Sites sociaux

Twitter à rajouter
Post-it
Bilan du Site Fondus :

Mise en commun des documents
Design du site en attente
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Derniers sujets
» Des Animaux de Toile
Lun 8 Mai - 11:05 par Apsara

» Galerie de Luna Pensive
Mer 12 Avr - 13:18 par chiara

» L'Ambre et le Jais [fic en cours]
Jeu 1 Sep - 10:17 par Apsara

» Les références non celtiques dans Harry Potter
Mer 8 Juin - 14:00 par Apsara

» Galerie d'Apsara
Mer 23 Déc - 8:38 par Apsara

» Galerie d'Yxanne
Lun 22 Déc - 8:10 par Circée

» Bienvenue chez les Fondus !
Mar 22 Juil - 8:29 par Apsara

» De l'Amour ou le cas Voldemort
Sam 22 Juin - 20:41 par chiara

» Au temps pour tous. Reconstructions-
Mar 14 Mai - 14:23 par Luna Pensive

» Derrière les Détraqueurs - Potterfiction en cours
Sam 2 Mar - 14:36 par Apsara

Sondage

Doit-on garder un seul topic ou demander un topic par membre pour les présentations

60% 60% [ 6 ]
40% 40% [ 4 ]

Total des votes : 10


Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Jeu 4 Nov - 0:33

Hermy a écrit:Comme tu leur a donné une mère moldue et qu'elles n'ont pas été citées à Poudlard, je me suis posé la question.
Nous as-tu créé une école de magie chinoise?
Ah, là par contre, je vais devoir me taire... (Et aller me coucher ! Content Finites elles sont, les vacances).

Bisou
Sleep

Edit'Apsara .Oh, z'y va , l'excuse à 2 yuans ! Mad

Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Hermy le Jeu 4 Nov - 22:30

Edit'Apsara .Oh, z'y va , l'excuse à 2 yuans !

Bien d'accord m'enfin voila

Hermy
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Jeu 4 Nov - 22:33


_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Hermy le Jeu 18 Nov - 20:37

Je fais le pied de grue en attendant ton prochain chapitre et j'en profite pour te souhaiter bon courage pour la suite de l'écriture cheers

Hermy
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Jeu 18 Nov - 21:40

Hermy a écrit:Je fais le pied de grue en attendant ton prochain chapitre et j'en profite pour te souhaiter bon courage pour la suite de l'écriture cheers
Oh merci Hermy, c'est très gentil, je suis inexcusable de mettre autant de temps à publier... Embarassed (J'aurais pas dû lancer la partie III si tôt, sans savoir que j'allais passer autant (trop) de temps sur autre chose en parallèle. Maintenant, j'ai du mal à reprendre mon rythme de croisière. D'ailleurs, je devrais être en train de scribouiller à l'heure qu'il est. pale ).

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Apsara le Jeu 18 Nov - 21:45

Evil or Very Mad Tsst,tsst...

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6508
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 67
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Lun 22 Nov - 22:45

Bon, je crois avoir réussi à retrouver mon rythme de croisière.
Voilà donc le deuxième chapitre, toujours en avant-première, rien que pour les Fondus ! Content

Mais je vous demanderais un tout petit truc avant de commencer à lire, si vous le voulez bien, ce serait de mettre en fond sonore le dernier morceau en date offert par Rita dans sa Ritathèque et ARG !! affraid et qui n'est plus disponible au téléchargement ! Censuré !!! Euh, bougez pas, je vais faire en sorte de le rendre audible d'une façon ou d'une autre...

EDIT : Là, voilà, j'espère que Rita, tu ne m'en voudras pas, le morceau est accessible ici : Halloween.

NB : Inutile de relancer la musique lorsque celle-ci prend fin. Vous comprendrez pourquoi.
Maintenant place au texte... Wink


******* CHAPITRE 2 : SONGES *******




Elle avançait doucement le long du couloir dans la pénombre. Ses pas, comme tout autour d’elle, étaient silencieux. La maison entière semblait endormie. Elle frôla le mur du plat de la main comme pour s’assurer de son existence et sa poitrine se serra à tel point qu’il lui devint difficile de respirer. Il fallait qu’elle sorte, qu’elle aille au dehors dans les plus brefs délais. Au bout du couloir, elle entrouvrit fébrilement la porte d’entrée sans que celle-ci n’émette le moindre grincement mais se força à la refermer aussitôt pour revenir sur ses pas. Elle pénétra dans le salon et parcourut alors la pièce d’un regard las.

Les murs couverts de livres paraissaient retenir le temps dans ce lieu qui d’ordinaire ne lui inspirait que bien-être et sécurité. Cette nuit elle s’y sentait piégée, comme si l’endroit était en train de se refermer sur elle petit à petit. L’envie lui prit encore d’ouvrir en grand la fenêtre sans pouvoir s’y résoudre. Elle fit quelques pas entre les fauteuils et la table basse, dans le silence assourdissant. Le temps s’étirait à mesure que tout continuait de rétrécir, sa vue, son souffle, son monde, ses pensées… Quant l’oppression fut à la limite du supportable, elle chancela jusqu’à la cheminée éteinte dans la trouée de livres et contempla son reflet dans le miroir fixé au-dessus.

Sa vue se troublait mais elle distinguait sans mal son fin visage pâle et ses longs cheveux raides, aussi noirs que ses grands yeux. Sa bouche s’ouvrit et articula des mots sans qu’aucun son ne puisse se faire entendre. Ses traits figés prirent alors le pli d’une plainte et des larmes se mirent à couler le long de ses joues claires. Puis tout se précipita en un battement de cils. Quelqu’un était apparu dans la pièce. Elle ressentait sa présence sans pouvoir distinguer, en se retournant, autre chose qu’une silhouette sombre. Soudain un éclair de lumière détonna et une vive douleur l’atteignit à la poitrine, lui arrachant un cri et brouillant sa vue pour de bon.

- Eileen ? Eileen est-ce que ça va ?

Eileen dut prendre un moment avant de pouvoir écarter les rideaux de son lit. Depuis le sien, Zoe se pencha vers elle pour demander encore :

- Tout va bien ?

- Oui, fit Eileen d’une voix rauque.

Dans le dortoir, mise à part une fille qui se retourna dans son lit en toussotant, tout était calme. Eileen s’extirpa des couvertures pour s’asseoir sur le bord du lit et fixa la fenêtre sans vraiment la regarder.

- Navrée de t’avoir réveillée, réussit-elle à articuler à l’attention de Zoe avant de se lever, de s’emparer de sa robe de chambre et de sortir sans rien ajouter.

Le feu agonisait dans la cheminée de la salle commune. Eileen enfila sa robe de chambre et prit place à la table la plus proche de la fenêtre, là où l’aube commençait à caresser de reflets pourpres la pile de parchemins vierges qui y était disposée. Elle se passa lentement les mains sur le visage avant de contempler encore longuement le paysage. Au dehors, régnait une tranquillité toute étrangère à ce qui se jouait alors dans ses pensées. Elle fit ensuite glisser un morceau de papier devant elle et attrapa la plume posée près de l’encrier.

- Retourne donc te coucher, fit-elle en suspendant son geste lorsque Zoe entra dans la pièce. Il reste une bonne heure avant le lever. Moi je n’arriverai pas à me rendormir assez vite pour en profiter.

- Je sais, avança Zoe, mais je préfère rester debout aussi. Au moins on sera en avance pour le second jour.

Elle s’approcha de la cheminée en se frottant les épaules puis demanda en esquissant un mouvement de baguette magique invisible :

- Comment s’y prend-on pour faire repartir le feu ?

- Eh bien, en général, on se contente de rajouter une bûche dans l’âtre, répondit Eileen en indiquant le tas de bois sur le côté de la cheminée.

Muette, Zoe se retourna vers Eileen et toutes les deux éclatèrent de rire avant de se souvenir de l’heure qu’il était et de se taire. Zoe se hâta d’alimenter le feu et lorsque les flammes se réveillèrent autour du nouveau morceau de bois dans un crépitement rassurant, elle vint prendre place à côté d’Eileen.

- Ouille ! laissa-t-elle échapper en s’asseyant.

- C’est le résultat du cours de Vol sur balais d’hier ? demanda Eileen.

- Oui, grimaça Zoe. Dis, vous vous servez vraiment de ces machins-là pour vous déplacer ?

- Non, rarement. Disons que c’est un moyen de transport sorcier traditionnel, mais les balais ne sont guère plus utilisés que pour le Quidditch de nos jours.

Quant elle eut trouvé une position qui ne la fit plus souffrir de ses courbatures, Zoe reporta son attention sur le nécessaire d’écriture devant Eileen.

- Tu allais faire tes devoirs ?

- Juste écrire à mes parents.

- Est-ce que tu vas leur parler de tes cauchemars ?

- Peut-être, préféra répondre Eileen en reposant sa plume, embêtée d’avoir à remettre ça sur le tapis.

- Ça doit mettre une certaine pression, se hasarda Zoe après un moment de silence, d’avoir une famille aussi célèbre.

- Oui, s’entendit admettre Eileen bien qu’elle n’ait jamais vraiment réfléchi à la question.

- Tu ne crois pas que ça peut être la cause de tes mauvaises nuits ici ?

- C’est possible, mais j’ai commencé à faire des cauchemars depuis plusieurs mois, bien avant la rentrée et pour être honnête je suis contente de me trouver à Poudlard.

- Hum… fit Zoe, comme si la question la préoccupait. J’ai entendu dire que le simple fait de raconter ses cauchemars permettait de ne plus en faire. Tu devrais en parler à tes parents dans ta lettre.

- Mes parents connaissent déjà mes cauchemars, soupira Eileen avant de s’interrompre.

Elle eut du mal à se décider à aller plus loin mais finit par déclarer :

- À vrai dire, je ne fais qu’un seul cauchemar, toujours le même. Et le raconter à mes parents n’a absolument rien changé.

- Eh bien, on dirait que quelque chose t’obsède vraiment. Est-ce que tu as cherché à savoir ce qui pouvait se cacher derrière ce cauchemar ? Dans le monde moldu, certains médecins prennent les rêves très au sérieux, tu sais. On les appelle des psychanalystes.

- Des psy quoi ? fit Eileen.

- Psychanalystes, répéta Zoe. C’est difficile à prononcer mais moins que d’arriver à expliquer en quoi consiste leur métier, crois-moi. Quoi qu’il en soit, certains d’entre eux pensent que ce que nous rêvons est en quelque sorte le miroir de ce qui nous préoccupe dans la vie réelle. Si tu fais toujours le même rêve, alors il y a fort à parier que ce qui s’y passe à beaucoup d’importance pour toi, même si tu n’es pas en mesure de le comprendre au premier abord.

- C’est un peu ce que ma mère m’a dit, fit Eileen avant de demander avec un vif regain d’intérêt : Et comment s’y prennent ces psychaliénistes pour interpréter les rêves ?

- Je ne sais pas trop, avoua Zoe, mais mes parents doivent posséder quelques livres sur le sujet dans leur boutique. Je pourrai me renseigner quand je rentrerai à la maison.

La perspective de devoir attendre tout un trimestre pour en savoir plus déçut un peu Eileen. Zoe dut le remarquer car elle reprit aussitôt :

- Raconte-moi tout de même ton rêve. Ça pourra peut-être déjà t’aider à y voir plus clair de le confier à quelqu’un de nouveau. Si tu en as envie, bien sûr.

Eileen se tourna vers Zoe, hésitante. C’était déjà assez difficile d’avouer qu’elle faisait des cauchemars au point de se réveiller en criant comme un tout petit enfant, alors dévoiler ce que son esprit tentait soi-disant de cacher…

- Il ne s’y passe pas grand chose, assura-t-elle à voix basse, et ça n’est pas tant ce qui arrive qui m’effraie que les impressions que je peux avoir tout au long du rêve.

Eileen décrivit alors la scène à Zoe en insistant sur tout ce qu’elle ressentait lorsqu’elle la vivait.

- C’est comme si les choses se déroulaient réellement, sans que je puisse me rendre compte que je suis dans un rêve. Tout semble tellement vrai. Je suis chez moi, dans un lieu qui m’est familier, peut-être le lieu le plus familier qui soit pour moi et en même temps je m’y sens étrangère, j’ai l’impression de ne pas être à ma place. À plusieurs reprises j’éprouve le besoin de m’enfuir et aussitôt après je sais qu’il faut que je reste à tout prix…

Eileen marqua une pause, les yeux plantés dans le parchemin vide devant elle, avant de reprendre :

- Dans mon rêve, les lieux semblent abandonnés et tout y est abominablement calme. Mais là encore, je n’arrive pas à savoir si c’est parce que je m’efforce de ne pas faire de bruit ou si je ne peux tout simplement rien entendre. C’est comme si tout se comprimait à l’intérieur du rêve, comme un étouffement en moi et autour de moi. Jusqu’au moment fatidique…

- Lorsque tu réussis à crier et que le rêve prend fin ? voulut s’assurer Zoe.

- Oui. Et ça se passe toujours à l’identique. Certaines fois, il arrive que ma promenade dure très longtemps, d’autres, que le laps de temps entre le début et la fin soit plus court mais dans tous les cas, la scène commence et s’achève immanquablement de la même manière. Par contre, impossible de savoir d’où je viens ni ce qui arrive ensuite, après l’éclair.

- Tu crois qu’on te lance un sortilège qui te fait mourir ? Est-ce que ça existe ?

- Oui, un tel sortilège existe, fit doucement Eileen en baissant les yeux. C’est un sortilège impardonnable.

Elle tenta alors d’expliquer à Zoe ce qu’elle savait à ce sujet, c’est-à-dire très peu de choses et après cette parenthèse refermée poursuivit :

- Je ne sais évidemment pas quel effet ça peut bien faire d’être frappée d’un tel sortilège mais j’ai dans l’idée que ça doit être proche de ce qui m’arrive dans le rêve. Au moment où l’éclair est lancé, je ressens une douleur fulgurante dans la poitrine, au niveau de mon cœur et c’est tellement fort qu’il m’est arrivé plusieurs fois de me réveiller en continuant d’avoir mal.

Elle se tourna à nouveau vers Zoe qui semblait ne pas savoir quoi dire pour compatir, les yeux simplement arrondis d’étonnement.

- Et tu n’as jamais réussi à identifier la personne qui t’envoie ce sortilège ?

- Non. Jamais, répondit Eileen d’une voix atone.

- Tu n’as même pas idée de qui il pourrait s’agir ? Une homme ou une femme ? Quelqu’un que tu connais ?

- Absolument rien du tout. Et ce qui m’angoisse le plus, reprit Eileen d’une voix plus basse encore, c’est que j’ai beau refaire le rêve chaque nuit ou presque, je ne réussis jamais à prévoir ce qui va arriver, je n’ai pas la moindre prise sur son déroulement. Chaque fois c’est comme si je le vivais pour la première fois. Si au moins j’avais conscience d’être dans le rêve et que je pouvais modifier le scénario ne serait-ce qu’un tout petit peu. Mais impossible. Je ne prends conscience de tout ça qu’une fois réveillée. Et alors j’ai peur d’y retourner. J’ai peur de dormir.

- Mais tu as besoin de sommeil, sinon tu vas y laisser ta santé, intervint Zoe. Personne ne peut vivre sans dormir.

- Je sais, c’est ce que mes parents m’ont répondu lorsque j’ai commencé à faire intentionnellement des nuits blanches. Mon père a même dû me préparer des décoctions pour faciliter mon sommeil. Elles ont été efficaces et même si les cauchemars n’ont pas complètement disparu, ça m’a permis d’être moins fatiguée la journée. Seulement, je ne peux pas prendre systématiquement ces somnifères, alors je n’y ai recours que lorsque ça devient invivable.

- Et ils ne sont pas plus préoccupés que ça, tes parents ?

- Non. Selon ma mère, il paraît qu’à mon âge, il est courant d’avoir des cauchemars, que tout ça va passer aussi vite que c’est venu. Mon père, lui, m’a conseillé de ne pas y accorder trop d’importance. Il dit que plus tôt je l’oublierai, plus tôt le cauchemar m’oubliera en retour. Ils pensaient tous les deux que ça se calmerait une fois que je serais à Poudlard mais ils se sont apparemment trompés.

Comme Eileen, Zoe parut demeurer dubitative mais finit par conclure, alors que les plus matinaux de leurs camarades faisaient leur entrée de la salle commune :

- Peut-être que lorsque les cours auront véritablement commencés et que nous aurons assez de travail pour t’occuper l’esprit, tes cauchemars cesseront effectivement d’eux-mêmes.

- Oui, admit Eileen avant de se tourner à nouveau vers la fenêtre. C’est certainement une question de temps…

Elle observa le jour à présent bien levé sur le lac miroitant et les montagnes alentours en gardant pour elle ce qu’elle n’était encore pas prête à avouer, ni à ses parents, ni à Zoe. Une partie d’elle était intimement convainque que son cauchemar était trop réaliste pour n’être qu’un rêve, et que la scène qui se jouait inlassablement dans ses nuits se déroulerait tôt ou tard dans sa vie.

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Syrinx le Mar 23 Nov - 10:15

J'ai lu ce chapitre avec la musique de Rita, hier soir et vraiment je suis bluffée de l'effet que ça donne. Inquiétant au début et doux sur la fin (d'ailleurs j'ai pas fais attention, mais la musique est longue ou elle passait en boucle ??). J'étais à fond dedans ! le texte coule tout seul, c'est un régal.

Bon du coup je reste avec des impressions et je me rappelle pas du texte en détail, mais il me semble que tu ne précises pas que l'éclair du sortilège est vert, donc ça ne serait peut-être pas un Adava Kedavra... Enfin il y a toute une panoplie de sortilèges méchants (ou pas d'ailleurs)...
Mais je crois qu'effectivement Eileen va vivre cette scène en vrai (à moins qu'elle ait déjà vécu ? dans une vie antérieure ?
Juste une idée comme ça, elle a des ascendants spéciaux quand même, et il me semble qu'on parle de mémoire de sang chez les vampires.... bon on verra bien)

applaudis Bonne continuation Bisou

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2696
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Mar 23 Nov - 11:06

Merci Syrinx ! Very Happy

Syrinx a écrit:J'ai lu ce chapitre avec la musique de Rita, hier soir et vraiment je suis bluffée de l'effet que ça donne. Inquiétant au début et doux sur la fin (d'ailleurs j'ai pas fais attention, mais la musique est longue ou elle passait en boucle ??). J'étais à fond dedans ! le texte coule tout seul, c'est un régal.
C'est encore une étrange histoire, ce qui s'est passé avec cette musique... Rolling Eyes
Je l'ai dans ma playlist depuis que Rita l'a postée dans sa Ritathèque mais je n'avais jamais eu l'occasion de la commenter. Puis, comme souvent quand j'écris, le morceau s'est retrouvé utilisé en fond sonore, en boucle, au moment où je me suis mise à écrire les premières bribes de la partie III. Au début, simplement parce que je l'avais sous la main et qu'il était assez calme/neutre pour faire une ambiance d'écriture sobre.

La scène du rêve d'Eileen, je l'ai en tête depuis des mois (années ?) et avant de l'écrire, j'étais persuadée qu'à elle seule, elle allait prendre pratiquement tout un chapitre. Puis finalement, elle s'est avérée assez courte quand je me suis mise à l'écrire. Je n'ai même pas tellement bataillé pour coucher les mots (ce qui est souvent le cas avec les scènes imaginées depuis longtemps).

Et le truc ouf, donc, c'est qu'au moment de relire mon texte, la scène du rêve seulement (les trois premiers paragraphes de ce chapitre), j'ai eu la surprise de réaliser que ça prenait pile le temps du morceau de Rita. Pile poil (en tout cas quand je le lis moi à haute voix).

Et puis évidement, en plus de ça, savoir ce que ça évoque... Inutile de dire, si vous avez lu les explications de Rita, que c'est juste parfaitement en accord avec l'histoire (le rêve, les impressions de calme et de panique qui s'enchevêtrent, etc...).

Content

mais il me semble que tu ne précises pas que l'éclair du sortilège est vert, donc ça ne serait peut-être pas un Adava Kedavra... Enfin il y a toute une panoplie de sortilèges méchants (ou pas d'ailleurs)...
Exact, le sort n'est pas précisé et exact aussi, il existe tout plein de sorts qui peuvent faire mal... (Ben, non, désolée, je ne peux rien dire d'autre... Embarassed ).

Mais je crois qu'effectivement Eileen va vivre cette scène en vrai (à moins qu'elle ait déjà vécu ? dans une vie antérieure ?
Juste une idée comme ça, elle a des ascendants spéciaux quand même, et il me semble qu'on parle de mémoire de sang chez les vampires.... bon on verra bien)
C'est une idée qui semble rejoindre celle d'Hermy, plus haut dans le topic. Wink

Bisou

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Syrinx le Mar 23 Nov - 11:53

C'est une idée qui semble rejoindre celle d'Hermy, plus haut dans le topic. Wink
Ah ben c'est là que j'ai dû lire cette expression de" mémoire de sang". ça a dû cogiter en fond dans ma petite tête, pour que je le ressorte là. Bon cela dit le "songe" avec un éclair ça me rappelle plus l'autre coté de la famille... mais comme Eileen a aussi du sang de vampire dans les veines... ou pas d'ailleurs... J'y pense maintenant mais son père est redevenu humain avant sa conception donc pourrait-elle vraiment avoir du sang de vampire ??

Je l'ai dans ma playlist depuis que Rita l'a postée dans sa Ritathèque mais je n'avais jamais eu l'occasion de la commenter.
Et pourquoi je l'avais pas, moua ? il me semblait avoir tout récupéré scratch

Au début, simplement parce que je l'avais sous la main et qu'il était assez calme/neutre pour faire une ambiance d'écriture sobre.
Et d'un seul coup je prends conscience de la raison qui fait partir en live mon chapitre 17... (juste prendre conscience, parce que j'avais déjà remarqué que la musique influençait la façon d'écrire). Faut je change de registre (je suis aux musiques plutôt entrainantes depuis que je me suis ramassée aux concours, histoire de ne pas sombrer)
Bon j'arrête là mon polluage

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2696
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Apsara le Mar 23 Nov - 13:26

applaudis Comme dit Syrinx, ça coule tout seul, un superbe travail de style satisfait

On sent que tu t'es loooonguement penchée sur les rêves, comme tu nous l'as déjà dit, à la limite de "sentir le vécu"...
Mais je crois qu'effectivement Eileen va vivre cette scène en vrai (à moins qu'elle ait déjà vécu ?)
Je le sens plus comme un souvenir occulté que comme un rêve prémonitoire. Les parents semblent le prendre bien trop à la légère, comme s'ils espéraient que "ça passe" sans avoir à dire ce qu'ils savent...Enfin, ça n'est qu'une impression.
applaudis aussi pour l'utilisation de la musique et re- applaudisà Rita.
Moi, je suis incapable d'écrire avec une musique en fond sonore : ça m'influence trop et je n'entends plus le rythme de mes phrases !

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6508
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 67
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Luna Pensive le Mar 23 Nov - 20:53

Argh, j'ai raté l'épisode 2 ! je l'emmènerai (l'ordi, je veux dire) pour m'endormir - ce qui me changera des fantômes (du Swapsra)- - ou bien de HP5 - repris dimanche soir après le film.
A moins que ça ne me change pas (s'il y a des rêves... voire des fantômes affraid )
Review vendredi.
avatar
Luna Pensive
thé noir
thé noir

Messages : 2400
Date d'inscription : 12/01/2008
Localisation : Ouest de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Mer 24 Nov - 8:24

Syrinx a écrit:Bon cela dit le "songe" avec un éclair ça me rappelle plus l'autre coté de la famille...
Allez ?! Mais qui donc ?... sifflote

mais comme Eileen a aussi du sang de vampire dans les veines... ou pas d'ailleurs... J'y pense maintenant mais son père est redevenu humain avant sa conception donc pourrait-elle vraiment avoir du sang de vampire ??
La bonne question à se poser pourrait être de se demander si le sang d'un vampire est différent de celui d'un humain ?

Bisou Syrinx, et courage pour ton chapitre 17 !


Apsara a écrit: applaudis Comme dit Syrinx, ça coule tout seul, un superbe travail de style satisfait
Marci ! Content (LOL ! I've got style ! Comme Dumbledore ! ^^).

On sent que tu t'es loooonguement penchée sur les rêves, comme tu nous l'as déjà dit, à la limite de "sentir le vécu"...
Ahhh... Rolling Eyes

Je le sens plus comme un souvenir occulté que comme un rêve prémonitoire. Les parents semblent le prendre bien trop à la légère, comme s'ils espéraient que "ça passe" sans avoir à dire ce qu'ils savent...Enfin, ça n'est qu'une impression.
C'est important, les impressions. On en reparlera. Content

Bisou


Luna Pensive a écrit:Argh, j'ai raté l'épisode 2 ! je l'emmènerai (l'ordi, je veux dire) pour m'endormir - ce qui me changera des fantômes (du Swapsra)- - ou bien de HP5 - repris dimanche soir après le film.
A moins que ça ne me change pas (s'il y a des rêves... voire des fantômes affraid )
Review vendredi.
OK d'ac, Luna. À vendredi alors ! Wink

Bisou

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Hermy le Dim 28 Nov - 2:39

J'ai bcp aimé la musique aussi. Elle allait très bien avec le rêve mais je dois lire trop vite puisqu'elle dépasse pour moi le moment du réveil.
J'hésite encore sur l'interprétation que je lui donnerais. Je ne me souviens plus comment meurt Eileen, la grand-même de notre héroïne actuelle. Mais je ne crois pas qu'il s'agissait d'un avada, puisque les vampires n'en "meurent" pas. Mais on ne sais pas non plus s'il s'agit d'un avada.

Je suis aussi étonnée que ses parents et surtout Harry prennent ça autant à la légère vu la place des rêves dans cette famille. C'est louche tout ça non mais

Hermy
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Dim 28 Nov - 9:37

Hermy a écrit:Je suis aussi étonnée que ses parents et surtout Harry prennent ça autant à la légère vu la place des rêves dans cette famille.
Eileen dit qu'elle a déjà confié son cauchemar à ses parents mais pas qu'elle en a parlé à son grand-père...

Content

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Luna Pensive le Dim 28 Nov - 14:51

en retard, en retard de review !
avatar
Luna Pensive
thé noir
thé noir

Messages : 2400
Date d'inscription : 12/01/2008
Localisation : Ouest de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Hermy le Dim 28 Nov - 21:33

Eileen dit qu'elle a déjà confié son cauchemar à ses parents mais pas qu'elle en a parlé à son grand-père...

C'est vrai, j'ai interprété. Ca pourrait être intéressant d'en parler à "l'ancêtre".

Hermy
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Dim 28 Nov - 22:24

Luna Pensive a écrit:en retard, en retard de review !
Content Pas grave, va, la fic va rester ici encore un bout de temps !

Anonymous a écrit:
Eileen dit qu'elle a déjà confié son cauchemar à ses parents mais pas qu'elle en a parlé à son grand-père...

C'est vrai, j'ai interprété. Ca pourrait être intéressant d'en parler à "l'ancêtre".
Oui, hein !
avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Mar 30 Nov - 22:12

Pas de musique pour le chapitre d'aujourd'hui, juste un peu de neige (ça va coller avec l'ambiance que certains d'entre vous ont la chance d'avoir... *soupir*).
Bonne lecture ! Content



******* CHAPITRE 3 : RETROUVAILLES *******




- Et ton grand-père ? fit Zoe en s’asseyant près d’Eileen dans la bibliothèque comme si elle poursuivait une conversation déjà bien entamée.

- Eh bien quoi, mon grand-père ?

- Est-ce que tu lui as parlé de tes cauchemars ? S’il y a bien une personne qui peut savoir comment t’aider, m’est d’avis que ce serait lui, non ?

Eileen soupira en comprenant où Zoe voulait en venir. Elles n’avaient pourtant plus reparlé de ses nuits agitées depuis sa confidence, deux jours plus tôt et elle l’avait regretté depuis.

- Merci de t’en préoccuper mais toute ma vie ne tourne pas autour de ça non plus et je suis certaine que mon grand-père a également mieux à faire que d’écouter mes histoires à dormir debout. Toutes les fois où je suis passée voir Moon dans son bureau, depuis la rentrée, il croulait sous le travail.

Une moue boudeuse s’afficha sur le visage de Zoe. Réalisant qu’elle y était peut-être allée un peu fort, Eileen reprit aussitôt :

- Excuse-moi. Je suis vraiment désolée de continuer à te réveiller comme ça la nuit mais…

- Non, non, l’interrompit Zoe. En fait je t’entends de moins en moins, mais j’ai mis ça sur le compte de ma propre fatigue.

- Un peu de calme, Mesdemoiselles, vous n’êtes pas dans un salon de thé, les rappela à l’ordre Madame Tortoise, la bibliothécaire, en passant près d’elles dans l’allée.

Tandis qu’aux autres tables, les élèves levaient la tête dans leur direction, Zoe fit mine de se pencher sur l’un des livres d’Eileen et toutes deux gardèrent le silence jusqu’à ce que Madame Tortoise soit assez loin.

- Pardon, fit encore Eileen, cette fois en chuchotant.

- Il n’y a pas de mal, répondit Zoe. C’est seulement que tu m’aides beaucoup sur la magie depuis le début et j’aimerais vraiment pouvoir te rendre la pareil.

- Je te remercie, mais je t’assure que ça va, répondit affectueusement Eileen en reprenant son travail. Encore une fois, il y a des choses plus importantes, après tout, comme de finir de répertorier les satellites de Jupiter et les apprendre avant le prochain cours d’Astronomie.

Pourtant bien décidée à ne plus aborder le sujet de ses rêves avec qui que ce soit, Eileen était loin de s’attendre à ce qui se produisit dans la nuit qui suivit. Elle prit Zoe à part le lendemain matin, pendant la récréation.

- Est-ce que tu m’as entendue cette nuit ?

- Euh… hésita Zoe, non, je ne crois pas. Tu sais, je te l’ai dit, je suis tellement fatiguée que tu ne me réveilles plus systématiquement et c’est pareil pour les autres filles.

- Non, n’essaye pas d’arrondir les angles, cette fois je veux juste savoir si tu m’as entendue ou non.

Zoe fit mine de réfléchir avec sérieux à la question et répondit que non, elle ne s’était pas réveillée de toute la nuit, pas même un peu.

- C’est bien ce que je pensais, dit Eileen avec un petit air triomphal en entraînant Zoe plus à l’écart des autres élèves au fond de la cour. Quelque chose a changé dans mon rêve. Il y avait une seconde personne avec moi dans le salon. Comme pour la première, je n’ai pas réussi à la distinguer nettement, mais j’ai ressenti sa présence.

- Et est-ce que la fin de ton rêve a changé ? s’empressa de demander Zoe, visiblement gagnée par l’enthousiasme d’Eileen.

- Non. (Les deux fillettes se rembrunirent de concert). Ça s’est terminé comme d’habitude à la différence près que le sort m’a semblé moins violent. C’est encore assez difficile à expliquer mais j’ai eu l’impression que cette nouvelle personne était là pour m’aider. Sa présence m’a semblé (elle chercha ses mots) apaisante. Et je suis quasiment certaine de ne pas avoir crié en me réveillant, même si l’éclair et le choc faisaient toujours partie du scénario. Tu te rends compte, s’emballa-t-elle de nouveau. Pour la première fois, le rêve s’est modifié ! Ça veut dire que c’est possible et qu’il peut encore changer !

Le rêve ne changea pourtant pas durant les semaines qui suivirent mais Eileen eut le loisir de vérifier sa théorie. Plus aucune de ses camarades ne l’entendait crier en pleine nuit dans le dortoir et même si personne n’avait véritablement eu le temps de lui en tenir rigueur, Eileen s’en sentit infiniment soulagée. Désormais, les nuits où le rêve l’assaillait, elle avait à ses côtés un allié pour l’aider à surmonter la fin tragique qui ne manquait pas de toujours se produire.

Tout se déroulait exactement à l’identique, elle continuait d’errer lentement chez elle dans le silence absolu jusqu’au moment où elle se contemplait dans le miroir. La nouvelle personne, qu’elle appela bientôt son « ange gardien », apparaissait soudain près d’elle, juste avant le face à face final et se contentait de se tenir immobile, la rassurant sans mot par sa simple présence. La panique diminuait alors et lorsque le sort de son assaillant l’atteignait, il ne le faisait plus avec autant de puissance qu’avant.

À mesure que les rêves s’enchaînèrent, la présence devint de plus en plus insistante et son aide de plus en plus efficace à tel point qu’Eileen finit par ne plus se réveiller ou du moins sans sursaut. Ses nuits plus calmes lui permirent dès lors de passer des jours en meilleure forme et de ne réellement plus accorder autant d’importance à ses visions une fois éveillée. Le fait de les savoir modifiables l’apaisa d’autant plus qu’elle ne les associât plus à une prémonition inéluctable.

Et nuit après nuit, Eileen en vint à éprouver une confiance indéfinissable pour cette mystérieuse personne même si elle ne réussissait jamais à l’identifier mieux que celle qui l’attaquait. L’une comme l’autre silhouette demeuraient floues dans son souvenir à chaque fois qu’elle tentait de se les remémorer au réveil.

Puis un matin de novembre, un détail émergea du songe, infime, mais suffisant à Eileen pour que l’évidence lui saute alors aux yeux.

- Je sais qui est l’ange gardien de mon rêve, annonça-t-elle à Zoe au sortir de leur chambre.

Probablement surprise d’entendre Eileen reparler de tout ça après tant de temps, Zoe attendit la suite sans rien dire.

- J’ai été bête de ne pas y avoir pensé avant, continua Eileen, mais c’est évident. Mon ange gardien, c’est toi !

- Quoi ? fit Zoe, déconcertée.

- Cette nuit, j’ai réussi à distinguer un détail, ou plus exactement j’ai réussi à me souvenir de ce détail en me réveillant ce matin. Je ne l’ai pas vu nettement, mais la personne qui se tient près de moi et m’aide à surmonter le cauchemar depuis près de deux mois, a les cheveux blonds, j’en suis certaine.

Eileen se tut un instant mais comme le raisonnement échappait vraisemblablement à Zoe, elle ne put s’empêcher de s’exclamer :

- Tu es blonde ! C’est toi qui te trouves à mes côtés !

- Tu veux dire que je suis capable d’entrer dans ton rêve ? demanda Zoe, toujours perplexe. Que nous nous rejoignons pendant que nous dormons ou quelque chose comme ça ?

- Non, répondit Eileen, je ne pense pas que ce soit possible. En revanche, d’après ce que tu avais l’air de dire concernant l’étude des rêves chez les moldus, il se pourrait très bien que je t’intègre inconsciemment dans mon rêve. L’arrivée de mon ange gardien coïncide avec le jour où j’ai compris que tu tenais vraiment à m’aider, quand nous en avons discuté dans la bibliothèque.

Le visage de Zoe, sous ses fines lunettes, commença à s’éclairer. Eileen continua ses explications jusqu’au moment de descendre dans la Grande Salle.

- Avant ça, avoua Eileen, je pensais que tu tenais à m’aider simplement pour que je cesse de toutes vous réveiller la nuit mais à partir de ce moment précis, quelque chose à dû se passer dans ma tête et ça s’est répercuté sur mon rêve.

- Eh bien, fit Zoe avec un grand sourire aux lèvres qu’elle conserva pratiquement toute la journée, la prochaine fois que tu le croises, transmets à ton subconscient toute ma sympathie !

L’amitié des deux Serdaigle alla croissant avec l’apaisement nocturne d’Eileen. Lorsque les rêves se produisaient encore, Zoe venait alors au secours d’Eileen. Sans l’oppression qui l’entravait avant, Eileen réussit peu à peu à mieux distinguer ce qui l’entourait dans le rêve. Elle se voyait par exemple plus nettement dans le miroir, retenait plus de détails de la pièce ou devinait de mieux en mieux la silhouette de Zoe à ses côtés.

Celle-ci se mit même à bouger peu avant la fin du trimestre. Zoe lui tendait la main, mais Eileen avait beau tendre la sienne, elle n’arrivait jamais à l’attraper. Elle avait conscience qu’en y parvenant elle finirait peut-être par échapper au sortilège, mais n’ayant toujours aucune prise sur ses actions à l’intérieur du rêve, elle restait la marionnette de toute cette scène étrange. En revanche, l’assaillant et sa raison de l’attaquer demeuraient un complet mystère.

Le jour, les rôles s’inversaient et c’était à Eileen de soutenir Zoe. Elle l’aidait du mieux possible pour l’accompagner dans la découverte et la pratique de la magie et très vite, l’amitié sincère qui se noua entre les deux fillettes leur fit oublier qu’il avait pu s’agir d’un simple échange de bons procédés.

La veille des vacances de Noël, Zoe demanda à Eileen de lui remettre une liste exhaustive des détails qui lui apparaissaient maintenant dans ses visions afin qu’elle cherche dans les livres moldus à quoi ils pouvaient bien correspondre et comment les interpréter. Et ce fut non sans tristesse que les deux amies se quittèrent sur le quai de la gare de King’s Cross le lendemain.

La joie de retrouver ses parents réanima vite la bonne humeur naturelle d’Eileen, tout autant que la perspective de passer des fêtes de fin d’année avec une grande partie de sa famille.

- Papa ! s’exclama Eileen en se ruant sur ses parents pour les embrasser. Tu as finalement pu te libérer !

- Je m’en serais voulu d’avoir manqué ton retour, fit ce dernier en la serrant dans ses bras.

- Est-ce que tu es en congés, comme Maman ?

- Pas vraiment, annonça-t-il en lançant un petit regard à sa femme, mais je promets de passer le plus de temps possible avec toi pendant tes vacances. Après tout, je ne serai pas bien loin de mon lieu de travail durant ces deux semaines.

En effet, cette année, comme c’était parfois le cas, toute la famille Potter se réunissait à Londres pour passer une partie des vacances et les fêtes de fin d’année ensemble. Il était prévu qu’ils investissent la maison du Square Grimmaurd. La demeure, jugée trop grande par chacun des membres de la famille pour devenir leur foyer principal était néanmoins restée en la possession de son grand-père qui la tenait à disposition pour loger ponctuellement des connaissances de passage dans la capitale, à la manière d’une maison d’hôtes. Le reste du temps, elle servait de résidence secondaire aux Potter et plusieurs fois par an, tout ou partie de la famille s’y réunissait pour les occasions spéciales, vacances d’été, anniversaires ou comme c’était alors le cas, fêtes de Noël.

Le trajet pour rentrer pouvant aisément s’effectuer à pieds – il n’y avait qu’une vingtaine de minutes entre la gare et le Square Grimmaurd – Eileen et ses parents prirent un plaisir tout singulier à déambuler dans les rues de Londres parées de mille lumières décoratives en cette fin de journée. Son père porta sa valise tandis que sa mère insista pour se charger de la cage de Moon.

En chemin, ils passèrent en revue les trois mois écoulés à Poudlard, revenant sur les messages qui leur étaient parvenus et découvrant ceux que Moon avait selon toute vraisemblance égarés aux cours de certaines de ses livraisons. De gros flocons se mirent à tomber doucement peu avant qu’ils ne parviennent à destination. La pelouse devant les hautes façades fraîchement repeintes de la rue, était déjà toute piquetée de blanc et malgré l’heure bien avancée, des enfants se précipitaient dans la fine pellicule de neige en chahutant joyeusement.

Eileen grimpa à la suite de ses parents les marches du perron et après lui avoir remis la cage, sa mère profita de l’agitation de la rue pour sortir sa baguette magique d’un repli de sa capeline verte. Elle tapota discrètement la porte d’entrée du bout de sa baguette, celle-ci s’ouvrit sur le champ et tous trois entrèrent.

- Nous sommes les premiers, déclara Lily en agitant à nouveau sa baguette pour éclairer le hall d’entrée. Ton grand-père doit nous rejoindre demain dans la matinée. Ta grand-mère est censée arriver de Chine en fin de journée avec James et la famille de Chang’E. Albus et Alice seront là après-demain. Quant à Willy et Andy, ils ne viendront qu’à la veille de Noël mais resteront avec nous jusqu’à la fin des vacances.

Son père avait posé sa valise au bas de l’escalier et balayait les lieux d’un regard fermé, sans commenter les détails du calendrier qu’il devait manifestement déjà connaître. Eileen, déposa à son tour la cage et prit un moment pour essayer de voir si la décoration avait encore changé depuis sa dernière venue. Les lourds tapis au sol étaient les mêmes et les papiers peints avaient toujours cette teinte chaleureuse appuyée par la lumière orangée des lanternes en forme de pampilles fixées aux murs.

- Je suis passée déposer nos affaires et faire un peu de ménage plus tôt dans la journée, continua Lily en ôtant sa cape pour la déposer dans le vestibule. Je nous ai installés, fit-elle à l’attention de son mari, dans la chambre verte du deuxième étage. Puis à Eileen, tu n’as qu’à choisir la tienne, ma chérie et j’y ferais suivre tes affaires. Pense juste à en choisir une assez grande pour que vous puissiez y dormir à trois, tes cousines et toi.

Eileen s’installa dans l’une des chambres du quatrième étage. Après avoir offert à Moon quelques quartiers d’orange juteux et entrouvert la fenêtre pour qu’elle puisse se dégourdir les ailes, elle redescendit dans la cuisine, située au sous-sol, pour s’attabler avec ses parents.

Le dîner se déroula dans une ambiance très particulière, très différente de celle, plus feutrée, de leur foyer. Ils avaient pris place à l’extrémité de la longue table près de la cheminée mais même avec les craquements du feu, leurs voix résonnaient dans la vaste pièce aux murs de pierre comme s’ils étaient seuls au monde. À plusieurs reprises, Eileen surprit son père perdu dans la contemplation des lieux.

- Eh bien moi, je l’aime beaucoup, cette maison, fit savoir sa mère en accrochant le regard de ce dernier. Je me souviens, étant petite, des heures passées ici pendant que mes parents se faisaient aider de leurs amis pour y faire des travaux. Vous auriez beaucoup de mal à imaginer à quoi elle pouvait ressembler avant.

Il y eut alors un blanc et ses parents se fixèrent un court moment avant que sa mère ne change subitement de sujet en demandant si quelqu’un souhaitait reprendre du potage.

Eileen monta se coucher très peu de temps après la fin du repas, réellement exténuée par sa journée de voyage. Sa chambre était glaciale lorsqu’elle entra. Elle se dépêcha de refermer sa fenêtre puisque Moon, certainement refroidie par la météo, était déjà rentrée et se tenait suspendue à l’intérieur de sa cage. Dehors la neige avait cessé de tomber mais la rue, sous l’éclat froid des réverbères, était à présent complètement blanche.

Elle souffla sur ses doigts et s’activa à rallumer le feu dans la cheminée. Ici encore, la pièce était trois fois trop grande pour elle seule et elle ne se serait pas avouée rassurée si quelqu’un lui avait demandé à l’instant précis comment elle se sentait. Pour cette raison, elle préféra ne pas sortir de la chambre pour se rendre dans la salle de bain et passa ses vêtements de nuit à la va-vite avant de se pelotonner dans celui des quatre lits disponibles le plus proche de la cheminée. Elle ne tarda pas à s’endormir malgré le tic-tac lancinant de l’horloge qui se trouvait adossée au mur mitoyen dans la chambre voisine.

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Syrinx le Mer 1 Déc - 11:40

Alors j'ai lu hier soir, ce chapitre, et après l'excellence du précédent, ben j'avoue être un peu déçue. C'est pas qu'il est mauvais, hein, mais bon, après l'autre... j'aime moins.
Surtout qu'il me semble trainer un peu en longueur, peut-être parce que j'avais deviné depuis le début ce que pensait Eileen à propos du nouveau personnage de son rêve... Bon après rien ne garantit que ce soit effectivement Zoé. La blondeur des cheveux peut rappeler une certaine famille... sifflote

Par contre bien contente de retrouver Square Grimmaud, et changé en plus. Le portrait de la mère de Sirius a été délogé ou simplement recouvert (enfin je pense "muré") ?

Bonne continuation

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2696
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Mer 1 Déc - 21:19

Syrinx a écrit:Surtout qu'il me semble trainer un peu en longueur, peut-être parce que j'avais deviné depuis le début ce que pensait Eileen à propos du nouveau personnage de son rêve...
Oui, faut croire qu'Eileen est moins vive d'esprit que toi ! Content (Mais elle est jeune...) Puis je crois que c'était aussi une façon pour moi de bien savoir où j'allais mettre les pieds après, en tartinant bien cette vision des choses. Enfin, bon, j'espère remonter la barre ensuite.

(Mais j'ai remarqué pour cette troisième partie que je m'étale plus que pour les précédentes. Je suis en train d'écrire un chapitre en ce moment que je pensais être court ou du moins de longueur "habituelle" (5 ou 6 pages). Ben j'en suis à la 14 ème page, là ! C'est peut-être que je prends mon temps parce que je sais que c'est la dernière partie et qu'après l'aventure sera vraiment finie pour moi de ce côté-là. J'sais pas trop...).

Par contre bien contente de retrouver Square Grimmaud, et changé en plus. Le portrait de la mère de Sirius a été délogé ou simplement recouvert (enfin je pense "muré") ?
Oui, le portrait n'y est plus mais je ne me suis pas posée la question de savoir comment ils avaient pu s'en débarrasser. (Je me suis surtout intéressée au "avant / après"). Muré, ce serait intéressant... (Mais ça ferait peut-être encore du bruit, non ? Razz ).

Bisou

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Syrinx le Jeu 2 Déc - 14:02

Muré, ce serait intéressant... (Mais ça ferait peut-être encore du bruit, non ? ).
Ben il me semble que le tableau ne hurle que lorsqu'on le dérange. Donc derrière un mur, il ne serait pas vraiment dérangé donc silencieux (et puis après le sortilège de glu perpétuelle, je pense que les sorciers savent depuis longtemps insonoriser les murs (c'est pas ce que faisait Hermione, sous la tente dans HP7 ?))

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2696
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Apsara le Jeu 2 Déc - 17:07

Un petit coucou rapide : j'ai lu mais top vite, en diagonale . Donc review remise à plus tard !

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6508
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 67
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Luna Pensive le Ven 3 Déc - 0:09

Lu pour m'endormir avant le voyage de demain. je me demande si je vais rêver, et de quoi...Et Eileen, de quoi va-t-elle rêver, dans ce nouvel environnement ? Elle se sent assez mal à l'aise, comme son père ?
elle restait la marionnette de toute cette scène étrange.
J'ai bien aimé ce fragment. Qui donne une ambiance au rêve, et une teinte au personnage peut-être aussi ? (bon je suis décousue, et je ne trouve plus mes mots alors stop, dodo et à la semaine prochaine pour la suite !)

--------------------------
revenant sur les messages qui leur étaient parvenus et découvrant ceux que Moon avait selon toute vraisemblance égarés aux cours de certaines de ses livraisons
Et s'interrogeant pour savoir si la boite de réception n'était aps pleine (private joke de messagerie de ce soir, moi et hibou en retad !)

avatar
Luna Pensive
thé noir
thé noir

Messages : 2400
Date d'inscription : 12/01/2008
Localisation : Ouest de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Ven 3 Déc - 8:56

Bisou à toutes !

On aura bien le temps d'en rediscuter ! Bon voyage, bon week-end et surtout bon film ! Content

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Nausicaa le Dim 12 Déc - 21:50

J'ai pris du retard dans ma publication, Embarassed (déjà, ça promet...).
Cela dit, bonne lecture !



******* CHAPITRE 4 : VEILLÉES *******




Malheureusement le premier soir dans la maison familiale du Square Grimmaurd ne fut pas des meilleurs pour Eileen. Au lieu d’un long sommeil réparateur, elle eut à souffrir une nouvelle nuit de cauchemar telle qu’elle n’en avait plus connue depuis de nombreuses semaines. En effet, le rêve se déroula comme avant la rentrée balayant avec lui tout le trimestre et son lot d’améliorations successives. Son ange gardien avait disparu.

Sa chambre se trouvant bien éloignée de celle où dormaient ses parents dans l’immense maison, personne ne l’entendit crier lorsqu’elle se réveilla en pleine nuit. Seule Moon en sembla affectée, à moins que sa trop courte sortie de la veille fût la cause de son envie insistante de retourner dehors.

Après s’être levée lui ouvrir la fenêtre, Eileen revint en courant dans son lit pour y demeurer un très long moment assise à la lueur des flammes de la cheminée et tenter de comprendre ce qui avait pu se passer pour que le rêve change ainsi. Le rythme sourd des battements de l’horloge derrière le mur l’empêchait de bien se concentrer et sans s’en apercevoir véritablement elle finit par replonger dans le sommeil.

- Eh bien, on peut dire que tu as profité de ta nuit ! la taquina sans penser à mal sa mère en l’accueillant dans la cuisine le lendemain matin. Il est dix heures passées !

- Papa est déjà parti ? demanda Eileen dans un bâillement en se laissant tomber sur une chaise.

- Oui, et depuis un bon moment. Ta bestiole quant à elle est revenue juste avant son départ, et assez énervée je dois dire. Je lui ai proposé quelques morceaux de pomme mais elle est partie s’accrocher au lustre du salon sans demander son reste.

Tout en se servant des céréales et du jus de citrouille, Eileen expliqua que contrairement aux apparences, elle n’avait pas passé une si bonne nuit que ça. Que Moon avait dû s’y reprendre à deux fois avant de sortir, à coup sûr parce qu’il faisait trop froid dehors, et qu’elle l’avait par conséquent réveillée à une heure indue. C’était certainement la fatigue qui l’avait empêchée d’entendre son retour une fois qu’elle avait réussi à se rendormir.

- Je crois que je vais l’installer dans le grenier pour les jours à venir et laisser l’une des mansardes ouvertes pour ses allées et venues. Comme ça, elle ne réveillera pas Celia et Anna quand elles seront avec moi dans la chambre.

Une bouffée d’affolement la saisit soudain à la perspective de ce qui pourrait se produire lorsque ses deux cousines seraient là. Mais comme sa mère n’aborda pas le sujet, Eileen préféra ne pas parler des son cauchemar revenu et se convaincre que l’épisode de la nuit précédente n’était qu’un accident, une petite rechute provoquée uniquement par le changement d’environnement, moins familier. Tout rentrerait très vite dans l’ordre.

Mère et fille occupèrent le reste de leur matinée à arranger encore un peu les lieux afin de tromper l’impatience de voir arriver les autres membres de la famille. Harry Potter apparut par la grande cheminée du salon peu avant midi. Après avoir embrassé chaudement sa petite-fille et sa fille, il s’étonna de ne pas trouver son gendre.

- Dommage, fit-il en montrant le grand sac en papier qu’il avait apporté, Ellis va louper un repas typiquement asiatique. (Puis en leur souriant plus encore) J’ai pensé que ça ferait une bonne entrée en matière avant que Ginny ne rentre !

Ils prirent leur déjeuner dans le grand salon. Eileen, qui n’était sortie de table que peu de temps auparavant, mangea sa part du bout des dents. Harry la fit rire aux éclats lorsqu’il tenta d’envoyer un Wingardium Leviosa au vase qui trônait au milieu de la table avec l’une de ses baguettes chinoises.

- Eh, mais tu es là, toi ? s’exclama-t-il benoîtement lorsqu’il découvrit Moon accrochée au lustre juste au-dessus d’eux. Je dois dire que je suis ravi de sa compagnie dans mon bureau. Et chose qui n’est pas donnée à tous les occupants avec qui je partage les lieux, elle sait se faire très discrète.

- Seulement en plein jour, alors, objecta Lily.

Ils rirent encore et Harry reprit à l’intention d’Eileen :

- Je suis désolé que tu n’aies pas pu passer lui rendre visite plus souvent depuis la rentrée mais il y a tout un tas de formalités à remplir les premiers mois, je n’aurais jamais imaginé ça. Ce sera plus calme au deuxième trimestre, j’espère que tu viendras.

Les hôtes se succédèrent le soir et le lendemain et la grande maison assura bientôt sa véritable fonction de demeure familiale. Les plus attendus furent sans nul doute sa grand-mère Ginny ainsi que sa tante Chang’E, son oncle James et leurs deux filles. Ginny avait passé près de quatre mois en Chine, chez James et sa belle-famille, à découvrir le continent. Elle avait entre autres choses passé beaucoup de temps à étudier les us et coutumes des écoles de magie asiatiques et à nouer des relations avec elles en vue d’un rapprochement avec les écoles européennes. L’idée avait été initiée par Harry lorsque leur première petite fille, Celia, avait fait son entrée dans l’une d’elles, sept ans plus tôt.

Une partie de la famille de Chang’E avait été invitée à revenir avec Ginny pour découvrir à son tour la façon de vivre de ce côté du globe, sorcière ou non. Se trouvaient ainsi les parents de Chang’E, que tous avaient déjà rencontrés en diverses occasions, mais aussi son unique sœur et son mari, ainsi que leur bébé, âgé d’un peu moins d’un an. Comme sa tante, tous étaient moldus et allèrent de surprises en surprises tout au long de leur séjour. Pendant le dîner, Harry fit même remarquer qu’il y avait presque autant de moldus que de sorciers réunis sous ce toit et que c’était une chose inédite. Le regard noir que lança alors son père à son grand-père n’échappa pas à Eileen.

L’arrivée de l’oncle Albus et de la tante Alice donna encore lieu à des retrouvailles qui firent chaud aux cœurs. Puis les quelques jours qui les séparaient encore de Noël furent mis à profit pour les préparatifs de la fête. Certains s’affairèrent en cuisine pendant que les autres décoraient chaque recoin de la maison, sous les yeux ébahis de la belle-famille d’oncle James. Ginny organisa une grande sortie shopping sur le Chemin de Traverse et Eileen s’étonna un peu en voyant la sœur de Chang’E revenir avec un gros chat gris, qui s’avéra être un Fléreur mais songea qu’il n’y avait pas à s’inquiéter pour l’animal puisqu’il ne manifestait aucune crainte envers ses nouveaux maîtres.

Le jour du réveillon, Harry rentra avec un sapin si grand qu’ils durent s’y mettre à trois, ses fils et lui, pour réussir à l’extirper de la cheminée. L’arbre finissait tout juste d’être décoré lorsque les derniers invités, William et Andrew, firent une entrée remarquée, apparaissant ensemble dans l’âtre, coiffés chacun d’un bonnet péruvien multicolore.

Eileen avait toujours été plus proche de ses cousins que de ses cousines peut être à cause de leur éloignement géographique et culturel, ou parce que la différence d’âge se ressentait plus entre filles qu’avec les garçons. Ce fut encore le cas cette fois-ci, même s’il arriva que les jumeaux la délaissent en quelques occasions lorsqu’il y avait une sortie improvisée « entre grands ». Après s’en être un peu formalisée, Eileen se résolut à se faire discrète en proposant son aide aux adultes comme elle le pouvait.

Une personne se tenait plus encore en retrait de l’effervescence générale. Son père passait en effet la majeure partie de ses journées à son travail et lorsqu’il se joignait à eux, il affichait cet air distant qu’Eileen lui avait toujours connu en présence de la famille Potter. Elle n’avait jamais vraiment réfléchi aux causes réelles de cette attitude, l’ayant mise sur le compte de sa différence de statut entre sa belle-famille sorcière et lui, privé de ses pouvoirs magiques. À cela s’ajoutait sans doute les habituelles mises en boîte de son grand-père, qu’Eileen avait longtemps prises à la rigolade mais dont la teneur lui apparaissait un peu plus clairement maintenant qu’elle était plus âgée.
Elle avait d’ailleurs surpris une conversation entre ses parents durant laquelle sa mère tentait de relativiser les choses à sa manière, prétendant que la situation était normale et qu’elle serait certainement identique entre elle et sa mère à lui si ses parents étaient encore en vie.

Non, la véritable ombre au tableau, pour Eileen, fut que son « cauchemar d’avant » persistait la nuit. Elle s’estima pourtant heureuse, dans son malheur, que les pleurs du bébé de la sœur de Chang’E, dans la chambre mitoyenne à celle qu’elle partageait avec Celia et Anna, couvrit deux fois sur trois ses réveils nocturnes. Mais la situation n’en demeurait pas moins préoccupante si bien qu’elle chargea Moon de porter un message à Zoe pour lui en faire part.

Au matin de Noël, une montagne de cadeaux s’entassait sous le sapin. Il y eut encore beaucoup de joie et beaucoup de rires. Dans l’après-midi, alors que les adultes s’accordaient une petite sieste réparatrice, Willy et Andy prirent Eileen à part pour lui offrir un cadeau supplémentaire.

- Qu’est-ce que c’est ? demanda-t-elle en dépliant avec circonspection un vieux parchemin abîmé, vierge de toute inscription.

- La carte du Maraudeur, claironnèrent-ils en chœur.

Willy effleura ensuite le parchemin du bout de sa baguette tandis qu’Andy déclarait :

- Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises.

À ces paroles, des petits traits apparurent à la surface du parchemin pour former une sorte de quadrillage et les mots suivants se dessinèrent à l’encre verte dans la partie du haut :

Messieurs Lunard, Queudver, Patmol et Cornedrue
Spécialistes en assistance
Aux Maniganceurs de Mauvais Coups
Sont fiers de vous présenter
La Carte du Maraudeur

En examinant de plus près les dessins, Eileen ne tarda pas à comprendre qu’il s’agissait d’un plan de Poudlard, dépendances y comprises. Elle mit tout aussi peu de temps à s’apercevoir que des petits points surmontés d’un nom parsemaient les lieux, certains en mouvement.

- Ça alors ! fit-elle ébahie. Cette carte montre en temps réel où se trouvent tous les occupants du château !

- Ainsi que tous les passages secrets, ajouta Andy, une lueur espiègle traversant ses yeux verts.

- Mais qui sont Lunard, Queudver, Patmol et Cornedrue ?

- Étaient, corrigea Willy avant d’expliquer à Eileen l’histoire qu’il tenait directement de leur grand-père et de lui montrer comment désactiver la carte.

- Wouah, en resta-t-elle pantoise. Et pourquoi vous voulez me la donner ?

- Parce qu’elle ne nous sert plus à rien et que comme Celia et Anna étudient en Chine, elle te revient.

- Considère ça comme un héritage, conclurent-ils ensemble d’un ton faussement solennel.

- Mouais, minauda Eileen. Pour me passer le relais de vos retenues, oui ! Vous oubliez que je suis chez Serdaigle et non chez Gryffondor.

Elle leva alors le menton en exagérant bien sa mimique hautaine avant de suivre ses cousins dans leur éclat de rire.

Le reste du jour de Noël se déroula paisiblement. La neige tombait à gros flocons dehors et, à l’intérieur de la maison surchauffée, on s’adonna à différents jeux de société. James les initia ainsi au mah-jong version sorcier.

Pour la première fois des vacances, Ellis demeura la journée entière parmi eux. Il passa le plus clair de son temps installé dans l’un des fauteuils du salon à parcourir des journaux ou certains des livres qu’il avait reçus en cadeau et ne levait le nez pour participer aux conversations que lorsqu’on le sollicitait (ou l’aiguillonnait, quant il s’agissait de Harry).

- Qu’est-ce que tu lis ? vint lui demander Eileen en prenant place sur l’accoudoir de son fauteuil.

- Rien de très passionnant pour qui n’est pas féru de potions, répondit-il en refermant l’ouvrage. Il s’agit d’une toute nouvelle mise à jour d’un répertoire des substances animales et végétales que l’on peut trouver en Amérique Latine. Ce sont tes cousins qui me l’ont rapporté.

- Oh, fit-elle alors en observant le livre et en s’efforçant de trouver ça intéressant.

Il y avait sur la couverture une débauche de couleurs et de dessins qui formait un curieux patchwork de plantes et d’animaux bizarres au milieu desquels le nom de l‘auteur – Luna Scamander - se détachait en lettres jaunes dorées d’un assez mauvais goût. La petite grimace que fit Eileen eut la faculté de faire sourire son père lorsqu’il ajouta qu’il l’avait pourtant prévenue.

Les jours qui suivirent les festivités s’étirèrent. Il y eut bien encore quelques sorties touristiques mais Eileen connaissait déjà tous ces lieux, moldus comme exclusivement sorciers, et commença à rechigner de devoir toujours accompagner les adultes alors que ses cousins en étaient dispensés.
L’idée de demander la permission à ses parents d’aller passer un jour ou deux à Oxford pour visiter Zoe lui traversa bien l’esprit mais comme les deux amies n’en avaient pas discuté au préalable et que le courrier qu’elle lui avait adressé restait à ce jour sans réponse, elle ne la mit pas à exécution. Elle se promit néanmoins d’évoquer la chose avec Zoe pour les vacances suivantes.

L’avant veille de la rentrée, n’y tenant plus, elle demanda à son père si elle pouvait passer la journée du lendemain avec lui, à son travail. Elle usa de toute sa conviction de petite fille pour ce faire, en promettant qu’elle se ferait la plus discrète possible et ne le dérangerait pas.

- C’est un peu comme les livres que je lis ici, trouva-t-il pourtant à objecter, tu risques surtout de t’ennuyer.

- Mais je pourrais voir comment tu travailles, ce sera plus concret pour moi maintenant que j’apprends la préparation des potions à Poudlard. Et puis je pourrais peut-être avancer mon devoir sur les ingrédients d’origine minérale par la même occasion.

Son père semblait séduit par l’idée mais ne l’accepta officiellement qu’au moment où Eileen ajouta qu’elle en avait surtout assez de passer ses journées entières dans l’agitation familiale.

- Bien. Dans ce cas, tiens-toi prête demain matin aux aurores.

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5786
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 40
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Partie III [fic en cours]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum