Sites sociaux

Twitter à rajouter
Post-it
Bilan du Site Fondus :

Mise en commun des documents
Design du site en attente
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Derniers sujets
» Travail de Chiara
Jeu 19 Oct - 11:12 par chiara

» Des Animaux de Toile
Lun 8 Mai - 11:05 par Apsara

» Galerie de Luna Pensive
Mer 12 Avr - 13:18 par chiara

» L'Ambre et le Jais [fic en cours]
Jeu 1 Sep - 10:17 par Apsara

» Les références non celtiques dans Harry Potter
Mer 8 Juin - 14:00 par Apsara

» Galerie d'Apsara
Mer 23 Déc - 8:38 par Apsara

» Galerie d'Yxanne
Lun 22 Déc - 8:10 par Circée

» Bienvenue chez les Fondus !
Mar 22 Juil - 8:29 par Apsara

» De l'Amour ou le cas Voldemort
Sam 22 Juin - 20:41 par chiara

» Au temps pour tous. Reconstructions-
Mar 14 Mai - 14:23 par Luna Pensive

Sondage

Doit-on garder un seul topic ou demander un topic par membre pour les présentations

60% 60% [ 6 ]
40% 40% [ 4 ]

Total des votes : 10


[e-jour 1 - Navire] Texte de Chiara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[e-jour 1 - Navire] Texte de Chiara

Message par chiara le Lun 20 Aoû - 21:55

"Le froid.
Je me souviens du froid surtout.
Ce froid qui te brûle les membres et serre ta tête dans un étau.
Et puis de l'obscurité.
Une obscurité plus noire que la nuit la plus noire, ma colobrinette (1).
Du froid, de l'obscurité et aussi du silence.
Mes oreilles percevaient les clapotis de l'eau, ma respiration haletante, mais quand j'essayais au delà de guetter des cris, des appels ou n'importe quel autre son humain, il n'y avait que le silence."

Le vieil homme, sur le fauteuil de bois au bord du ponton, une couverture sur les genoux, baissa la tête vers la petite fille assise à ses pieds. Elle leva les yeux et l'encouragea à continuer d'un regard interrogateur.

"Je me suis demandé si je devais nager. Mais vers où ? Je n'avais plus aucune idée des directions sauf pour une chose : l'air était en haut et l'eau en bas. Je ne savais pas non plus s'il valait mieux bouger pour tenter de me réchauffer ou rester immobile pour essayer d'économiser mes forces.
Je ne sais pas combien de temps est passé comme ça, pas plus de quelques minutes je suppose, l'eau était de toute façon trop froide pour que j'y survive longtemps.
Je ne sentais plus mes jambes au dessous du genou, et au dessus je souffrais atrocement. Je commençais à me résigner à mourir là, seul, au milieu de nulle part."

Il se tut. La petite fille avait enlevé ses sandales et se grattait le dessus des pieds. Quand le silence eut duré une minute ou deux elle se leva et grimpa aux genoux du vieil homme comme à un arbre. Il l'entoura doucement de ses bras ; elle posa la tête sur son épaule, et le fixa en silence.
Derrière eux le soleil était en train de se lever et la couleur rose avait envahi jusqu'à l'autre côté de l'horizon.
Il reprit.

"C'est alors que j'ai senti une présence sur ma droite. Je ne sais pas comment je l'ai sentie, je n'y voyais rien et il n'y avait eu aucun bruit. C'était comme une légère variation de la pression dans l'air et dans l'eau. J'ai pensé à un requin et je me suis tourné brusquement. J'ai entendu l'éclaboussure qu'avait produit mon geste, puis le silence est retombé. Je ne sentais plus rien à présent.
Puis la présence est revenue graduellement, cette fois je la sentais tout autour de moi, et j'ai vu apparaître quelque chose... je ne sais pas comment te l'expliquer, je voyais sans voir, je ne voyais pas par mes yeux, je percevais une étrange lueur verte comme si elle avait filtré directement à travers ma conscience.
Il y avait aussi une vibration, pas vraiment un son, quelque chose qui était en train de devenir un son.
La lueur a pris forme et c'était une forme féminine, très grande, elle était penchée sur moi, je voyais ses yeux très étirés et ses cheveux très longs, qui glissaient le long de son torse et s'épanouissaient dans l'eau.
Je me suis rendu compte que l'eau était devenue tiède. Cette forme m'entourait de ses bras, me berçait doucement. La vibration était devenue un chant, fait de dizaines de voix."

"C'était une sirène, Papy ?"
"Oui, je crois, ma colobrinette. Une sirène"
"Et ensuite ?"
"Ensuite je ne me souviens de rien. J'ai dû m'endormir, ou m'évanouir. On m'a raconté qu'on m'avait retrouvé au matin, échoué sur une plage. Je serrais dans ma main une poignée de longues algues vertes qu'ils ont eu toutes les peines du monde à me faire lâcher pour m'emmener à l'hôpital.
On n'a jamais retrouvé les autres membres d'équipage."

Le vieil homme se tut à nouveau, mélancolique, plongé dans des souvenirs dont il ne savait plus très bien s'ils étaient doux ou tristes. Au bout d'un moment il leva les yeux et sourit à la petite fille.
"Viens ma colobrinette, il est l’heure de rentrer, ta mère a dû faire le café ; elle va s'inquiéter si elle ne nous voit pas revenir."

La fillette acquiesça, descendit des genoux de son grand père et s'assit pour remettre ses sandales. Le soleil était complètement levé à présent. Dans ses cheveux blonds brilla fugitivement un étrange reflet vert. Elle se releva en époussetant sa robe. Le vieil homme s'était levé lui aussi, avait replié sommairement la couverture qu'il câla sous son bras gauche, et tendit la main droite à la petite fille.
Tous deux s'éloignèrent, laissant leurs ombres inégales glisser sur les planches du ponton.

Note :
(1) la colobrinette est un petit lézard, je me souviens d'avoir entendu le mot dans le Sud Ouest, mais google n'en trouve pas la trace... on dit aussi "larmouise" en patois dauphinois.
avatar
chiara
thé noir
thé noir

Messages : 2158
Date d'inscription : 23/09/2008
Age : 46
Localisation : lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: [e-jour 1 - Navire] Texte de Chiara

Message par Apsara le Mar 21 Aoû - 9:42

Une belle histoire, aux confins du merveilleux satisfait

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6553
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 68
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [e-jour 1 - Navire] Texte de Chiara

Message par Leïa Tortoise le Mar 21 Aoû - 11:15

J'aime beaucoup cette interprétation du "au loin", et tu écris très très bien... Je suis épatée par la longueur que tu as produit en une heure seulement!
avatar
Leïa Tortoise
thé noir
thé noir

Messages : 2059
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 31
Localisation : Parisie

http://totitree.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: [e-jour 1 - Navire] Texte de Chiara

Message par chiara le Mar 21 Aoû - 12:57

merci à vous !
je ne sais pas trop combien de temps j'y ai passé (^pas plus d'une heure et demi saisie comprise), la rédaction elle même a été très vite ; l'histoire est venue toute seule, comme une BD, avec des images à transcrire plus que des mots... le point de départ a été justement le petit surnom "colobrinette"... je ne sais pas pourquoi...
avatar
chiara
thé noir
thé noir

Messages : 2158
Date d'inscription : 23/09/2008
Age : 46
Localisation : lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: [e-jour 1 - Navire] Texte de Chiara

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum