Sites sociaux

Twitter à rajouter
Post-it
Bilan du Site Fondus :

Mise en commun des documents
Design du site en attente
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Derniers sujets
» Des Animaux de Toile
Lun 8 Mai - 11:05 par Apsara

» Galerie de Luna Pensive
Mer 12 Avr - 13:18 par chiara

» L'Ambre et le Jais [fic en cours]
Jeu 1 Sep - 10:17 par Apsara

» Les références non celtiques dans Harry Potter
Mer 8 Juin - 14:00 par Apsara

» Galerie d'Apsara
Mer 23 Déc - 8:38 par Apsara

» Galerie d'Yxanne
Lun 22 Déc - 8:10 par Circée

» Bienvenue chez les Fondus !
Mar 22 Juil - 8:29 par Apsara

» De l'Amour ou le cas Voldemort
Sam 22 Juin - 20:41 par chiara

» Au temps pour tous. Reconstructions-
Mar 14 Mai - 14:23 par Luna Pensive

» Derrière les Détraqueurs - Potterfiction en cours
Sam 2 Mar - 14:36 par Apsara

Sondage

Doit-on garder un seul topic ou demander un topic par membre pour les présentations

60% 60% [ 6 ]
40% 40% [ 4 ]

Total des votes : 10


Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Suzywa le Mar 8 Mar - 8:59

merchi Chose crachée, chose due... Voilà la lecture des sept chapitres réalisée.

study Bluffée aussi dans la chronologie du 1er chapitre jusqu'à la découverte de Harry Potter comme directeur. J'ai eu les mêmes réflexions que Luna à propos de l'intérêt de se centrer sur la mère de Rogue. Je pensais que tu allais remonter le temps pour placer Severus bien au centre de son histoire. Donc, dans ma tête, il me fallut faire demi-tour complet vers le futur... 2044 as-tu dit ? Donc 100 ans de décalage !

La personnalité de Eileen si sérieuse, ne me choque pas tellement.
Sa famille est illustre.
D'un côté, Harry Potter et Hermione n'étaient pas non plus de joyeux farfelus à 11 ans. Harry vivait avec un grand secret sur les épaules, Hermione ne m'a toujours parue très mature. C'est Ron qui allégeait l'ambiance du groupe.
De l'autre, elle porte les gênes de la famille de la famille Prince qui a généré aussi un homme tel que Severus qui n'était pas non plus des plus jovials.
Je sens donc un lourd passé sur cette petite fille. Elle ne se livre pas beaucoup à ses parents. La famille ne semble pas non plus confier beaucoup de choses à Eileen.

J'ai beaucoup aimé le chapitre de Ste Mangouste. Il met en évidence cette crainte d'Eileen, cette gêne face aux moindres réactions de son père. Elle n'est pleinement heureuse et rassurée que quand il la serre dans ses bras. Il existe un jeu pernicieux de mise à distance et de rapprochement entre eux et c'est Ellis qui le dirige, apparemment.
Ils ne se connaissent pas... Eileen découvre le lieu de travail de son père, elle le découvre par le biais de Londubat.
Ellis, lui, découvre sa fille, ses connaissances déjà pointues après quelques mois d'école.

Le troisième personnage qui m'intrigue depuis le début est Moon. Suspect
Le choix de cet animal familier, déjà !
La chauve-souris qui fait lien avec les vampires.
Il remplit mal sa fonction de messager.
Il a un caractère capricieux.
Il loge dans le bureau de Harry.
Et puis, .....
Dans ce dernier chapitre, son extrême nervosité le fait revenir d'urgence auprès d'Eileen.

Vous allez me prendre pour une zinzin mais je remarque qu'Eileen rêve de son ange gardien quand elle est à proximité de Moon.
En cours de lecture de ce 7ème chapitre, j'ai eu un flash... Shocked J'ai l'mpression que le jeune homme blond c'est la forme humaine de Moon !

Allez, je file sur la fic d'Apsara, aujourdhui !

Suzywa
thé noir
thé noir

Messages : 1000
Date d'inscription : 11/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Mar 8 Mar - 21:03

Suzywa a écrit: merchi Chose crachée, chose due... Voilà la lecture des sept chapitres réalisée.
Very Happy

En lisant tes impressions, une seule chose me vient : il est urgent que je me remette à écrire et à poster la suite ! affraid

Le chapitre à venir me pose encore beaucoup de problèmes, parce que j'y romps volontairement avec mes habitudes d'écritures, d'un point de vue narratif. Enfin, je me suis remise sérieusement au travail depuis le début de la semaine (puisque les vacances sont finites m'enfin voila ) et avec un peu de chance je pourrai le publier ce week-end ou pas loin.

Tout ça pour dire que nous devrions reparler de certains des points que tu soulèves ici. Pour les autres (points), quelque chose me dit qu'il va falloir encore attendre un moment, mais... tout viendra à point ! Content

Voilà, je suis en tout cas très contente d'avoir eu ton avis, et j'ajouterai même qu'il m'a permis d'entrevoir plus clairement certains ressors de l'histoire.

Merci ! Bisou

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Lun 14 Mar - 21:55

Nouveau chapitre. (Si, c'est possible... m'enfin voila )

Bonne lecture ! Content



******* CHAPITRE 8 : CONNAISSANCES *******




Le garçon fixa Eileen d’un regard intense et ses mains glacées enserrèrent un peu plus les siennes comme pour se donner le courage de parler :

- Tu as confiance en moi, n’est-ce pas ?

- Oui, bien sûr que oui, répondit droitement Eileen. Tu le sais.

- J’ai confiance en toi aussi.

Il ferma alors les yeux un instant et prit une longue inspiration avant de déclarer d’une voix blanche :

- Je suis un vampire.

Sans pouvoir se retenir, Eileen tressaillit.

- Reste calme, murmura-t-il. Ne lâche pas ma main, je t’en prie.

Il semblait aussi affolé qu’elle, sinon plus.

- Je ne vais pas te lâcher, fit Eileen en s’efforçant de retrouver son calme. Je sais que je ne risque rien. Dans le pire des cas, je me réveillerai, non ?

- Oui, répondit le garçon d’un air déçu, comme si la réflexion n’était manifestement pas celle qu’il attendait.

Il se mit néanmoins à raconter son histoire. Et, assis face à face en tailleur sur le tapis du salon imaginaire, leurs mains jointes comme celles de deux amis de longue date, Eileen l’écouta sans l’interrompre.

Il avait treize ans, mais on pouvait décemment dire que son existence avait débuté plus de quatre siècles auparavant. Son trisaïeul, Abraxas, avait été le premier de sa lignée à devenir vampire, transformé selon son désir par un Ancien alors qu’il parcourait l’Europe flamboyante de la Renaissance. Il se prénommait alors Ambroise, Ambroise de Mal Foy. Issu d’une famille prospère de sorciers français, il avait quitté sa Bretagne natale pour entrer à l’Académie de magie Beauxbâtons mais à la fin de sa sixième année d’études, le conflit qui opposait alors le roi François 1er et l’empereur Charles Quint d’Espagne avait mis fin à l’existence paisible à laquelle il aspirait.

La veille de son retour chez lui, l’armée anglaise, alliée des Impériaux, avait massacré et pillé son village. Après avoir pleuré les siens et constaté le dénuement total dans lequel il se trouvait alors, Ambroise avait regagné Beauxbâtons pour y terminer ses études suite à quoi il s’était joint aux forces sorcières qui combattaient dans l’ombre aux côtés de l’armée moldue française, dans le Sud du pays. Ils avaient un temps réussi à refouler l’ennemi mais à trop vouloir pousser son avantage, le roi n’avait ensuite pu empêcher la déroute de la France dans sa conquête du territoire italien. Ambroise, que plus rien n’attachait à sa patrie sinon ses souvenirs, avait alors choisi de demeurer en Italie, subjugué par le flot culturel et intellectuel de ses contemporains.

Par l’entremise de la société sorcière, il avait approché de grands artistes, philosophes et scientifiques, devenant à l’âge de vingt ans, le protégé d’un mécène influent de Florence, vampire, de son état. Durant les six années qui avaient suivi, Ambroise s’était vu confier certains des plus grands secrets de la communauté vampirique et lorsqu’il n’avait plus eu comme autre volonté que de faire partie de ce monde, son Maître lui avait accordé cette faveur à la condition exclusive qu’Ambroise l’aidât à mettre fin à ses jours. Après d’interminables tergiversations, le marché avait fini par être accepté et lorsque sa transformation avait été achevée, Ambroise avait amèrement tué son Sire dont l’existence séculaire était devenue atrocement lasse et insupportable. Il s’était alors rebaptisé Ambrosius.

Ambrosius avait hérité de son Maître tous ses biens matériels ainsi que l’ensemble de ses pouvoirs surnaturels acquis au cours des siècles. Mais ce dernier s’étant impudemment gardé d’enseigner à son apprenti que le meurtre d’un vampire par un pair constituait une grave infraction à leurs lois, Ambrosius avait été simultanément mis au ban de la communauté. Nul n’avait pourtant sérieusement tenté de rendre justice car tous étaient également conscients d’un autre legs fait par son Sire : une baguette magique d’une force telle quelle était capable de tenir en respect tout vampire, faite de bois d’aubépine et de charmes scellés par une magie ancestrale.

Toujours curieux du foisonnement d’idées qui abreuvaient l’Europe entière et grisé par son nouveau statut, Ambrosius s’était ensuite mis à parcourir le continent au gré de ses rencontres, sorcières comme moldues. Solitaire, il ne se fixait jamais plus de quelques semaines dans les lieux qu’il traversait, sortant seulement le soir venu, lorsque s’éveillait aussi la vie nocturne de la haute société. Il s’efforçait de se sustenter le plus discrètement possible en prenant pour cible les malfaiteurs et les laissés pour compte bien qu’à cette époque, les nombreuses vagues de maladies lui facilitèrent grandement la tâche en matière de couverture.

Plus d’un siècle s’était écoulé depuis sa transformation lorsqu’une rencontre avait à nouveau singulièrement modifié le cours de son existence. Alors qu’il se trouvait en Hollande et comptait parmi les membres d’un cercle d’érudits proches de la famille de Guillaume II, stathouder des Provinces-Unies, le fils du roi Charles 1er d’Angleterre était venu trouver refuge auprès de sa belle-famille à la mise à mort de son père pendant la révolution.

Charles II avait étroitement sympathisé avec Ambrosius, ce dernier étant allé jusqu’à lui révéler certains secrets du monde magique, et quand l’héritier du trône britannique avait retrouvé la place qui lui était due à la chute du Parlement, il possédait une dette non négligeable envers son ami. L’histoire ne devait conserver de cette période que le fait que la mort du Lord Protecteur Cromwell avait probablement été due à la malaria mais l’exécution post-mortem de ce dernier par décapitation lorsque le roi revint au pays n’était pas simplement ostentatoire.

La maladie et le revirement de pensée des successeurs de Cromwell avaient aussi été l’œuvre d’Ambrosius, même si d’un commun accord, le roi avait tenu à ignorer les ressors utilisés par son serviteur. Pour récompense, Ambrosius s’était vu attribuer un lot conséquent de terres dans le Wiltshire où il avait fait construire un manoir à sa convenance entouré d’un immense jardin à la française. Il avait alors pris le nom complet de Brutus Malefoy et était devenu un membre éminent de la royauté anglaise sans que personne, pas même le roi, ne soupçonna jamais sa véritable nature ni même l’étendue de ses pouvoirs.

Néanmoins, certains autres fins observateurs avaient su voir clair dans les faits et gestes de Brutus et son attitude avait ravivé une antique scission dans la communauté vampirique. On remettait en question la place des vampires dans la société. Certains voulaient suivre l’exemple de Brutus, allant même jusqu’à en oublier l’outrage à l’origine de sa transformation, tandis que d’autres criaient à la perte de tous si les vampires sortaient de l’ombre et si les humains venaient à découvrir leurs exactions.

Des conflits larvés avaient éclaté partout en Europe entre les différents clans de vampires et la communauté sorcière n’avait eu d’autre choix que d’intervenir. Le point d’orgue avait été atteint en 1665, à Londres. Les innombrables personnes qui avaient alors trouvé la mort n’étaient pas toutes victimes de l’épidémie de peste, ainsi que l’histoire moldue le prétend encore, tout comme l’incendie qui avait dévasté une grande partie de la ville l’année suivante n’avait pas été qu’un effroyable accident.

Il y avait eu d’importantes pertes dans les différents camps et la situation avait été en passe de devenir catastrophique avant qu’une convention ait été ratifiée, unique en son genre, définissant pour la première fois la place des vampires dans la société magique. Une fois le nouvel article versé au Règlement concernant le traitement des créatures partiellement humaines, la situation s’était apaisée mais les esprits allaient conserver longtemps trace de cet épisode, et ce partout dans le monde.

En effet, la volonté de maintenir cachée leur existence aux Moldus, bien qu’amorcée par certains sorciers depuis que la chasse aux sorcières était apparue plusieurs siècles auparavant, avait dépassé la seule sphère vampirique. Un puissant courant de pensée anti-Moldus avait alors gagné l’ensemble de la communauté magique.

Si Brutus avait initialement évité de prendre publiquement part aux débats en se contentant de suivre les effets de la crise provoquée malgré lui, son intérêt n’avait eu de cesse de grandir intérieurement et fort des leçons apprises des plus illustres penseurs de ce siècle, il s’était alors immiscé dans la vie politique en y diffusant habilement sa propagande tronquée.

Sous couvert d’un ardent militant contre les Moldus pour la suprématie du sang pur, il avait commencé par fonder une gazette au titre évocateur de Sorcier en Guerre qui ne laissait aucun doute sur ses inclinaisons et s’était rendu graduellement présent dans le gouvernement magique sans pourtant briguer le moindre poste officiel. Il s’était ainsi appliqué à faire ce qu’il savait le mieux, à savoir, infiltrer son monde sans rien laisser paraître, duper son entourage en réduisant au silence les rares personnes à même de le démasquer, par le chantage ou d’autres méthodes plus viles encore.

Car parallèlement à sa position influente dans la société sorcière, il avait enfin pu approcher certains de ses semblables, maintenant disposés à le reconnaître, et se faire lentement une place parmi eux pour leur exposer les bases de ses convictions. Convictions qui plaçaient leur espèce au-dessus de toutes les autres en la qualifiant non plus de malédiction ou de défaut de la création ainsi que beaucoup avaient cherché à le prétendre depuis des temps immémoriaux, mais comme une perfection à atteindre, le stade ultime de l’évolution.

Et comme cette perfection n’aurait su être destinée à n’importe qui, les sujets dignes de prendre part à cette grande remise en ordre allaient devoir être soigneusement choisis. Pour ce faire, il était crucial que les erreurs du passé ne soient pas rééditées. Aussi les sorciers devaient ne rien savoir de ces desseins et continuer à croire aveuglément que tous les vampires se satisfaisaient amplement de ne plus être considérés comme des "créatures" mais des "êtres", au même titre que n’importe quel humain.

S’il allait de soi que les idées de Brutus ne faisaient pas l’unanimité chez les vampires - les plus séduits étant de fait les plus enclins à se manifester et à agir - l’une des premières entraves à son projet allait paradoxalement venir de la communauté sorcière. En effet, pourtant parfaitement ignorants de sa véritable nature comme de ses ambitions, ses détracteurs sorciers s’étaient mis à arguer du fait que Brutus ne pouvait prétendre placer au-dessus de toute autre valeur celle d’une lignée pure alors que son propre arbre généalogique demeurait pour le moins nébuleux.

Et incapable de lever le voile sur un passé humain qu’il ne possédait plus, Brutus avait dû s’employer à construire cette ascendance de toutes pièces. Dégagé des contraintes de temps par son immortalité, il avait alors choisi de s’éclipser physiquement de la société sorcière et humaine en entreprenant un long voyage à travers le monde.

Tout en continuant de gérer son domaine à distance il avait ponctuellement parsemé ses correspondances administratives de nouvelles s’agissant de sa vie privée. Les personnes qui se succédèrent à son service allaient ainsi avoir vent de son mariage et de la naissance de son fils. Fils qui allait reprendre le flambeau de son père à la mort de ce dernier et transmettre après lui le nom des Malefoy à plusieurs générations.

Outre l’opportunité de parfaire sa duplicité, ses longues pérégrinations avaient surtout permis à Brutus d’étendre son réseau. Année après année, il s’était ainsi minutieusement imprégné de la vision des choses des vampires peuplant chaque continent, des plus précaires aux plus machiavéliquement évoluées, avant de les intégrer aux siennes de manière à les présenter à tous sous un attrait toujours plus redoutable. D’autres liens avaient été tissés et de nouveaux pouvoirs acquis, comme celui d’influer sur l’aspect de son corps ou encore de s’affranchir en partie de la nocivité de la lumière du jour.

Ce n’est qu’à l’aube du vingtième siècle et après avoir endossé pas moins de douze nouveaux pseudonymes successifs, qu’il avait orchestré son retour en Angleterre sous l’identité d’Abraxas Malefoy. Mais alors qu’il détenait en plus d’une somme accrue de connaissances, un domaine d’influence sans précédent sur la communauté vampirique, il avait jugé préférable d’attendre encore pour passer à l’action. Il devait réaliser, bien des années plus tard, que ce moment avait pourtant été l’un des plus opportuns pour mener à bien ses projets et allait s’en vouloir longtemps de n’avoir su le saisir.

Peut-être que la notion de famille avait fini par l’obséder au point de désirer en fonder une réellement ou bien avait-il seulement cherché à affirmer sa position de manière indéniable, toujours est-il qu’il s’était mis en tête de réaliser une prophétie apprise au cours de son périple et qui lui permettrait, le cas échéant, d’accéder simultanément à ces deux volontés.

La prophétie en question provenait d’un très ancien texte morcelé et dispersé aux quatre coins du monde par les premières générations de vampires afin de protéger leur descendance d’un contenu controversé qui, mal interprété, était susceptible de les mener à leur perte. Elle prétendait, entre autres allégations, qu’il était possible de mettre au monde un vampire non pas en le créant par le traditionnel échange de sang, autrement appelé l’Étreinte, mais en l’engendrant naturellement. Ce "né vampire" aurait alors été pourvu des pouvoirs les plus puissants qui soient, au point que même les plus anciens des Anciens n’auraient su rivaliser avec. Il se disait en outre qu’il porterait en lui l’avenir de toute la communauté.

Si cette théorie circulait depuis la nuit des temps parmi les vampires, seule une poignée d’entre eux y accordait véritablement crédit et parmi eux, bien peu encore en connaissaient les termes exacts. On prétendait que certains avaient essayé de trouver le moyen d’engendrer cet Élu mais personne n’y avait jamais réussi. Personne jusqu’à Abraxas.

Ne se contentant pas d’envisager le sujet au travers du seul prisme de la magie, il avait eu la remarquable idée d’y intégrer une dimension scientifique tirant partie de son intérêt toujours vivace pour le travail des savants de son temps. Ainsi, s’inspirant des études biologiques les plus pointues, il avait su séduire un jeune sorcier passionné par la magie appliquée aux sciences de la vie en général et à l’immortalité en particulier. Ensemble, ils s’étaient ingéniés à mettre au point ce qui s’apparenterait aujourd’hui à un clonage, un clonage emprunt de magie noire. Et après trente années d’essais aussi infructueux que sordides, le fils véritable d’Abraxas, Lucius, avait finalement vu le jour.

Très vite, Lucius s’était avéré être un vampire hors du commun doté de pouvoirs considérables, supérieurs à ceux de son père, mais hélas pas aussi exceptionnels que ceux annoncés par les textes prophétiques. En poussant les observations avec son ami sorcier, Abraxas avait en revanche été enchanté de constater que sa progéniture, outre le fait de conserver un patrimoine génétique identique au sien et ainsi lui ressembler physiquement trait pour trait, partageait également son esprit, véhiculé par le sang vampirique.

En d’autres termes, père et fils formaient ensemble une entité puissante, mue par une pensée commune qui rivalisait avec les meilleures alliances. Abraxas avait alors entrevu une nouvelle interprétation des textes anciens, se voyant lui et sa descendance au cœur même de la prophétie, ne doutant pas que les générations de Malefoy à venir formeraient alors un clan graduellement plus puissant et que leur place, à terme, allait être indétrônable. Ajouté à cela la possession de la baguette d’Aubépine, que les Malefoy allaient se transmettre de père en fils, Abraxas n’aurait alors pu imaginer que ses plans aient pu être contrariés.

Il le furent pourtant, et de plus d’une manière…

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Luna Pensive le Mar 29 Mar - 14:46

Bon, donc, faisons el point :
J'ai lu le chapitre 5 sur Ste Mangouste (mais pas reviewé) ; je n'ai pas lu le chapitre 6 de retour à Poudlard. Je vais l'imprimer pour ce soir. Y a-t-il aussi un chapitre 7 ? Je tourne la page pour voir :

Ouh là là, oui, et même un chapitre 8 juste au dessus !

Je prépare le nombre de feuilles adéquat et j'aurai de quoi lire, même si insomnies ! Very Happy
avatar
Luna Pensive
thé noir
thé noir

Messages : 2400
Date d'inscription : 12/01/2008
Localisation : Ouest de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Apsara le Mar 29 Mar - 18:25

Comment ai-je pu zapper un nouveau chapitre de ta fic. ? Heureusement, le post de Luna m'a incitée à aller voir !
Comme tu le dis, c'est évidemment différent de ton écriture habituelle.
Quelle leçon d'histoire ! Bravo pour la doc. !
On y retrouve à la fois l'histoire moldue réelle et l'histoire parallèle du monde sorcier, du beau boulot !
Le bémol du chapitre : j'ai du mal à adhérer à ce rêve qui devient de plus en plus réel...mais...nous allons enfin savoir comment on peut naître vampire satisfait

Les questions :
- une simple péripétie de donner une origine française, bretonne, à ces Mal Foy (Mauvaise Foi ) ?
- avec qui Brutus-Ambrosius-Abraxas...était-il marié ? Moldue ? Sorcière? Vampire elle-même ?
A ce propos, tu parles de la naissance de son fils avant d'évoquer le XX°siècle et la possibilité de naître vampire : quand donc ce fils est-il né ? As-tu brouillé sciemment les cartes ?
- Ambrosius est-il donc toujours vivant

le cou(p) de Cromwell !

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6508
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 67
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Syrinx le Mar 29 Mar - 21:29

Ah..!!! un peu d'histoire !
François 1er, Charles Quint... il en manque un au trio : où est Henry ??? (et ses femmes ??) moi en manque des Tudors ??)
Bien le coup de la grande peste et l'incendit de Londres (en fait, à chaque hécatombe/catastrophe, un sorcier se cache derrière...)

Bon après quelle épopée pour Abraxas !
Donc Ambroise était un sorcier français (pour coller au nom de Malefoy, je présume ?) Et il me semble que tu dis dans la partie II qu' Abraxas est bel et bien mort, de chez mort, pour répondre à Apsara.

Une question quand même : le sorcier scientifique (ouhh ça fait drôle ces deux mots côte à côte) c'était qui ? Voldy ? ça serait bien son genre, mais Lucius serait né un peu tôt... Grindelwald, alors ? un illustre inconnu et c'est pas la peine qu'on cherche ?

Nous allons enfin savoir comment on peut naître vampire .
ben ça à priori on le sait déjà. Severus il est né comment ? dans quel état ?
Abraxas s'est planté avec son clonage. En fait il fallait faire entrer un moldu dans la boucle (il aurait jamais pu trouver ça, tout seul)
Par contre soit j'ai loupé une ligne, soit c'est normal, mais je vois pas trop ce que c'est son plan, à Abraxas... Je me rappelle qu'effectivement ça tombe à l'eau dans la partie II avec Lily, Scorpius et Ellis, mais ça reste flou (en même temps vu comme je suis shootée au médocs, tout est un peu flou depuis deux jours)

J'oubliais le bon point pour Hermy, c'est un Malefoy, le blondinet !

Il était très bien ce chapitre, même en dérogeant à ton style habituel. Mais il s'arrête en queue de poisson, là...
Merci et bon courage pour la suite Bisou (ils sont pas contagieux ceux-là)

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2696
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Mer 30 Mar - 0:13

Bonne lecture, Luna ! Wink

Allez, avec ma tête en vrac, je vais tenter de répondre ce soir à vos questions, Apsara et Syrinx (oui, ce soir, parce que demain j'en serai incapable et qu'après j'ai peur qu'il y en ai plus, déjà que je m'y perds moi-même en peu...).

Avant tout, merci ! Je suis contente que la variation historico narrativo truc machin beans soit bien passée. (Ouf !) Content


Apsara a écrit:Les questions :
- une simple péripétie de donner une origine française, bretonne, à ces Mal Foy (Mauvaise Foi ) ?
Oui, une péripétie, comme tu dis (si ce que tu veux dire par "péripétie" correspond au "résultat non prémédité après entrecroisement de données et d'idées"). Je tenais absolument à ce que le "premier" Malefoy soit contemporain d'un personnage historique que je n'ai pas explicitement mentionné. (Mais je l'ai fait indirectement en utilisant l'adjectif dérivé de son nom - Un beau Gallion à celui ou celle qui trouve...).

La "mauvaise foi" a bien sûr beaucoup fait pencher la balance géographique aussi, tout comme le prénom Abraxas (canonique) et sa déclinaison phonique, Ambrosius pour arriver jusqu'à Ambroise. Mais je me tais là pour le moment.


- avec qui Brutus-Ambrosius-Abraxas...était-il marié ? Moldue ? Sorcière? Vampire elle-même ?
Euh... Pas de réponse dans l'immédiat, mais ça viendra.


A ce propos, tu parles de la naissance de son fils avant d'évoquer le XX°siècle et la possibilité de naître vampire : quand donc ce fils est-il né ? As-tu brouillé sciemment les cartes ?
Entendons-nous bien, avant Lucius, Ambroise/Ambrosius/Brutus/.../Abraxas n'a jamais eu d'autre "fils". Quand il s'éloigne sciemment de la Grande-Bretagne, il ne fait qu'endosser d'autres pseudos en faisant remonter de fausses informations au monde sorcier. En réalité, avant le XXème siècle, il n'a ni femme, ni enfant. Nada. Seulement lui. (Je me doutais que ça ne serait pas aussi clair que ça l'était dans ma tête...Neutral ).

- Ambrosius est-il donc toujours vivant
Syrinx a répondu, mais tu sais qu'avec ces histoires de vampires à la fois vivants et morts je peux répondre tout et son contraire... sifflote


Syrinx a écrit:Ah..!!! un peu d'histoire !
François 1er, Charles Quint... il en manque un au trio : où est Henry ??? (et ses femmes ??) moi en manque des Tudors ??)
Laughing Oui, effectivement, je ne l'ai pas cité mais il est bien là (c'est même lui qui déclenche le destin d'Ambroise, d'une certaine manière : Sac de Morlaix).

(NB : J'aime beaucoup la soi-disante devise de la ville de Morlaix : "Le Baron de Wismes a estimé au XIXe siècle qu'il s'agissait de l'expression « s'ils te mordent, mords-les », désignant les Anglais ; cela a été gardé comme devise officielle - à noter d'ailleurs que cette devise est quasiment unique dans son genre." (Wiki) ).


Bon après quelle épopée pour Abraxas !
Donc Ambroise était un sorcier français (pour coller au nom de Malefoy, je présume ?) Et il me semble que tu dis dans la partie II qu' Abraxas est bel et bien mort, de chez mort, pour répondre à Apsara.
Oui (cf un peu plus haut) et oui (effectivement, c'était dans la partie II).


Une question quand même : le sorcier scientifique (ouhh ça fait drôle ces deux mots côte à côte) c'était qui ? Voldy ? ça serait bien son genre, mais Lucius serait né un peu tôt... Grindelwald, alors ? un illustre inconnu et c'est pas la peine qu'on cherche ?
Non non, vous le connaissez (et ça aussi c'était dans la partie II... héhé ).


Nous allons enfin savoir comment on peut naître vampire.
ben ça à priori on le sait déjà. Severus il est né comment ? dans quel état ?
Patience, patience... m'enfin voila


Abraxas s'est planté avec son clonage. En fait il fallait faire entrer un moldu dans la boucle (il aurait jamais pu trouver ça, tout seul)
Ah, ça... Content (Non, j'ai rien dit).


Par contre soit j'ai loupé une ligne, soit c'est normal, mais je vois pas trop ce que c'est son plan, à Abraxas... Je me rappelle qu'effectivement ça tombe à l'eau dans la partie II avec Lily, Scorpius et Ellis, mais ça reste flou (en même temps vu comme je suis shootée au médocs, tout est un peu flou depuis deux jours)
Alors, oui, le "plan" d'Abraxas est flou dans le détail mais en gros, il peut se deviner (en même temps, c'est toujours un peu la même chose avec les "vilains", et ça me rappelle une citation de l'Oracle dans Matrix : "Que veulent les hommes qui ont du pouvoir ? Plus de pouvoir !") : exterminer les faibles, ou mieux, les réduire à l'esclave et imposer le règne des puissants (faibles = humains et puissants = vampires). (J'avais prévenu, c'est on ne peut plus "classique" - note à moi-même, j'ai le syndrome aigu des guillemets en ce moment Clignote ).


J'oubliais le bon point pour Hermy, c'est un Malefoy, le blondinet !
Hé ! Hé ! Oui, c'est vrai ! applaudis


Allez, encore merci et je fais au mieux pour que le poisson arrive vite en entier (le premier avril, peut-être Rolling Eyes ).

Bisou

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Magui gri gri le Mer 30 Mar - 13:33

Non non, vous le connaissez (et ça aussi c'était dans la partie II... ).
C'est pas Slughorn?

Bon, il faut que je relise le chapitre, je l'ai lu un peu trop rapidement il y a deux jours vers minuit après avoir fait du latin, c'était pas les meilleurs conditions!
Mais c'est très dense en tout cas, c'est trippant à lire... A tête reposée x)

Je tenais absolument à ce que le "premier" Malefoy soit contemporain d'un personnage historique que je n'ai pas explicitement mentionné. (Mais je l'ai fait indirectement en utilisant l'adjectif dérivé de son nom - Un beau Gallion à celui ou celle qui trouve...).
Machiavel? (au pif)

Bon, à re-bientôt, pour une relecture plus approfondie ^^
avatar
Magui gri gri
thé jaune
thé jaune

Messages : 319
Date d'inscription : 31/05/2009
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nau' le Mer 30 Mar - 14:55

En passant (pas de chez ouam).

Magui ! applaudis Coup double !!! La méga forme !



(Une Mornille et une Noise en prime, là !)

Allez, à bientôt ! Bisou

Nau'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Luna Pensive le Sam 2 Avr - 15:58

Avant de me lancer dans ma review, j'ai aussi rattrapé mon retard de commentaires.
Et d'abord celui-ci de Suzywa qui m'a fait réfléchir :
Le troisième personnage qui m'intrigue depuis le début est Moon. Suspect
Le choix de cet animal familier, déjà !
La chauve-souris qui fait lien avec les vampires.
Il remplit mal sa fonction de messager.
Il a un caractère capricieux.
Il loge dans le bureau de Harry.
Et puis, .....
Dans ce dernier chapitre, son extrême nervosité le fait revenir d'urgence auprès d'Eileen.

Vous allez me prendre pour une zinzin mais je remarque qu'Eileen rêve de son ange gardien quand elle est à proximité de Moon.
En cours de lecture de ce 7ème chapitre, j'ai eu un flash... Shocked J'ai l'mpression que le jeune homme blond c'est la forme humaine de Moon !

*Après les 3 derniers chapitres que j'ai lus à la suite, ma grande interrogation ne porte plus sur les relations de Eileen avec sa mère, mais sur ses relations avec son amie Zoe.
Je ne comprends pas pourquoi Eileen voyait Zoe dans le rêve, ni pourquoi soudain elle et Zoe s'éloignent ? Dans le chapitre 6 , Eilenn ressent qu'elle ne ressent plus le désir de se confier à Zoe, et ira jusqu'à lui mentir désormais. Certes l'auteur nous signale que ce n'est qu'une "retenue capricieuse", mais est-ce bien vrai ? Very Happy Je me demandais si c'était un sentiment propre à elle, ou soufflé par l'autre personnage du rêve - et il nous s dira dans le chapitre 7 qu'il tient à ce que tout cela soit secret. Il peut donc interférer sur les sentiments d'Eileen ?

*Et j'ai remarqué aussi l'instance de l'auteur à nous raconter des choses sur cette chauve souris, ainsi que sur sa difficulté à porter certains messages (impossible de retrouver le passage ?)
-Et que nous n'avons pas su ce que contenait le message que Moon apporte (venant de l'école ?) à Eileen dans le chapitre 6 ?

*chapitre 6 :
-bien aimé les explications sur le symbolisme des rêves, en particulier sur les feux/le soutien de la famille.
-Ainsi que le bureau de "Dumbledore" version Harry. Harry n'est pas curieux de ces objets, le côté ésotérique ou technique de la magie ne semble pas être important pour lui.
-Bien aimé la réplique
"Il n'y a pas plus professoral que le portrait d'un ancien professeur"
ainsi que celle sur Zoe et Binns
"comment cette dernière se distinguait en Histoire de la Magie, ce que tous ne manquaient pas de trouver remarquable compte tenu du dynamisme inexistant au cours du professeur Binns, fantôme de son état.
"
-Je me demande si la Pierre de résurrection va jouer un rôle...

Chapitre 7
-J'ai pensé "Ah ah" en lisant la description du blondinet...
-Comme je venais de lire le chapitre précédent(analyse du rêve par Zoe), j'ai été frappée par l'atmosphère de changement du "rêve" ;
-j'ai pensé que c'était le sentiment du rêve qui comptait : angoisse quand c'est l'assaillant ; confiance quand c'est son blondinet d'ami. Je ne pense donc pas qu'un coup fourré ou plan machiavélique* (*ah ?? tilt sur post de Magui...) soit à craindre de ce côté, comme dans le cas de Scorpius. (*si ? Rolling Eyes )
-retrouvé le symbolisme du feu/rêve éveillé/vie réelle pour "éclairer" la relation Eileen/lily.

Chapitre 8 :
-ah la Grande Peste de Londres, c'était ça !!
-la prophétie etc : voilà un projet digne de celui de Voldemort, me suis-je dit...
-Lucius n'a pas eu de maman !
-Et enfin, la baguette d'aubépine va nous être 'un jour) expliquée

*Sur les révélations du chapitre 8 et sur son style, je n'ai pas eu de problèmes : depuis qu'Eileen s'est mise à tenter de toucher la personne présente dans son rêve, je considère ces rêves davantage comme des sortes de rêves éveillés endormis que comme des rêves inconscients. cf dans le chapitre 6,
"tant qu'elle n'avait pas réussi à avancer de son côté du rêve"

*Pour le contenu du chapitre 8, j'ai beaucoup apprécié la partie historique, ça m'a rappelé les temps de la fic de Suzywa, avec les Malfoys (déjà) et la guerre de 1066 (Hastings). J'ai eu du mal avec Abraxas/Rufus etc. avant de me rendre compte que les vampires sont immortels (je n'ai pas la "culture" vampire, je veux dire que je n'arrive pas à intégrer l'idée de l'immortalité comme un "fait" tant qu'on ne me l'a pas rappelé !)

Et ça y est, en lisant votre discussion à ce sujet dans le fil, je me suis embrouillée : Abraxas "vraiment mort " ? (je vais relire le message de Syrinx :
il me semble que tu dis dans la partie II qu' Abraxas est bel et bien mort, de chez mort, pour répondre à Apsara.
Ah voilà qui ne m'éclaire pas !! le pseudo est peut-être mort une fois de plus, lui...)
Quand au sac de Morlaix, j'en ignore tout ! je vais cliquer. Mais je connaissais la devise : "S'ils te mordent, mords les" ! Crying or Very sad Very Happy
avatar
Luna Pensive
thé noir
thé noir

Messages : 2400
Date d'inscription : 12/01/2008
Localisation : Ouest de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Hermy le Mar 12 Avr - 3:43

Très instructif ce petit chapitre. Je comprends que tu aies eu du mal à l'écrire vu à quel point il sort du style habituel de ta fic.
Tu écris en flu tendu ou alors tu as des chapitres d'avance?

Hermy
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Mar 12 Avr - 8:38

Hermy a écrit:Tu écris en flu tendu ou alors tu as des chapitres d'avance?
Mis à part plusieurs passages importants qui sont fixés et rédigés depuis un moment, tout est en flux maxi tendu. Pourtant, d'habitude j'aime avoir au moins trois chapitres d'avance mais cette fois-ci, je n'y arrive pas, pas par manque d'inspiration mais par manque de temps... No (D'ailleurs, je réalise que j'ai même pas encore répondu à la petite review de Luna... Embarassed ).

Je mise un peu sur les vacances... Rolling Eyes

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Suzywa le Mar 12 Avr - 22:03

Embarassed J'ai eu beaucoup de mal à suivre ce dernier chapitre ! Je l'ai relu plusieurs fois et je dois avouer que ce n'est pas le style mais la masse d'informations concentrées en si peu de lignes.

Je pense que je vais terminer la partie II que j'avais interrompue. Cela me semble important ! study
avatar
Suzywa
thé noir
thé noir

Messages : 1000
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 57
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Luna Pensive le Mer 13 Avr - 10:36

Nau a écrit:Je mise un peu sur les vacances... :Rolling Eyes:
Les vacances avec jeunes enfants c'est fait pour se reposer, réfléchir tranquillement, écrire ? Quelle chance tu as de vivre dans une époque aussi magique !
avatar
Luna Pensive
thé noir
thé noir

Messages : 2400
Date d'inscription : 12/01/2008
Localisation : Ouest de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Hermy le Mar 10 Mai - 4:22

Alors les vacances étaient bien Very Happy

Hermy
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Mar 10 Mai - 8:02

Anonymous a écrit:Alors les vacances étaient bien Very Happy


Luna Pensive a écrit:Les vacances avec jeunes enfants c'est fait pour se reposer, réfléchir tranquillement, écrire
randonner, pique-niquer, lire, jouer à la pétanque...


*Retourne se planquer dans son trou MAIS avec son cahier et son stylo*
avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Hermy le Lun 16 Mai - 2:52

*Retourne se planquer dans son trou MAIS avec son cahier et son stylo*

Laughing

A bientôt alors, prends ton temps Very Happy

Hermy
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Luna Pensive le Lun 16 Mai - 14:12

(ne pas oublier de mettre une cartouche dans le stylo ? lunette de soleil )
avatar
Luna Pensive
thé noir
thé noir

Messages : 2400
Date d'inscription : 12/01/2008
Localisation : Ouest de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Hermy le Lun 30 Mai - 10:11

Difficile de trouver l'inspiration et le temps avec ce beau soleil sunny Je te comprends Very Happy


Hermy
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Lun 30 Mai - 10:53

Hermy a écrit:Difficile de trouver l'inspiration et le temps avec ce beau soleil sunny Je te comprends Very Happy

Que nenni, l'inspiration est bien là, le tout est de trouver le temps de la figer... Embarassed (Pour de bon, je culpabilise... Non seulement je vous lâche en ne postant plus mais ça me manque à un point... Rahh là là... Sad ).

Bisou

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Luna Pensive le Jeu 2 Juin - 21:01

Moi ça me manque de ne pas avoir l'envie d'écrire quoi que ce soit !
avatar
Luna Pensive
thé noir
thé noir

Messages : 2400
Date d'inscription : 12/01/2008
Localisation : Ouest de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Hermy le Mar 7 Juin - 14:17

Allez Nausicaa bounce Allez Nausicaa fusée bondissante fusée bondissante fusée bondissante

Hermy
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Mar 7 Juin - 23:03


Oh là là, c'te pression !!

(M'enfin merci Content )


Luna Pensive a écrit:Moi ça me manque de ne pas avoir l'envie d'écrire quoi que ce soit !
Arf... Ça va bien reviendre un jour... Rolling Eyes


N'empêche, l'avantage, si je puis dire, de cette loooongue pause, c'est que mon histoire décante bien dans ma tête, certaines idées prennent plus de corps, d'autres se greffent à celles d'origines et (ah... si vous saviez... sifflote ).

cherchez dehors

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Syrinx le Mer 8 Juin - 14:40

N'empêche, l'avantage, si je puis dire, de cette loooongue pause, c'est que mon histoire décante bien dans ma tête, certaines idées prennent plus de corps, d'autres se greffent à celles d'origines
Oui, ça a un certain avantage de mettre longtemps à écrire...
D'un atre coté, plus on attend, plus on a d'idées à écrire et moins ça avance...

Nau'comment : Oui, tu as tout à fait raison, c'est un cercle vraiment vicieux. *soupir*

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2696
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Hermy le Dim 26 Juin - 4:39

Oh là là, c'te pression !!

Je ne voulais pas te mettre la pression, prends tout ton temps Wink

Nau'comment : J'ai plutôt l'impression que pour le moment, c'est le temps qui me prend ! Razz Mais j'y arriverai ! J'y arriverai !

Hermy
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Hermy le Lun 26 Sep - 4:58

:DDD

Hermy
thé blanc
thé blanc

Messages : 59
Date d'inscription : 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum