit sourire aux lèvres.
Harry se sentit un peu gêné mais ne dit rien.
-Que penses-tu qu'il arrivera à Malefoy si je le mets dehors?
Harry s'avoua qu'il ne s'était pas posé la question mais la réponse lui vient naturellement.
-Et bien il rejoindra sa famille et … Voldemort, non?
-Exact et je ne pense pas qu'il soit bon pour un garçon de ton âge de fréquenter Voldemort. Il pourrait lui ordonner de faire des choses qu'un adolescent ne devrait pas avoir à faire.
-Vous pensez, donc, que garder Malefoy à Poudlard le protège?
-En effet.
-Mais, monsieur, Malefoy pourrait très bien attaquer une autre personne que Crabbe et …
-Ne t'inquiètes donc pas tant Harry, je surveille Mr Malefoy de très près. Je peux t'assurer qu'il ne fera aucun mal à d'autres élèves.
Harry aurait voulu continuer la discussion mais visiblement Dumbledore voulait y couper court.
-Alors Harry, dit-il d'un ton sérieux, je suis sûr que tu t'es demandé ce que j'avais préparé pour toi au cours de ces … disons, leçons, faute d'un meilleur terme?
Harry, Ron et Hermione n'avaient cessé d'établir des hypothèses à ce sujet, entre le retour des séances d'occlumancie avec Rogue, des duels contre Dumbledore ou encore l'apprentissage de nouveaux sorts, ils avaient tout passé en revue sauf ce qui allait suivre.
Harry fût invité à faire un plongeon dans la Pensine. Il arriva dans un souvenir que Dumbledore s'était procuré il y a peu. Un employé du Département de la justice magique, un certain Bob Ogden, avait été envoyé pour rendre visite à une famille du moins étrange, dont les trois membres qui la composait étaient plutôt du genre obtus et effrayant. Les Gaunt, c'était leur nom, habitaient en amont d'un village nommé Little Hangleton. Harry put apprendre que Merope, la fille, était tombée amoureuse d'un moldu (Tom Jedusor Senior) et lui avait donné un filtre d'amour afin qu'il soit également amoureux d'elle. Par la suite, Merope a arrêté de donner ce filtre à Tom, espérant qu'il soit véritablement épris d'elle. Mais ce ne fût pas le cas et il l'abandonna alors qu'elle était enceinte du futur Tom Jedusor, qui deviendrait Lord Voldemort. Merope accoucha, mit alors fin à ses jours et Tom Junior alla dans un orphelinat moldu.
-Attendez, dit Harry en sortant de la Pensine, ce nom de famille « Gaunt » c'est le même que …
-Celui de Lucy? Compléta Dumbledore, un sourire aux lèvres.
Harry parût abasourdi, serait-il possible que Lucy ait un lien de parenté avec Voldemort? Et si cela était vrai, comment Dumbledore avait-il pu l'accepter?
-Est-elle de la famille de Voldemort? Une sœur? Une cousine?
Dumbledore semblait toujours amusé.
-Harry … As-tu déjà oublié ce que nous venons de voir? Merope est morte de chagrin après que Tom l'ait quitté et je vois mal son frère, Morphin, fonder une famille. Je pense plutôt qu'il a sombré dans une folie animée par ses jeux avec les serpents.
Harry semblait perplexe.
-Cependant, tu avais raison sur un point. Lucy Gaunt fait bien partie de la famille de Voldemort. Tu ne vois vraiment pas le lien?
Harry resta silencieux. Il pensa qu’ Hermione aurait trouvé la réponse de façon évidente, mais pour lui ce n'était absolument pas limpide.
-Non Monsieur, désolé, je ne vois pas …
-Et bien c'est sa fille, expliqua Dumbledore comme s'il s'agissait de la plus banale des nouvelles.
Harry bondit de sa chaise.
-Comment? Mais …, mais …, Harry n'arrivait plus à trouver les mots face à ce qu'il considérait comme une aberration. Elle m'a dit qu'elle venait de Durmstrang, songea-t-il soudain, est-ce vrai?
-Oui Harry, c'est vrai. Je veux bien te dire tout ce que je sais à propos de Miss Gaunt , mais je veux que tu me promettes de ne le révéler à personne. Pas même à Miss Granger et Mr Weasley.
Dumbledore regarda Harry à travers ses lunettes en demi-lune. Il paraissait impressionnant et Harry n'aurait pu lui désobéir. Il promit donc de ne rien raconter à quiconque.
-Ce qu'il faut que tu saches Harry, reprit Dumbledore, c'est que Miss Gaunt n'a découvert l'identité de son père seulement l'été dernier.
-Il ne l'a pas élevée?
-Je doute que Voldemort ait eu un jour des envies de paternité. J'ai eu une longue discussion avec Miss Gaunt à la fin de l'été. Elle a été élevée par sa mère qui l'a mise à Durmstrang pour faire ses études. Sa mère et Voldemort ont eu une aventure, et ce un an avant que ce dernier vienne rendre visite à ta famille.
Il y eu un silence, le puzzle se mettait en place dans la tête de Harry.
-Ce qui veut dire qu'elle n'a pas connu Voldemort car celui-ci n'était plus qu'une âme errante?
-Je vois que c'est un peu plus clair pour toi. En effet, lorsque Lucy est née sa mère a dû le dire à Voldemort, sinon comment le saurait-il, mais il a eu la même réaction que Tom Jedusor Senior lors de sa naissance : il s'en est complétement désintéressé. Les années ont passé et Lucy est donc rentrée à Durmstrang.
-Excusez-moi, mais Lucy n'a donc jamais porté le nom de Jedusor?
-Non en effet. Jusqu'à l'été dernier son nom de famille était Barthory, le nom de sa mère.
-Que c'est-il donc passé cet été?
-J'y viens, Harry, j'y viens. Lucy a donc étudié à Durmstrang. Elle a passé ses trois premières années sans embûches, mais au court de la quatrième, sa mère est décédée. A la fin de cette quatrième année (qui était aussi ta quatrième année pour toi aussi, compte tenu du fait que vous avez le même âge), comme tu le sais, Voldemort est revenu à la vie, si l'on peut dire ainsi.
Ces souvenirs hantaient toujours Harry. Il eut une pensée mélancolique pour Cédric Diggory, qu'il n'avait pu sauver.
-Voldemort, poursuivit Dumbledore, s'est souvenu d'avoir entendu parler du fait qu'il ait eu une fille. Il s'est donc mis à sa recherche. Ça n'a pas été bien difficile. Il a retrouvé Karkaroff, le directeur de Durmstrang qui lui a dit, avant que Voldemort ne mette fin à sa vie, qu'il y avait bien une dénommée Barthory dans son école. Voldemort l'a alors récupérée, avant qu'elle ne rentre chez elle à la fin de l'année scolaire. Elle a donc passé toute sa cinquième année, auprès de son père, dans la demeure familiale : le manoir des Jedusor.
-Dans ce cas pourquoi ne l'a-t-il pas gardée à ses côtés? Demanda Harry, qui avait du mal à accepter le fait que la fille du sorcier le plus dangereux du monde puisse se promener en toute sécurité au sein de Poudlard.
-Et bien j'espère que tu me pardonneras … A la mi-août, Voldemort a envoyé Lucy baluchon à la main devant les grilles de Poudlard. Il lui a même fait un mot, spécifiant qu'il plaçait Lucy sous ma protection en je cite « souvenir du bon vieux temps ».
Cette fois Harry ne put en croire ses oreilles. Voldemort avait placé sa fille, qu'il ne connaissait seulement que depuis un an, sous la protection de son ennemi numéro deux.
-Vous l'avez acceptée?
-Bien sûr, dit calmement Dumbledore, je n'allais pas la laisser dehors.
-Mais elle pourrait dévoiler des informations importantes à son père, comment rentrer dans le château par exemple! Harry semblait offusqué, désorienté, bouleversé par ce qu'il venait d'entendre.
Ce n'était même pas concevable dans son esprit.
-Harry, je pense que tu conclus trop vite. Souviens-toi que Lucy ne connait son père que depuis un an environ. Il ne s'en est jamais soucié et je doute qu'elle soit couverte d'amour depuis son regroupement familial. Comme je te l'ai dit, j'ai eu un entretien avec elle peu avant la rentrée. Ce qui en découle, c'est que je pense que Miss Gaunt est totalement déboussolée par ce qui lui arrive, ce ne doit pas être joyeux tous les jours de vivre parmi des mangemorts, regarde l'état de Mr Malefoy, son teint est encore plus pâle qu'à l'habitude.
Harry acquiesçât.
-Elle n'a pas l'air d'avoir très envie de lui obéir et je pense que c'est un soulagement pour elle d'être ici et qu'elle s'y sent beaucoup plus en sécurité.
-Monsieur, osa Harry, ne pensez-vous pas que le fait que Voldemort place Lucy sous votre protection soit, comment dire, un peu gros?
Dumbledore sourit.
-Harry, je ne suis peut-être plus tout jeune mais je connais Voldemort. Je sais très bien que s'il a mis Lucy ici, ce n'est pas par bonté d'âme. Si tu veux mon avis, je pense qu'à un moment ou un autre, Lucy servira d'atout pour son père, sans pour autant en être consciente.
Dumbledore pris alors un air pensif, et Harry se demanda s'il ne savait pas déjà quel rôle Lucy allait jouer.
-Quoiqu'il en soit, reprit-il, tu ne dois pas en toucher mot à la principale intéressée ni à personne d'autre. Il se fait tard, monte donc te coucher.
Harry ne put donc pas poser les autres questions qui lui trottaient en tête et après avoir salué le directeur, il retourna dans la tour des Gryffondor, déçu d'avoir tant appris et de ne rien pouvoir révéler.

*

Le lendemain Harry retrouva Ron et Hermione dans la grande salle. Hermione n'avait pas l'air de bonne humeur, ses cheveux étaient ébouriffés et elle ne semblait pas avoir conscience que son journal flottait au milieu de ses céréales. A côté d'elle, Ron avait l'air pétrifié à l'idée de dire un mot.
-Qu'est-ce qui se passe? Demanda Harry, intrigué.
-Hermione est un peu sur les nerfs, chuchota Ron, elle est sortie de la salle de bain du dortoir des filles en criant et depuis plus rien. Apparemment, Ron baissa la voix, elle aurait vu un monstre … Je crois qu'elle travaille trop.
Soudain le bol d'Hermione se renversa dans un grand fracas. Elle s'était levée d'un bond, son journal à la main, dans le but intentionnel de frapper Ron.
-Je ne travaille pas trop! Je sais ce que j'ai vu, s'écria-t-elle.
-Et qu'as-tu vu? Demanda Harry.
-Plus tard, dit Hermione en quittant la table.


Révélations


Cet après-midi là fût consacré aux épreuves de sélection afin de constituer la nouvelle équipe de Quidditch de Gryffondor. Ron, croyant avoir bu quelques gouttes de Felix Felicis, passa avec brio les sélections pour être gardien de but, sous les applaudissements d' Hermione, assise dans les tribunes. Il réussit à bloquer cinq tirs alors que son seul concurrent rata le dernier en se précipitant dans la mauvaise direction. A la fin de la séance, ils rentrèrent au château, Harry en profita pour parler à Hermione.
-Alors que c'est-il passé?
-De quoi parles-tu? Demanda-t-elle l'air gênée.
-Ne fait pas comme si tu ne savais pas, répliqua Harry, je parle de ce qui c'est passé ce matin.
-Ha. Et bien … Euh … Je ne sais pas si …
-Promis on ne se moquera pas dit Ron.
-La question n'est pas là, dit Hermione agacée. Je ne sais pas si je peux vous le dire …
-Tu ne nous fais pas confiance? Demanda Harry, se rappelant qu'il avait promis à Dumbledore de ne rien révéler à propos de Lucy.
-Si …, mais …, bon très bien, éloignons-nous, dit-elle en montrant de la tête un coin isolé.
Ils s'assirent tous les trois au pied d'un arbre. Hermione soupira et entreprit de raconter ce qu'elle avait vu.
-Et bien ce matin, j'ai voulu prendre une douche, je n'avais pas eu le temps hier soir et j'avais un cours de runes à réviser. Il y avait déjà quelqu'un mais cela m'a surprise car je pensais être la seule à prendre une douche à cinq heures du matin …
-Cinq heures? S'étonna Ron, mais les cours ne commencent qu'à huit heures tu sais?
-Je sais, répondit sèchement Hermione.
-Continue, dit Harry d'une voix amicale.
-Et donc il y avait quelqu'un. La salle de bain est toujours tiède d'habitude, mais cette fois, il y faisait un froid presque glacial. Je me suis avancée et j'ai lancé un sort pour réchauffer la pièce. C'est là que l'autre personne s'est aperçue de ma présence. J'ai dit qui j'étais et j'ai demandé qui était là et pourquoi il faisait aussi froid. J'ai regardé dans le miroir pour voir si je pouvais continuer à avancer et là … il y avait cette grande forme noire, et … je l'ai vue …
-Qui? Demanda Ron.
-Lu … Lucy …
-Qu'est-ce qu'elle avait? J'ai toujours su que cette fille était bizarre …
-Oh Ron, c'est … c'est une vampire …
Harry fût encore plus déconcerté que la veille. Non seulement Lucy était la fille du sorcier qui avait tué ses parents et qui lui réservait le même sort, mais en plus s'était une vampire, et par dessus tout il ne pouvait pas dire tout ce qu'il savait à ses meilleurs amis. Il se demanda si ce n'était pas le fait qu'elle soit une demi-sorcière qui la rendait si importante aux yeux de Voldemort. Peut-être pouvait-elle réaliser des choses que Voldemort lui même ne pouvait pas? Peut-être que, comme l'avait suggéré Dumbledore, Voldemort pourrait la mettre en avant sans que la vie de Lucy ne soit en danger? Harry ne s’y connaissait pas si bien que cela en vampire, il aurait aimé pouvoir demander à Hermione ce qu'elle savait en matière de vampire ou bien à Hagrid dont l'amour pour les créatures n'était plus à prouver, mais il savait bien que s'il le faisait, il lui faudrait expliquer qui est en réalité Lucy Gaunt et ça il ne pouvait pas. Jamais il ne trahirait une promesse faite à Dumbledore.


avatar
Blooddy
thé noir
thé noir

Messages : 1992
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 28
Localisation : Chez Apsara

Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Fanfic Blooddy

Message par Blooddy le Lun 24 Jan - 0:09

Argent et Opale



La date de leur première excursion à Pré-au-lard avait été fixée a mi-octobre. Harry s'était demandé si ces sorties seraient toujours autorisées, étant donné les mesures de sécurité renforcées autour de l'école et il fut content d'apprendre qu'elles étaient maintenues. Il était toujours bon de pouvoir sortir de l'enceinte du château pendant quelques heures. Comme d'habitude, Rusard se tenait devant les portes de chêne de l'entrée, vérifiant les noms des élèves qui avaient l'autorisation d'aller à Pré-au-lard. L'opération pris encore plus de temps qu'à l'ordinaire car Rusard faisait passer tout le monde trois fois de suite au Capteur de Dissimulation.
-Votre autorisation n'est pas conforme jeune fille, dit Rusard lorsque Lucy passa devant lui.
-Ah … Euh … Pourtant elle a été signé par le Directeur.
-C'est justement ça qui est louche, le professeur Dumbledore n'a jamais signé aucune autorisation et il ne m'en a pas parlé.
-Et bien …, commença Lucy.
-Et si je vous la signais, moi, cette autorisation?
C'était Rogue qui venait de parler, il s'avança en franchissant la masse d'élève qui s'écartait sur son passage.
-Professeur, vous n'êtes pas un parent, ce n'est pas conforme au règlement et …
-Et étant votre supérieur je fais ce que je veux.
Il prit l' autorisation de Lucy et d'un coup de baguette y apposa sa signature.
-Voici, dit-il en lui rendant le parchemin. Il se tourna vers Lucy, qui lui sourit et chacun parti de son côté.
-Professeur! Aucun de vous deux ne s'est soumis au Capteur de Dissimulation.
Rogue se tourna vers lui et dit :
-Pensez-vous que j'ai quelque chose à cacher?
Devant la prestance du professeur et les rires que cela avait engendré, Rusard n'osa s'interposer plus longtemps et repris son travail.

Le chemin jusqu'à Pré-au-lard ne fut pas très agréable. Harry s'enveloppa le bas du visage dans son écharpe mais il éprouva bientôt une sensation d'irritation et d'engourdissement là où la peau restait nue. Sur la route qui menait au village, les élèves avançaient pliés en deux pour affronter le vent glacé. Après un bref passage par Honeydukes, ils s'en allèrent en direction des Trois Balais. Tout en sirotant leur Bièraubeurre, ils reprirent leur conversation préférée du moment : Lucy.
-Et Rogue qui lui signe son autorisation de sortie …, grogna Ron, qu'on ne s'étonne plus qu'elle soit aussi douée que Harry en potion!
-Harry n'est PAS doué en potion! Rétorqua Hermione.
-Harry, mon garçon! S'exclama derrière eux une voix de stentor.
-Oh non, marmonna Harry.
Ils se retournèrent et virent le professeur Slughorn. Coiffé d'un énorme bonnet de fourrure, vêtu d'un pardessus au col de fourrure assorti, il serrait contre lui un grand sac d'ananas confits et occupait à lui seul un bon quart de la boutique.
-Harry, cela fait trois fois maintenant que vous loupez mes petits soupers! Dit-il en lui donnant une tape amicale sur la poitrine. Ça ne va pas du tout, mon garçon, je suis bien décidé à vous avoir à ma table!
-C'est que j'ai mon entraînement de Quidditch, professeur, dit Harry qui s'arrangeait, en fait, pour programmer les séances aux dates figurant sur les invitations ornées d'un petit ruban violet que Slughorn lui envoyait régulièrement. Cette tactique évitait que Ron se sente mis à l'écart et c'était généralement pour eux une bonne occasion de rire avec Ginny en imaginant Hermione coincée entre Zabini et McLaggen.
-Et bien, j'espère que ce rude travail vous permettra de gagner votre premier match! Répondit Slughorn. Mais une petite récréation n'a jamais fait de mal à personne. Voyons; si on disait lundi soir? Vous n'allez quand même pas vous entraîner par ce temps …
-Je ne peux pas , professeur. J'ai … heu … un rendez-vous avec le professeur Dumbledore, ce soir-là.
En effet, quelques heures plutôt, Ginny lui avait remis un rouleau de parchemin contenant la date du prochain cours de Harry avec le directeur.
-Décidément, je joue de malchance! S'écria Slughorn d'un ton théâtral. Ah, mais, vous ne pourrez pas toujours m'échapper, Harry!
Et avec un geste majestueux de la main, il sortit de la boutique de sa démarche chaloupée, sans accorder plus d'importance à Ron que s'il avait été un présentoir de Nids de cafards.

Quand ils eurent fini leur Bièraubeurre, Hermione proposa de rentrer au château. Une fois de plus, ils attachèrent étroitement leurs capes et remirent écharpes et gants. En se dirigeant vers la sortie des Trois Balais, ils virent Lucy sortir des toilettes avec l'air de quelqu'un qui ne veut pas être remarqué.
-Toujours l'air bizarre cette fille, dit Ron.
Puis ils sortirent du pub derrière Katie Bell et une de ses amies et remontèrent la grand rue. Il fallut quelques instants à Harry pour s'apercevoir que les voix des deux jeunes filles, qui marchaient devant eux, étaient devenues plus aiguës et plus perçantes. Les deux filles étaient en train de se disputer à propos de quelque chose que Katie tenait à la main.
-Tu n'as rien à faire avec ça, Leanne! S'exclama Katie.
Leanne essaya alors de prendre l'objet des mains de Katie. Celle-ci résista en tirant dans l'autre sens et le paquet finit par tomber sur le sol. Aussitôt, Katie s'éleva dans les airs avec grâce, les bras tendus, comme si elle s'apprêtait à s'envoler. Quelque chose, cependant, paraissait bizarre, inquiétant … Ses cheveux tournoyaient autour de sa tête, fouettés par le vent féroce, mais elle avait les yeux fermés et son visage était vide de toute expression. Harry, Ron, Hermione et Leanne s'étaient arrêtés net et la regardaient. Puis, à deux mètres au-dessus du sol, Katie poussa un horrible hurlement. Ses yeux s'ouvrirent et ce qu'elle voyait ou ce qu'elle ressentait, lui causait manifestement une terrible angoisse. Elle hurlait, hurlait sans cesse. Leanne se mit à hurler à son tour et agrippa les chevilles de Katie, essayant de la ramener à terre. Harry, Ron et Hermione se précipitèrent pour l'aider mais au moment où ils saisissaient à leur tour les jambes de Katie, elle retomba sur eux. Harry et Ron parvinrent à l'attraper mais elle se tortillait tellement qu'ils avaient du mal à la maintenir. Ils l'allongèrent par terre où elle se débattit avec force en continuant de hurler apparemment incapable de les reconnaître. Harry jeta un coup d'œil de tous côtés. Soudain, au détour d'un virage, il aperçut ce qu'il crut, un instant, être un ours gigantesque dressé sur ses pattes de derrière, mais qui n'était qu'en réalité Hagrid.
-Hagrid, s'exclama Harry en lui faisant signe.
Quand il fût à proximité, Harry lui expliqua que Katie Bell avait été ensorcelée. Il s'approcha de Katie, ordonnant aux autres de s'écarter. Sans un mot, il se pencha, la prit dans ses bras et courut vers le château. Hermione se précipita vers l'amie de Katie, gémissante.
-Tu t'appelles Leanne c'est ça?
Elle acquiesça d'un signe de tête.
-Ça s'est passé tout d'un coup ou bien …
-C'est arrivé quand ce paquet s'est ouvert, hoqueta Leanne en montrant sur le sol un papier kraft détrempé qui s'était déchiré, laissant apparaître un scintillement vert. Ron se pencha, la main tendue, mais Harry lui saisit le bras et le tira en arrière.
-N'y touche pas!
Il s'accroupit. Un collier d'opale ouvragé dépassait du papier.
-J'ai déjà vu ça, dit Harry, en observant la chose. Exposé chez Barjow et Beurk il y a très longtemps.
L'étiquette disait que le collier était ensorcelé. Katie a dû y toucher.
Il leva la tête vers Leanne qui s'était mise à trembler de tout son corps.
-Comment Katie l'a-t-elle eu?
-C'est pour ça qu'on se disputait. Elle l'avait quand elle est sortie des toilettes, aux Trois Balais, elle a dit que c'était une surprise pour quelqu'un à Poudlard et qu'elle devait le remettre en mains propres. Elle paraissait bizarre quand elle m'a raconté ça … Oh non, oh non, je parie qu'on lui a jeté le sortilège de l'Imperium et je ne m'en suis même pas rendu compte!
Leanne fut à nouveau secouée de sanglots et Hermione lui tapota doucement l'épaule.
-Elle ne t'a pas dit qui le lui avait donné?
-Non … elle ne voulait pas … et moi, je lui ai répété qu'elle était idiote, qu'il ne fallait pas l'emporter à l’école mais elle refusait de m'écouter … alors, j'ai essayé de le lui prendre des mains … et … et …
Leanne poussa une plainte désespérée.
-On ferait bien de revenir à l'école, suggéra Hermione.
Harry hésita un instant puis il ôta l'écharpe qui lui protégeait le visage, et sans tenir compte de l'exclamation de Ron, il en enveloppa le collier et le ramassa.
-Il faudra montrer ça à Madame Pomfresh, dit-il.
Tandis qu'il suivait Hermione et Leanne le long de la route, Harry réfléchissait frénétiquement. Ils venaient de pénétrer dans le parc lorsqu'il parla enfin, incapable de garder plus longtemps ses pensées pour lui :
-Malefoy connaît l'existence de ce collier. Il était exposé dans une vitrine chez Barjow et Beurk il y a quatre ans. J'ai vu qu'il le regardait pendant que je me cachais de son père et de lui. Voilà; ce qu'il voulait acheter le jour où on l'a suivi! Une opale ensorcelée! Il s'en souvenait et il est retourné la chercher!
-Je … je ne sais pas, Harry, répondit Ron, hésitant. Il y a plein de gens qui vont chez Barjow et Beurk … et cette fille dit que Katie a trouvé le collier dans les toilettes.
-Elle a dit qu'elle en était sortie avec le collier, ça ne signifie pas qu'elle l'ait vraiment trouvé là …
- McGonagall! Prévient Ron.
Harry leva mes yeux. Le professeur McGonagall descendait en hâte les marches de pierre, bravant les tourbillons de neige fondue pour venir à leur rencontre.
-Hagrid dit que vous avez vu tous les quatre ce qui est arrivé à Katie Bell … Montez tout de suite dans mon bureau, s'il vous plaît! Qu'est-ce que vous avez là, Potter?
-L'objet qu'elle a touché, répondit Harry.
-Grand Dieu! S'exclama le professeur McGonagall, alarmée, en prenant le collier à Harry. Non, non, Rusard, ils sont avec moi! Ajouta-t-elle précipitamment alors que le concierge traversait le hall d'entrée de son pas traînant, le regard avide, brandissant son Capteur de Dissimulation. Apportez tout de suite ce collier au professeur Rogue mais n'y touchez surtout pas, gardez-le bien enveloppé dans l'écharpe!
Harry et les autres suivirent le professeur McGonagall dans son bureau. Une fois à l'intérieur, Leanne raconta à nouveau ce qui s'était passé. Puis elle fût envoyée à l'infirmerie. Harry en profita alors pour exposer sa théorie au professeur.
-Je pense que c'est Drago Malefoy qui a donné ce collier à Katie, professeur.
Ron et Hermione détournèrent le regard comme s'ils ne voulaient pas être mêlés à cette hypothèse.
-C'est une accusation très grave, Potter! S'exclama le professeur McGonagall après un silence choqué. Avez-vous une preuve?
-Non, admit Harry, mais …
Et il lui raconta la conversation qu'ils avaient surprise entre Malefoy et Barjow.
-Potter, sachez que nous avons pris des mesures de sécurité très rigoureuses cette année , je ne pense pas que ce collier aurait pu être introduit dans l'école sans que nous le sachions. Par surcroît, Mr Malefoy ne se trouvait pas à Pré-au-Lard aujourd'hui. Il était en retenu avec moi. Merci de m'avoir confié vos soupçons, Potter, mais je dois me rendre à l'infirmerie pour voir comment va Miss Bell. Je vous souhaite une bonne fin de journée à tous les trois.
Ils quittèrent le bureau mais ne purent s'empêcher de relancer le sujet quelques mètres plus loin.
-A qui Katie devait-elle donner le collier, d'après vous? Interrogea Ron.
-Il pouvait être destiné à des tas de gens, dit Harry. A Dumbledore, ça doit être la cible prioritaire des Mangemorts. Ou à Slughorn, Dumbledore pense que Voldemort le voulait vraiment avec lui et il ne doit pas être content qu'il se soitrangé dans l'autre camp. Ou à...
-Ou à toi, dit Hermione, inquiète.
-Impossible, affirma Harry, sinon Katie n'aurait eu qu'à se retourner pour me le donner quand on était sur la route. Il aurait été beaucoup plus logique de livrer le paquet en dehors de Poudlard, à cause de Rusard qui contrôle tout le monde.
-Tout le monde sauf Rogue et Lucy, ricana Ron.
-Je me demande pourquoi Malefoy lui a demandé de l'emporter au château, poursuivit Harry sans avoir prêté attention à la remarque de Ron.
-Harry, Malefoy n'était pas à Pré-au-lard! S'exclama Hermione exaspérée.
-Alors, il avait sûrement un complice, répliqua Harry. Crabbe ou Goyle – ou, si on y réfléchit, peut-être un autre Mangemort. Il doit avoir des copains plus intelligents que Crabbe et Goyle maintenant qu'il a rejoint leurs rangs …
Ron et Hermione échangèrent un regard signifiant clairement qu'il était décidément inutile de discuter avec lui.
Tandis qu'ils arrivèrent à la salle commune des Gryffondor, Harry continuait ses réflexions. Malefoy avait sûrement d'autres amis que Crabbe et Goyle, de nouveaux amis, des personnes qu'il ne connaissait que depuis peu … Et elle n'était près de Voldemort que depuis 1 ans … Elle sortait des toilettes des Trois Balais quand ils quittaient l'endroit! Oui c'est logique, c'est Lucy qui a donné le collier à Katie Bell sur les autres de Malefoy. C'est Lucy!
-C'est Lucy, cria-t-il alors qu'il venait de franchir le portrait de la grosse dame.
Tous les élèves de Gryffondor le regardèrent comme s'il était devenu fou, certains se mirent à rire et Ron et Hermione lui lancèrent un regard interrogateur.
-Tout va bien Harry? demanda Hermione.
-Hein? Euh oui mais …, Harry s'interrompit, se rappelant la promesse faîte à Dumbledore concernant la non divulgation du secret de Lucy à ses amis. Mais, tout va bien, dit-il en se dirigeant vers le dortoir des garçons. Lucy avait forcément joué un rôle dans l'accident de Katie, Harry le savait, il en était certain! Il décida qu'il en parlerait à Dumbledore, lundi soir.



Le secret de Jedusor



Harry se demandait si Dumbledore serait revenu à temps pour son cours du lundi soir; n'ayant reçu aucun contrordre, il se présenta devant son bureau à huit heure, frappa et fût invité à entrer. Dumbledore, assis dans son fauteuil, avait l'air fatigué, ce qui n'était pas son habitude. Sa main avait le même aspect noir et brûlé mais il eut un sourire lorsqu'il fit signe à Harry de s'asseoir. La Pensine était à nouveau posée sur la table, projetant au plafond des éclats de lumière argentée.
-Il s'est passé beaucoup de chose en mon absence, dit Dumbledore. Je crois que tu as été témoin de l'accident de Katie.
-Oui, monsieur. Comment va-t-elle?
-Toujours assez mal, elle a été transportée à Ste Mangouste. Cependant, elle a eu une chance relative. Il semble qu'elle ait simplement effleuré l'opale à cause d'un minuscule trou dans son gant. Si elle l'avait prise à pleine main ou portée, elle serait sûrement morte sur le coup. Fort heureusement, le professeur Rogue a pu faire ce qu'il fallait pour empêcher le maléfice de s'étendre rapidement …
-Pourquoi lui? Demanda aussitôt Harry. Pourquoi pas Madame Pomfresh?
-Impertinent, dit une faible voix provenant du portrait de Phineas Nigellus Black. De mon temps, je n'aurais jamais permis qu'un élève mette en question la façon dont Poudlard est administré!
-C'est ça, merci Phineas, répliqua Dumbledore. Le professeur Rogue en sait beaucoup plus en matière de magie noire que Madame Pomfresh, Harry.
-Monsieur, commença Harry, je pense que vous devriez renvoyer Lucy chez Voldemort.
-Et pourquoi donc?
-Et bien je pense, dit Harry qui se voulait sûr de lui, que Lucy a lancé un impérium à Katie en lui disant de vous apporter l'opale, achetée par Malefoy.
-As-tu des preuves, Harry? Demanda Dumbledore.
-Non, mais Rusard a laissé Lucy partir à Pré-au-lard sans la faire passer au capteur de dissimulation. De plus, on a vu Lucy sortir des toilettes des Trois Balais, les mêmes toilettes d'où Katie est sortie avec l'opale!
-Balivernes, grogna le portrait de Phineas. Voilà qu'on ne peut même plus aller aux toilettes sans être accusé de tuer le directeur.
-Phineas, s'il vous plaît, dit Dumbledore d'une voix calme. Harry a le droit d'exprimer son opinion. Cependant, continua-t-il en se tournant vers ce dernier, Phineas n'a pas tout à fait tort, Harry.
-Mais monsieur, s'emporta Harry, on essaie de vous tuer!
-C'est très gentil de ta part de t'en inquiéter, mais je t'assure que je ne risque rien. Sache que j'ai toute confiance en Lucy, et même si Monsieur Malefoy n'a pas un comportement irréprochable je doute que Voldemort le dote d'une mission si importante, dit Dumbledore en ponctuant sa phrase d'un petit rictus. De toute façon, même si Lucy n'a pas passé le capteur de dissimulation en allant à Pré-au-lard, elle a été soumise au même sort lors de son arrivée l'été dernier. Ne t'inquiètes pas, Harry, tout va bien. Si cela peut te rassurer, je prendrai les mesures appropriées pour enquêter sur toutes les personnes qui pourraient avoir une part de responsabilité dans cette affaire.
-Bien, monsieur, dit Harry qui n'avait pas été convaincu. Où étiez-vous ce week-end? Continua-t-il dans l'objectif de changer de sujet.
-Je préfère ne pas te le dire pour l'instant, répondit Dumbledore. Mais je t'en parlerai en temps utile.
-Vraiment? Dit Harry, surpris.
-Oui, je pense, assura Dumbledore en prenant dans une poche inférieure de sa robe un flacon de souvenirs argentés dont il fit sauter le bouchon d'un coup de baguette. Harry, je voudrais qu'on revienne à notre leçon.
Dumbledore versa le contenu du flocon dans la Pensine et invita Harry à y entrer. Il s'agissait d'un souvenir du directeur, lui même. Ils atterrirent dans une rue animée de Londres, suivant un Dumbledore plus jeune portant un costume de velours prune. Il se dirigea vers un orphelinat, celui-là même où avait grandi Tom Jedusor. Après avoir discuté avec la directrice de l'établissement qui lui apprit que Tom, bien qu'elle ne puisse pas le prouver, avait certainement fait des choses horribles aux autres enfants, Dumbledore se rendit dans la chambre du futur Voldemort. Dumbledore, dit alors qu'il avait une place à Poudlard pour lui, que Tom était un sorcier et que toutes les choses bizarres qu'il faisait n'était pas dues à de la folie mais à la magie. Tom lui demanda alors s'il était normal qu'il sache parler aux serpents et Dumbledore lui répondit que cela était inhabituel mais que ça s'était déjà vu. Puis Harry et Dumbledore revinrent dans le temps présent, atterrissant en plein milieu du bureau.
-Et … saviez-vous, à l'époque? Demanda Harry.
-Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux mage noir de tous les temps? Non, je n'avais pas la moindre idée de ce qu'il allait devenir. Avant que nous nous quittions, je voudrais attirer ton attention sur certains détails de la scène que nous venons de voir. Tu as dû noter que Tom Jedusor était très autonome, secret et apparemment sans ami. Le Voldemort adulte n'a pas changé. Il préfère agir seul. Et point le plus important, Tom Jedusor aimait collectionner les trophés. Tom Jedusor avait une boîte remplie d'objets volés qu'il avait caché dans sa chambre. Ils les avait pris aux victimes de ses brutalités, comme des souvenirs. N'oublie jamais cette tendance à jouer les pies voleuses, car ce point-là, en particulier, se révélera essentiel par la suite. Maintenant, il est vraiment temps d'aller se coucher.
C'est sur ces nouveaux éléments que Dumbledore adressa à Harry un signe d'au revoir signifiant que le moment était venu de prendre congé.



Le serment inviolable



La neige tourbillonnait à nouveau contre les fenêtres givrées. Noël approchait. Tout comme la fête de Slughorn à laquelle Harry ne put échapper car le professeur de potions avait demandé à Hermione de lui donner les dates auxquelles Harry était disponible. Depuis qu'il avait été prodigieusement bon à son poste de gardien lors du match de Quidditch contre Serpentard, Ron passait son temps collé à la bouche de Lavande, qu'il avait embrassé le soir du match. Ceci avait mis Hermione dans une telle colère qu'en plus de l'attaquer avec des oiseaux jaunes qu'elle avait créés, elle avait décidé d'aller à la fête de Slughorn avec McLaggen comme cavalier, prétextant devant Ron qu'elle aimait les joueurs de Quidditch, vraiment bon. Harry quant à lui avait invité Luna un peu sur un coup de tête.
A huit heure, ce soir là, Harry retrouva Luna dans le Hall d'entrée.
-Salut, dit-il. Alors, on y va?
-Oh oui, répondit-elle d'un ton joyeux. Où ça se passe?
-Dans le bureau de Slughorn, répondit Harry en l'emmenant vers l'escalier de marbre. Tu sais qu'il y a un vampire qui doit venir?
-Rufus Scrimgeour? Demanda Luna.
-Je … Quoi? S'étonna Harry, décontenancé. Tu veux dire le ministre de la Magie?
-Oui, c'est un vampire, affirma Luna sur un ton d'évidence. Mon père a écrit un long article à ce sujet quand Scrimgeour a succédé à Cornelius Fudge mais quelqu'un au ministère l'a empêché de le publier. Ils ne voulaient pas voir la vérité au grand jour.
-Ah bon? Tu sais, ça m'étonnerait quand même que le ministre de la magie en personne vienne à une petite fête de Noël, je pense qu'il a mieux à faire, dit Harry qui estimait très peu probable que Rufus Scrimgeour fût un vampire mais ne voulait pas contredire les opinions de Luna et de son père.
-Oui tu as sûrement raison, lui répondit Luna.
-Il y en aura peut-être d'autres, dit Harry à moitié à Luna à moitié à lui-même en songeant que Lucy serait peut-être là. D'ailleurs, il avait apporté sa cape d'invisibilité pour pouvoir la suivre elle ou Malefoy si jamais le besoin s'en faisait sentir.
Ils approchaient déjà du bureau de Slughorn et la rumeur des rires, de la musique et des conversations s'intensifiaient à chacun de leurs pas. Qu'il ait été conçu ainsi ou aménagé par un procédé magique, le bureau de Slughorn était beaucoup plus grand que ceux des autres professeurs. Le plafond et les murs étaient drapés de tentures d'émeraude, cramoisies et dorées qui donnaient l'impression de se trouver sous une vaste tente. La pièce, bondée, étouffante, baignait dans la lumière rouge que diffusait une lampe d'or ouvragé accrochée au milieu du plafond et dans laquelle voletaient de véritables fées, chacune formant un point de lumière étincelante.
-Harry, mon garçon! Lança Slughorn dès que Harry et Luna se furent faufilés par la porte. Entrez, entrez, il y a tellement de gens que je voudrais vous présenter!
Agrippant le bras de Harry, il l'amena d'un pas résolu parmi les invités. Harry prit la main de Luna et l'entraîna à sa suite.
-Harry, je vous présente Eldred Worpel, un de mes anciens élèves, auteur d'un livre intitulé Frères de sang : ma vie chez les vampires et, bien sûr, son ami Sanguini.
Worpel un petit homme à lunettes, saisit la main de Harry et la serra avec enthousiasme. Sanguini, quant à lui, était grand, émacié, des proches sombres sous les yeux et se contenta d'un signe de tête avant de reprendre sa conversation avec une personne que Harry n'avait pas reconnu immédiatement. Lucy, vêtue d'une magnifique robe rouge à bustier, qui avait des reflets d'un rouge plus foncé presque de couleur rouge sang et qui scintillait sous les points de lumière que formaient les fées. Elle portait également un boléro de soie de la même couleur. Ses cheveux, lâchés, semblaient tenir en place par sa simple volonté, et leurs boucles retombaient gracieusement sur ses épaules. Harry qui n'avait l'habitude que de la voir vêtue d'une tenue rongée par les mites et d'une cape déchirée, la trouva méconnaissable mais également très jolie. Écartant, tout de suite l'hypothèse que Voldemort lui ai acheté cette tenue en guise de cadeau de Noël, il se demanda qui avait pu lui offrir. Rogue, peut-être, se dit-il. Mais l'ancien professeur de potion n'avait jamais eu que des vêtements semblant bons marchés. Harry, pensa que Malefoy était la personne la plus à même de faire ce genre de cadeau même si ce n'était pas dans son comportement.
-Bonsoir, Harry, lança Lucy souriante.
Cette fois encore, Harry ne pût la regarder dans les yeux sans avoir la désagréable sensation que sa cicatrice allait imploser.
-Bonsoir, répondit-il en regardant son cou où était attaché sur un ruban, un petit pendentif en argent, en forme de chauve-souris. Jolie robe.
-Merci, répondit-elle. Pour une fois que je suis gâtée, j'en profite.
-Tu n'es pas accompagnée? Demanda Harry, pour faire la conversation.
-Il n'est pas encore là, mais j'ai voulu venir au plus vite afin de pouvoir discuter avec Sanguini, un ami.
-Ah vous vous connaissez? Demanda-t-il, même si la réponse était évidente. Harry se demandait quand même s'ils étaient de la même famille ou de la même meute, si on peut parler de meute pour les vampires.
-Oui, mais c'est une longue histoire. Tu es venu avec la jeune fille blonde qui est là bas?
Elle avait désigné Luna qui était en train de discuter avec les fées voletant à l'intérieur des lampes.
-Oui, c'est une amie, dit Harry se sentant obligée de rajouter la précision. Tu n'aurais pas vu Hermione par hasard?
-Non, désolée, essaye le balcon, répondit-elle poliment.
-Et bien bonne soirée alors, dit Harry en saluant Lucy et Sanguini. Il se sentait mal à l'aise de devoir ainsi éviter le regard de la jeune fille. Harry partit rejoindre Luna, avant de se mettre à la recherche de Hermione. Bien que ravît que Lucy ait pris de l'assurance et semble heureuse ici, son changement de comportement entre la rentrée et maintenant le perturbait. Qu'avait-il bien pu se passer pour que la nouvelle élève timide et renfermée sur elle même, ce soit transformée en une jeune fille joyeuse et pleine d'assurance? Drago y serait-il pour quelque chose? Avaient-ils réussi une mission ensemble? Harry n'eût pas le temps de se poser plus de question car il avait atteint la hauteur de Luna. Il aperçut, alors, une longue crinière de cheveux bruns disparaître derrière les tentures menant au balcon et la suivit, Luna sur ses talons.
-Hermione! Hermione!
-Harry! Tu es là, Dieu merci! Salut, Luna!
-Qu'est-ce qui t'est arrivé? Demanda Harry en voyant Hermione passablement échevelée, comme si elle venait de s'arracher à grand-peine d'un buisson de Filet du Diable.
-Oh, je viens juste d'échapper à … je veux dire, je viens de quitter Cormac, répondit-elle. Sous la branche de gui, ajouta-t-elle en guise d'explication devant le regard interrogateur de Harry.
-Ça t'appendra à venir avec lui, dit-il d'un ton grave.
-Je commence à regretter, à côté de McLaggen, Graup a l'air d'un gentleman. Viens, allons par là, on pourra le voir venir …
Tous trois se dirigèrent de l'autre côté du balcon, prenant au passage des coupes d'hydromel, s'apercevant trop tard que le professeur Trelawney se trouvait là, toute seule.
-Bonsoir, lui dit poliment Luna.
-Bonsoir, ma chère, répondit le professeur Trelawney, je ne vous ai pas vue dans ma classe, dernièrement …
-Non cette année, j'ai Firenze, dit Luna.
Tandis que le professeur de divination commença à critiquer Firenze sous toutes les coutures, et que Hermione était partie se cacher en voyant McLaggen arriver, Slughorn apparut de l'autre côté, le teint très rouge, un verre d'hydromel dans une main, un énorme morceau de tarte de Noël dans l'autre.
-Ah, Sibylle, vous parlez avec ce cher Harry! Je crois que je n'ai jamais vu quelqu'un qui ait un tel don pour les potions! Poursuivit-il en regardant Harry d'un œil affectueux. C'est instinctif chez lui – comme chez sa mère! Je n'ai connu que très peu d'élèves qui aient ce genre d'aptitude, je peux vous le dire, Sibylle – même Severus …
A la grande horreur de Harry, Slughorn tendit le bras et amena Rogue vers eux comme s'il venait de le tirer du néant.
-Allons, arrêtez de faire la tête e venez avec nous, Severus! Hoqueta Slughorn, la mine réjouie. Je parlais justement des talents extraordinaires de Harry pour préparer les potions! J'imagine bien sûr que vous y êtes pour quelque chose, puisque vous avez été son professeur pendant cinq ans!
Coincé par Slughorn qui lui avait passé un bras autour des épaules, Rogue baissa le regard vers Harry en plissant ses petits yeux noirs de chaque côté de son nez crochu.
-C'est drôle, je n'ai pas eu l'impression de réussir à enseigner quoi que ce soit à Potter.
-Alors, c'est une disposition naturelle! S'exclama Slughorn.
Soudain, Harry vit quelque chose qui semblait avoir été spécialement prévu pour le réjouir : Rusard tenait Drago Malefoy par l'oreille et le traînait vers eux.
-Professeur Slughorn, dit Rusard de sa voix sifflante – ses bajoues frémissaient et le plaisir d'avoir surpris un élève en faute animait ses yeux globuleux d'une lueur démente -, j'ai trouvé ce garçon qui rôdait dans un couloir. Il prétend avoir été convié à votre soirée et être arrivé en retard. Lui avez-vous envoyé une invitation?
Avant que quiconque n'ai pu répondre, Lucy avait déboulé depuis l'autre côté de la pièce.
-Ah Drago tu es enfin là! Bonsoir professeur, dit-elle au professeur Rogue, qui lui répondit par un vague sourire.
-C'est votre cavalier? Demanda Rusard d'un ton amer, sentant la victoire lui échapper.
-Oui, affirma Lucy.
-Et bien parfait, joignez-vous à nous! Lança Slughorn d'une voix rayonnante en serrant la main de Malefoy. Et comment va votre grand-père?
-Très bien, monsieur, merci.
Harry n'avait pas vu Drago d'aussi près depuis longtemps, il remarqua son teint nettement grisâtre et des cernes sombres sous ses yeux.
-Allez Drago allons boire un verre! Dit Lucy.
-Non, répondit la voix froide de Rogue, j'aimerais dire un mot à Drago; mais vous pouvez venir aussi Lucy.
Et tous trois se dirigèrent vers la sortie, Harry n'hésita pas une seconde et prétextant qu'il devait aller aux toilettes, il les suivit. Une fois sorti de la pièce, il n'eut aucun mal à prendre dans sa poche sa cape d'invisibilité et à s'en recouvrir, le couloir étant totalement désert. Se demandant dans quelle salle ils étaient allés, il colla son oreille contre toutes les portes, jusqu'à ce qu'il entende des voix à travers le trou de serrure de la dernière salle de classe.
- … pouvez pas vous permettre de commettre des erreurs, Drago, parce que si vous êtes renvoyé …
-Je n'avais rien à voir avec ça, d'accord?
-Pour une fois qu'il dit partiellement la vérité … , dit la douce voix de Lucy.
-Mais bon sang, vous n'avez rien dans la tête tous les deux? C'était à la fois maladroit et idiot. D'ailleurs, Drago on vous soupçonne déjà d'y être mêlé...
-Qui me soupçonne? Répliqua Malefoy avec colère. Je vous répète que je n'y suis pour rien, O.K.? Tout ça c'est la faute de Lucy … c'est …
-Quoi ??? Coupa-t-elle, Ma faute? Qui-est-ce qui a soit disant un plan grandiose, qui m'en fait part mais ne sais pas comment faire pour lancer un simple imperium, ou plutôt qui n'en a pas le courage?
Harry entendit un bruit de chaise, qu'on bougea violemment.
-Baissez cette baguette, Drago … Combien de fois faudra-t-il vous dire d'être discret?
-Ne t'inquiètes pas, Severus, il n'osera jamais. Ce n'est qu'un lâche!
-Expelliarmus! S'exclame Rogue, qui visiblement avait empêché Malefoy d'agir. Etes-vous complètement inconscient? Vous savez ce qu'il vous fera, si vous touchez Lucy? Savez-vous dans quel état est Greyback?
-Mais il me tuera de toute façon! Cria Malefoy, dont la voix tremblait.
-Et c'est bien pour ça qu'on essaie de t'aider… Et au passage, sache qu'il y a pire que la mort…, dit Lucy d'une voix calme et posée.
-Je n'ai pas peur de l'endoloris!
-Haha parce que tu crois que je parlais de ça? Je te parle de magie noire, je te parle de ça!
Harry entendit un bruit de vêtement qu'on enlève. Il se demanda ce qu'elle faisait. Puis Drago poussa un petit cri de repoussement, comme si on venait de lui montrer quelque chose de répugnant.
-Je te parle de ceci!
-C'est bon rhabille toi, dit Drago d'une voix de dégoût, c’est quoi cette chose?
-Cette chose, idiot, c'est la preuve que je suis morte deux fois, c'est la preuve qu'il y a pire que l'endoloris, et c'est ce pourquoi on n'a pas le droit de me toucher!
-Qu'est-ce qu'il t'a fait? Demanda Drago un peu penaud.
-Je ne sais pas …, dit Lucy dont on sentait que les larmes lui montaient aux yeux. Severus ne sait pas non plus …
-Sûrement de la magie très noire, cela dépasse mes compétences, répondit Rogue calmement.
Harry entendit à nouveau le bruit de vêtements.
-Alors maintenant, Drago, tu vas nous laisser t'aider!
-Mais, vous n'êtes pas obligés!
-Moi non …
-Mais moi oui, ponctua Rogue de sa voix grave.
-Et pourquoi donc? Demanda Drago.
-J'ai juré à votre mère que je vous protégerais. J'ai fait le Serment Inviolable, Drago … Rogue avait parlé tellement bas que Harry dut appuyer son oreille de toutes ses forces contre la serrure pour l'entendre.
-Je n'ai pas besoin d'aide … pas pour l'instant …
-Bien, tu as intérêt à faire signe à la moindre hésitation, même si ce n'est que pour faire le guet! Ne joue pas les héros, Drago, tu n'en as pas l'étoffe, pas face à lui.
-Ne me donne pas d'ordre, cria-t-il, et ne croyez pas que je sois seul!
-Moins fort! S’exclama Rogue, vous l'étiez ce soir, ce qui était d'une extrême idiotie. Se promener ainsi dans les couloirs sans personne pour faire le guet ou pour vous seconder. Il y a des erreurs élémentaires à ne pas commettre ….
-J'aurais eu Crabbe et Goyle avec moi si vous ne leur aviez pas donné une retenue!
-Et moi je n'existe pas, dit Lucy visiblement vexée.
-Si vos amis Crabbe et Goyle ont l'intention, cette année, de décrocher leur BUSE en défense contre les forces du Mal, il faudra qu'ils travaillent un peu plus qu'ils ne le font pour l'instant...
- … Crabe et Goyle s'en fichent et moi …
-Et toi qu'en penses-tu? Demanda Lucy gentillement.
-Maintenant que tu nous as montré ce qu'il t'a fait … De toute façon, on ne peut rien contre lui, il vaut mieux lui obéir ...
-Et ne surtout pas échouer, rétorqua Rogue.
-D'où l'importance de solliciter l'aide des personnes qui t'en propose, renchérit Lucy.
-D'accord, dit Drago d'une voix morne.
-Retournons à la fête, dit Lucy, il faut qu'on se détende avant les vacances … Severus tu viendras au manoir?
-Seulement si on m'y invite ...
Harry s'écarta de la porte en entendant des bruits de pas s'approcher. Il décida également de retourner à la fête, peut-être trouverait-il Hermione pour lui raconter tout ce qu'il venait d'apprendre.
Tout quatre, excepté Rogue qui retourna vers son bureau, retournèrent en direction des murmures de conversation et de musique. Cependant, Harry ne trouva pas Hermione, se disant qu'elle avait dû fuir McLaggen en rentrant à la salle commune des Gryffondor, il fît de même, des hypothèses et questions pleins la tête.

_________________


avatar
Blooddy
thé noir
thé noir

Messages : 1992
Date d'inscription : 09/02/2010
Age : 28
Localisation : Chez Apsara

Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Fanfic Blooddy

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum