Sites sociaux

Twitter à rajouter
Post-it
Bilan du Site Fondus :

Mise en commun des documents
Design du site en attente
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Derniers sujets
» Des Animaux de Toile
Lun 8 Mai - 11:05 par Apsara

» Galerie de Luna Pensive
Mer 12 Avr - 13:18 par chiara

» L'Ambre et le Jais [fic en cours]
Jeu 1 Sep - 10:17 par Apsara

» Les références non celtiques dans Harry Potter
Mer 8 Juin - 14:00 par Apsara

» Galerie d'Apsara
Mer 23 Déc - 8:38 par Apsara

» Galerie d'Yxanne
Lun 22 Déc - 8:10 par Circée

» Bienvenue chez les Fondus !
Mar 22 Juil - 8:29 par Apsara

» De l'Amour ou le cas Voldemort
Sam 22 Juin - 20:41 par chiara

» Au temps pour tous. Reconstructions-
Mar 14 Mai - 14:23 par Luna Pensive

» Derrière les Détraqueurs - Potterfiction en cours
Sam 2 Mar - 14:36 par Apsara

Sondage

Doit-on garder un seul topic ou demander un topic par membre pour les présentations

60% 60% [ 6 ]
40% 40% [ 4 ]

Total des votes : 10


[JOUR 1 (Marais)] Texte de Luna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[JOUR 1 (Marais)] Texte de Luna

Message par Leïa Tortoise le Mer 1 Aoû - 21:32

Luna:


« Ça fait des heures qu’on patauge dans ce marais, on est perdus, voilà tout, s’exclama Ron en écrasant sur sa joue le centième moustique de la matinée. Même les bestioles résistent à la magie, ici. On ne va pas en sortir. »
Il était particulièrement hargneux ce matin là, après la nuit agitée qu’ils avaient tous passé. Harry avait été la proie de son cauchemar récurrent, deux fois ils l’avaient trouvé gémissant et recroquevillé dans le coin de la salle en ruine, les bras tendus devant lui, murmurant de plus en plus faiblement « Aguaretro, Aguaretro ». La troisième fois, Hermione s’était réveillée juste à temps pour voir Harry, nu, prêt à plonger dans le courant sous la grande roue du moulin.
Au matin, alors qu’il était plongé dans le rêve familier des Weasley attablés devant le pot au feu spécial de Molly, Ron avait été brutalement rappelé aux réalités marécageuses par une voix aigue dans son oreille : « Ron, arrête de faire la marmotte, il faut qu’on parte, vite. » Il avait péniblement ouvert les yeux sur le dos d’une Hermione occupée à remballer leurs affaires dans les sacs à dos, juste avant qu’un bol de porridge à l’eau froide particulièrement blafard lui soit fourré sous le nez par Harry.
« Quoi, encore, avait-il grommelé.
-Il faut qu’on traverse le marais aujourd’hui, avait lancé Hermione.
-Mais on avait décidé qu’on le contournait ! Puisque la magie n’y agit pas et qu’on n’arrive à rien sans.
-J’ai vu la porte avait dit Harry laconiquement, en roulant la couverture. Pousses-toi de là.
-Et c’est en plein milieu de ce marécage, comme par hasard ! Alors que ça fait des jours qu’on essaie de traverser et qu’on se retrouve au bord de cette maudite rivière, à chaque fois.
-Cette fois Harry a rêvé d’un signe qui va…
-Ah oui, encore, et cette fois c’est quoi, après les feux follets rampants de l’autre jours ? de petits animaux verts qui sautent ? Parfois je me dis que toutes ces visions, c’est du pur délire et qu’on est assez bêtes pour y croire et -
-Stop, Ron, tu ne vas pas remettre ça, avait coupé sèchement Hermione en lui lançant son sac déjà bouclé. Les rêves d’Harry, c’est tout ce qu’on a et il y a une vie en jeu. Si toi tu t’en fiches, pas nous. »
Elle les avait planté là pour disparaitre derrière le pan de mur où s’étaient entendus des éclaboussements rageurs.
Ron s’était décidé à manger- toujours mieux que rien. Harry nettoyait méticuleusement ses lunettes, le regard perdu vers l’étendue morne du marais.
-Et c’est quoi, ce fameux signe ? avait fini par demander Ron.
-Les attrape-glandus, avait répondu Harry.
-Très drôle. Quel humour. Merci, j’avais besoin de ça ce matin.
-Idiot, avait jeté Hermione qui revenait en s’essuyant le visage. Si tu avais été un peu plus attentif en Botanique, tu saurais que c’est cette plante en forme de tire-bouchon qui permet de guérir la râlose monomaniaque chronique – tu vois la maladie dont je parle ?
(ajout Luna le mercredi en recopiant, pour finir son chapitre de fic : )
Ron avait atteint un tel point d’accablement devant toute leur entreprise qu’il ne releva pas. Harry s’était mis en route sans regarder derrière lui, Hermione descendait l’escalier écroulé. Il avait fini par attraper son sac, y fourrant le bol raclé, avançant à grands pas sur l’étroit sentier encore sec –pas pour longtemps- bien décidé à ne plus dire un mot de la journée. Il n’y avait rien à espérer d’Hermione ces temps-ci, quoi qu’il en soit.

Et depuis, la routine du marais. Des heures avec des chaussettes trempées et des pieds meurtris par les racines tordues, l’esprit saturé par la succession de touffes de joncs, herbes trompeuses, ruisselets s’élargissant en mares, mares s’évasant en étangs, bosquets d’arbres maigrelets mais bouchant la vue, cachant des herbes trompeuses et des touffes de joncs. Tout ça sans la queue d’un tire-bouchon, que plante ou blague, il s’était mis à guetter au cas où et histoire de s’occuper l’esprit. Mais là c’en était trop. A la vue des trois terriers de ragondins parfaitement alignés devant la berge du large étang, qui venait lui-même d’apparaitre derrière le saule au tronc orné de trois excroissances aussi hideuses que symétriques, Ron fut certain d’avoir déjà vécu ce moment ce matin même. Trois heures de mauvaise humeur rentrée là-dessus, et son vœu de silence rétorsif venait de voler en éclats.
« Alors, cette porte, au milieu du lac, je suppose, lança t-il pour finir sa tirade. C’est sûrement ça que le dernier rêve d’Harry voulait dire, ha, ha, ha. Et, au maximum de sa colère, par-dessus tout désireux que cet épisode se termine, il se campa sur la rive et déclama :
« Aguaretro, Aguaretro, Aguaretro. »
L’étang se vida dans un bruit de succion. Trente secondes plus tard, une large dalle de pierre et un chemin de cailloux plats légèrement humides s’étalaient devant eux.
Ron sentit qu’il lui fallait garder l’initiative.
-Et maintenant, demanda-t-il en posant résolument le pied sur le premier caillou, la formule pour ouvrir, quelqu’un a une idée ?
avatar
Leïa Tortoise
thé noir
thé noir

Messages : 2059
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 31
Localisation : Parisie

http://totitree.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum