Sites sociaux

Twitter à rajouter
Post-it
Bilan du Site Fondus :

Mise en commun des documents
Design du site en attente
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Derniers sujets
» Travail de Chiara
Mer 30 Aoû - 16:57 par chiara

» Des Animaux de Toile
Lun 8 Mai - 11:05 par Apsara

» Galerie de Luna Pensive
Mer 12 Avr - 13:18 par chiara

» L'Ambre et le Jais [fic en cours]
Jeu 1 Sep - 10:17 par Apsara

» Les références non celtiques dans Harry Potter
Mer 8 Juin - 14:00 par Apsara

» Galerie d'Apsara
Mer 23 Déc - 8:38 par Apsara

» Galerie d'Yxanne
Lun 22 Déc - 8:10 par Circée

» Bienvenue chez les Fondus !
Mar 22 Juil - 8:29 par Apsara

» De l'Amour ou le cas Voldemort
Sam 22 Juin - 20:41 par chiara

» Au temps pour tous. Reconstructions-
Mar 14 Mai - 14:23 par Luna Pensive

Sondage

Doit-on garder un seul topic ou demander un topic par membre pour les présentations

60% 60% [ 6 ]
40% 40% [ 4 ]

Total des votes : 10


Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Page 5 sur 21 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Leïa Tortoise le Ven 10 Avr - 10:13

(D'ailleurs, juste une toute petite question, par pure curiosité, comme ça : personne n'avait pensé au lien Ellis-Severus -> fils-père ? Ou vous n'osiez pas lâcher l'hypothèse trop... "fanfictionnesque" ?).
J'y avais bien pensé, mais comme rien n'indique qui pourrait être la mère, je m'en étais écartée...

Suzy, ta réflexion sur les toilettes éventuellement raccordées à la salle sur demande me ramènent encore à mon fouillis d'idées pour grande fic, et me donne d'autres idées pour redémarrer en voyant moins grand... Il va vraiment falloir que je m'y remette, hin?!

Je ne me souvenais plus de ce détail de la fontaine, ça avait du me paraitre tellement naturel comme lavabo dans un endroit aussi special que la salle des potions satisfait De quoi exploiter, effectivement...

Leïa Tortoise
thé noir
thé noir

Messages : 2059
Date d'inscription : 11/01/2008

http://totitree.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Apsara le Ven 10 Avr - 22:21

Sad Mon côté " fleur bleue" se refuse à évoquer la liaison de Severus avec une autre que Lily... Grand Nan de Mana

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6534
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 68
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Nausicaa le Ven 10 Avr - 22:31

Apsara a écrit:Sad Mon côté " fleur bleue" se refuse à évoquer la liaison de Severus avec une autre que Lily... Grand Nan de Mana
Arf... Rolling Eyes Il y a "liaison" et "liaison"... Souviens toi que même Voldemort évoque cette nuance au sujet de Rogue lors de son face à face final avec Harry... sifflote

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5812
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Apsara le Sam 11 Avr - 12:44

Vi, vi je me souviens...et heureusement que je fais confiance à Nausicaa pour ne pas nous distiller des horreurs Content

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6534
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 68
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Nausicaa le Sam 11 Avr - 14:02

Apsara a écrit:Vi, vi je me souviens...et heureusement que je fais confiance à Nausicaa pour ne pas nous distiller des horreurs Content
lol! T'inquiète ! Bon nombre d'autres fic se sont déjà occupées de ce genre de détails scabreux... (LOL, ça me fais penser aux liens que nous avait filé Luna sur le forum de la Pensine, une fois ! Sans savoir de quoi il s'agissait ! Razz ).

Bref, tout ça pour dire qu'il faut juste garder en tête que l'"après Lily" n'est pas à exclure...
Maintenant, si vous suivez un tout petit peu mon raisonnement biscornu, vous allez peut-être en venir à vous demander si le fiston à son pôpa a été "désiré" ou non... sifflote
(Mais qu'est-ce qui me prend, là ? Clignote --> silent ).

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5812
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Apsara le Sam 11 Avr - 20:47

Nausicaa a écrit:vous allez peut-être en venir à vous demander si le fiston à son pôpa a été "désiré" ou non...
Content J'imaginerais plutôt quelque intriguante qui par un sortilège perfide aurait "volé" Ellis, comme Mérope pour Tom, à cette différence que Severus était plus difficile à duper qu'un moldu ! Clignote Voir même un scénario qui se serait entièrement déroulé à l'insue de Rogue ...

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6534
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 68
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Nausicaa le Sam 11 Avr - 22:18

Apsara a écrit:Voir même un scénario qui se serait entièrement déroulé à l'insue de Rogue ...
A l'insu de son plein gré ! Razz Pourquoi pas, oui, quelle imagination ! sifflote (Mais je comprends où tu veux en venir. Qu'est-ce qu'on imaginerait pas pour préserver le "always"... satisfait ). A suivre, donc...

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5812
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Apsara le Dim 12 Avr - 11:21

Qu'est-ce qu'on imaginerait pas pour préserver le "always"... satisfait ).
Vi... Embarassed

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6534
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 68
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Syrinx le Mer 15 Avr - 16:25

Huh ah..? ben là aussi j'ai manqué des choses... Je suis sûre qu'il y a tout un tas de trucs à déduire mais mon cerveau refuse d'embrayer sur quoique ce soit... (train surpeuplé = migraine autant vous dire que j'ai été servie ce week end...
je verrai plus tard, si le marteau piqueur entre mes deux oreilles veut bien arrêter 5 minutes... et si la perçeuse veut bien SE TAIRE.... (si je mets la main l'abruti qui s'en sert... ça va être sanglant non mais )

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2705
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Nausicaa le Mer 22 Avr - 22:57

sifflote Bon, avec une semaine de battement (bien tombé, finalement) voilà la réponse à la question du passage, de l'eau et tout et tout...

Bonne lecture ! Content

******* CHAPITRE 23 : ÉLANS *******


Version imprimable



Lily s'efforça de ne laisser ni ses yeux, ni sa bouche s'arrondir de stupéfaction et ânonna :

- Si... Si je peux marcher dans l'eau courante alors que toi, non, c'est... parce que moi je suis... humaine...

Ellis inspira profondément – du moins donna-t-il admirablement bien l'impression de le faire – et valida sa réponse d'un lent mouvement de tête.

- Alors, reprit-elle d'une voix impatiente, tu en es bien un ? Tu es bien un vampire ?

- Tu es vraiment une personne étrange, se contenta-t-il de répondre tandis que Lily laissait échapper une petite exclamation. Le bon sens voudrait que tu prennes tes jambes à ton cou en découvrant ce que je suis réellement, au lieu de ça, tu te conduis comme si tu venais d'obtenir un O à chacune de tes épreuves de BUSE !

Elle tenta de contrôler le trop plein d'excitation qui venait en effet de déferler en elle, se demandant si une quelconque forme de peur, telle qu'Ellis semblait l'envisager, viendrait ensuite.

- Tu peux difficilement me cacher ce genre de pensées, continua-t-il devant son silence.

- Il ne s'agit pas vraiment de légilimancie alors ? demanda Lily, maintenant très mal à l'aise.

- Si tu sous-entends par là que ma façon de pénétrer les pensées est plus au point que n'importe quel apprentissage sorcier, alors oui.

- Cette faculté t'est naturelle, comme tout le reste, commenta-t-elle, pensive.

Tout ce qu'elle avait pu lire au sujet des vampires, plusieurs mois auparavant, leur pratique de la télépathie, leur impossibilité à traverser l'eau en mouvement, mais aussi tout le reste. Tout ! Tout venait de ressurgir dans sa tête en un flot de questions plus lancinantes les unes que les autres.

Quelque chose se fraya pourtant un chemin dans le tourbillon, et il aurait fallu qu'elle soit particulièrement douée en occlumencie pour taire son nouvel accès d'étonnement en réalisant dès lors un fait tout aussi incroyable que le précédent.

- J'imagine que ça fait partie des "nombreuses choses que Severus Rogue n'apprécierait pas de te voir évoquer".

Ellis détourna la tête en admettant sa supposition, comme préoccupé.

- C'en est un aussi, avança encore Lily en franchissant toutes les portes qui avaient entravé son raisonnement jusqu'alors. Severus Rogue est aussi un vampire.

- Je préfèrerais qu'on ne parle pas de lui, marmonna-t-il. Pas maintenant, pas ici.

- Bien, dit Lily un peu dépitée, je serais mal placée pour te blâmer de ne vouloir parler de ton père.

Les yeux noirs vinrent à nouveau aux siens, en silence, un long moment.

- Quoiqu'il en soit, finit-il par déclarer, il vaudrait mieux remettre notre discussion à plus tard.

- Mais... il faut que tu m'expliques, objecta-t-elle. Il faut que tu m'expliques plein de choses.

- Je sais et je le ferai. Mais pas maintenant. Il commence à être tard et si personne ne va constater mon absence, certaines personnes risquent de s'inquiéter de la tienne.

- Attends ! fit-elle en attrapant sa main alors qu'il était sur le point de se lever pour partir.

La sensation, maintenant qu'elle connaissait la cause de ce froid sur sa peau, était encore plus troublante...

- Pourquoi me confier tout ça maintenant et pas avant, lorsque je te mettais à l'épreuve ?

Ellis mit une autre éternité à répondre, la dévisageant comme s'il ne l'avait jamais vue de sa vie.

- Je t'ai dit que je n'avais plus de raison de te mentir. Et j'ai réellement besoin de ton aide pour accéder à l'ancienne salle de classe.

Leurs mains se lâchèrent mais Lily poursuivit :

- Sans ça, tu ne m'aurais donc jamais rien révélé ?

Il lui sembla qu'Ellis se garda de répondre pour ne pas avoir à le reconnaître. Il se leva et se dirigea vers la sortie.

- Dans ce cas, envoya-t-elle en dominant son amertume, je me demande ce qui me retient de ne pas t'aider et de ne plus jamais t'adresser la parole. Ou mieux, d'aller crier sur tous les toits qui tu es et ce que tu es !

- Tu ne le feras pas et tu sais très bien pourquoi, rétorqua-t-il froidement sans se retourner.

Sur quoi il prononça la formule Finite Incantatem avant de prendre la porte, laissant Lily seule avec ses états d'âme.

Une fois encore, Ellis avait raison. Oui, elle savait très précisément ce qui la retenait : la fascination.

Une fascination qui n'eut de cesse de grandir lors des jours qui suivirent. Une fascination martelée d'interrogations et de révélations saisissantes au fur et à mesure qu'elles prenaient forme dans sa tête.

Ses nuits s'en trouvèrent raccourcies. Son attention en cours pendant la journée aussi. Ellis ne se cachait plus – ni d'elle, ni de Harry Potter – tout en continuant pourtant à le faire de tous les autres. Il était là, elle le croisait souvent sans pouvoir lui parler, attendant qu'il daigne reprendre leur conversation là où elle s'était arrêtée. Espérant qu'il ne soit pas revenu sur sa résolution de tout lui avouer. Impatiente de lui soumettre enfin ses incessants questionnements. Et simplement, avide de s'assurer que tout cette histoire était bien réelle...

Faire comme si de rien n'était en présence de Scorpius était le plus difficile. Difficile non pas parce qu'Ellis prenait une place importante dans ses pensées, mais parce qu'elle n'aimait pas devoir dissimuler des choses qui restaient liées à Scorpius et à sa famille, même si la menace ne devait pas avoir lieu d'être. Peut-être que lorsqu'elle en saurait plus il serait alors possible de faire le point entre eux. Elle se projetait déjà en médiatrice entre les Rogue et les Malefoy, sans savoir, certes, de quoi il en retournait exactement, mais avec l'espoir, une confiance inexplicable placée en chacun des derniers nés des deux familles.

- Ça va ? lui avait demandé Scorpius pendant le dîner, le lendemain de son tête à tête avec Ellis. Tu as l'air ailleurs.

- Oui, c'est simplement la reprise des cours qui me fatigue un peu, comme toujours, avait-elle prétendu alors qu'elle essayait de voir, de l'autre côté de la salle, comment s'y prenait Ellis pour faire croire qu'il mangeait.

Bien entendu, si elle avait pris place à table avec lui et son frère comme elle en avait avant l'habitude, elle aurait eu un meilleur point de vue. Parce qu'il fallait bien avouer qu'à trois rangées et deux tables d'écart de là, la façon de faire d'Ellis ne laissait pas supposer la moindre mise en scène. Seulement, il lui était à présent difficile de s'attabler ailleurs qu'avec les Serpentard. Et même si Albus ne semblait plus nourrir d'a priori notoire vis à vis de son petit ami "très officiel", elle se voyait encore mal proposer à Scorpius de prendre leurs repas parmi les Gryffondor.

- J'espère que tu auras repris des forces d'ici la fin de semaine prochaine, pour le match, avait fait remarquer Scorpius en proposant de lui resservir une autre tranche de rôti.

- Oui, merci, avait-elle accepté en souriant. Mais le Quidditch m'inquiète bien moins que les épreuves de BUSE.

- C'est vrai que nos épreuves de fin d'année se rapprochent à grand pas, maintenant. Mais si ça te préoccupe tant que ça, on pourrait travailler ensemble. Étant donné que je suis déjà passé par là, je pourrais t'aider à réviser.

- Et prendre sur ton propre temps de travail en vue de tes ASPIC ? Non, avait gentiment refusé Lily. Et puis je ne crois pas que ce serait une idée très judicieuse. Quelque chose me dit que je ne serais certainement pas au mieux de ma concentration si je devais réviser près de toi...

Scorpius n'avait répondu qu'avec l'un de ses grands sourires audacieux, laissant entendre que c'était précisément ce qu'il avait espéré.

- Tenons-nous en aux séances d'entraînement de Quidditch pour le moment, avait-elle dit en se serrant doucement contre lui.

- J'admire ton sérieux.

- J'avoue que je me surprends moi-même ! Mais je pense vraiment que mon frère devrait être plus efficace en ce qui concerne les révisions, avait-t-elle ajouté en riant avant d'oser lancer un nouveau regard vers la table rouge et or.

En réalité et le plus honnêtement du monde, Lily n'aurait su dire si elle avait refusé l'offre uniquement pour ne pas se laisser déconcentrer par la présence de Scorpius dans la salle commune des Serpentard ou pour profiter de celle d'Ellis chez les Gryffondor...

Ainsi, lorsqu'Ellis se trouvait être présent à l'une de leurs habituelles séances de travail avec Albus, Hugo et Rose, elle ne pouvait encore pas engager librement la conversation avec lui. Tout d'abord parce qu'il aurait été très malvenu de parler de sa nature vampirique devant les autres, mais aussi parce que leur entente aurait immanquablement fini par parvenir aux oreilles de Scorpius.

Il n'y avait que pendant les cours communs de potions - qu'elle se surprenait maintenant à attendre avec une impatience fébrile - qu'elle réussissait à entrer en contact avec lui. Évidemment, il convenait là encore d'observer une discrétion toute particulière, puisque la moitié de la classe était composée d'hypothétiques rapporteurs.

Elle se contentait alors de l'étudier, souvent du coin de l'œil, parfois si franchement qu'Ellis était obligé de la rappeler à l'ordre d'un de ses regards noirs. Elle en arrivait presque à les provoquer volontairement, ces regards, peut-être parce qu'ils produisaient un effet troublant, peut-être parce qu'ils lui permettaient juste de s'assurer de la réalité des choses...

Les seules paroles qu'elle venait à prononcer se résumaient à un unique "Quand ?" qui s'était transformé, au fil des cours, d'une simple question en une véritable supplication.
Lorsqu'Ellis daignait répondre de vive voix, ce qui devint de plus en plus rare, il ne lui offrait qu'un insupportable "Pas maintenant".


Dernière édition par Nausicaa le Mer 22 Avr - 23:51, édité 3 fois
avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5812
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Nausicaa le Mer 22 Avr - 22:57

L'attente dura ainsi quinze jours. La soudaineté de leur nouvelle entrevue fut au moins aussi surprenante que l'invitation d'Ellis elle-même.

Lily venait de terminer sa dernière séance d'entraînement avant le match qui devait opposer son équipe à celle des Serdaigle, le lendemain. Le Quidditch était encore ce qui la soustrayait le mieux à ses préoccupations. Comme toujours, elle se sentait libérée de tout dès qu'elle décollait sur son balai et s'engageait dans le jeu. Et ni Scorpius, ni aucun autre joueur, n'aurait pu lui reprocher sur le terrain son dispersement ambiant des derniers jours.

Ce soir-là, comme souvent après l'entraînement, elle s'était volontairement attardée dans les vestiaires. Les autres membres de l'équipe partis, c'était en effet l'un des endroits les plus tranquilles de Poudlard pour passer un peu de temps seule avec Scorpius.

Cette fois, leur "débriefing à deux" – comme ils se plaisaient à l'appeler – n'avait hélas pas pu durer bien longtemps car Scorpius s'était engagé à rejoindre son coéquipier en potions à la bibliothèque pour y travailler un devoir.

- Remets ça à plus tard, avait soufflé Lily entre deux baisers.

- J'aimerais bien... mais je me suis déjà défilé plusieurs fois cette semaine et c'est à remettre lundi.

- Tu auras tout le temps de le faire pendant le week-end.

- Tu oublies le match, demain, et la fête qui s'en suivra.

- Je te trouve bien présomptueux, Scorpius Malefoy, avait-elle fait remarquer en fronçant innocemment les sourcils.

- Quoi ! Il est clair que nous allons remporter la victoire contre les Serdaigle. Notre jeu est infaillible... Nous sommes infaillibles...

Elle s'était laissée aller dans l'éclat confiant de ses yeux. Cette façon qu'il avait de déclarer que leur relation était une chose immuable, la ravissait à chaque fois. Elle avait ensuite tâché de ne poser qu'un petit baiser chaste sur ses lèvres afin de lui dire au revoir mais la raison s'était encore faite coiffée au poteau.

- Je te rejoins dans notre salle commune dès que j'ai terminé, avait murmuré Scorpius après que leur étreinte réussisse à prendre fin. Et va donc t'habiller un tout petit peu plus chaudement, avait-il ajouté avec un franc sourire. Je sais qu'on est déjà au mois de mai, mais il ne fait quand même pas si doux que ça.

Lily avait haussé les épaules avec une malice provocatrice et, sur un "À tout à l'heure" chagriné, était allée passer le reste de ses vêtements dans la salle du vestiaire réservée aux filles.

Lorsqu'elle regagna seule le château, la nuit commençait seulement à tomber et le ciel, empourpré des derniers rayons de soleil, promettait d'être clair. Elle était encore toute à son euphorie lorsqu'elle se sentit tout à coup soulevée du sol par la taille, comme happée par une rafale prodigieuse. La violence du choc avec l'air en mouvement lui coupa le souffle et faillit lui faire perdre connaissance. C'est seulement lorsqu'elle reconnut la voix d'Ellis à son oreille, sans pour autant discerner ses paroles, qu'elle commença à réaliser ce qui était en train de lui arriver.

Elle volait, littéralement, sans balai ou autre moyen de locomotion que le seul soutien d'Ellis. Elle conserva cependant les yeux fermés, consciente uniquement des bras rigides qui la maintenaient sans la blesser mais assez fermement pour lui faire sentir qu'elle ne pouvait pas chuter, et de la vitesse qui glissait sur son visage à lui lacérer presque la peau.

Peu à peu, elle se détendit, ou plutôt son corps se détendit, car son esprit refusa encore d'affronter la réalité de la sensation éprouvée. Puis, mues par un incontrôlable instinct, ses paupières s'entrouvrirent et curieusement, l'impression de vertige cessa. Elle ne l'avait d'ailleurs jamais éprouvée lors d'un de ses vols en balais. Et bien qu'elle se trouva à une altitude beaucoup plus élevée que ce qu'elle avait jamais osé prendre, le sol, si lointain fut-il, n'en devenait que plus abstrait. Aussi haut, la vitesse ne semblait plus pouvoir être interprétée. Le vent seul lui rappelait ce fait jusqu'à ce qu'elle ne considère plus l'air comme un obstacle mais qu'elle s'immisce en lui, devenant elle-même un élément.

Le bien-être s'estompa dès lors qu'Ellis amorça sa descente. Le paysage se mit alors à défiler si vite, qu'elle ne put plus garder les yeux ouverts, comme prise de nausée, jusqu'à ce que l'atterrissage survienne enfin. Il aurait dû être brutal. Il fut au contraire délicat.

Lily se retrouva sur la terre ferme sans trop comprendre comment, aussitôt saisie d'un formidable tournis. Ellis avait eu soin de la déposer sans la lâcher, apparemment conscient de sa perte d'équilibre annoncée. Elle se prit la tête entre les mains, comme pour retenir le monde autour d'elle et lorsqu'il lui sembla redevenu immobile, elle fit glisser doucement ses paumes le long de ses yeux et de ses joues.

Ellis ne la tenait plus mais se trouvait devant elle, guettant les effets secondaires de sa petite virée.

- Ça, c'est de la vitesse, commenta-t-il d'une voix cinglante.

Lily tenta de faire un pas pour s'assurer d'être à nouveau soumise à la pesanteur avant d'essayer de parler.

- Wouah... ne réussit-elle qu'à lâcher dans un premier temps. En effet...

Ellis la fixait toujours comme pour poursuivre un véritable examen de sa personne. Il avait revêtu sa cape noire, qui ondoyait lourdement derrière lui. Lily se demanda quelle avait pu être l'image d'eux, pendant leur balade aérienne, imaginant l'étoffe sombre flotter telles les ailes d'une chauve-souris géante.

- Les vampires ne se transforment pas en chauve-souris, déclara alors Ellis, agacé. Ça fait partie des choses que le commun des mortel semble avoir acquis comme tel, mais avoue que c'est d'un ridicule.

- Oui, admit Lily en souriant avant de se passer une fois encore la main sur le visage pour masser ses paupières.

Elle s'intéressa seulement alors à l'endroit où ils avaient atterri. La végétation poussait éparse entre des roches larges et plates. A présent un peu plus sûre de la tonicité de ses jambes, elle pivota pour découvrir la vue qui s'offrait derrière elle. Ils se trouvaient sur l'un des versants de montagne qui encadraient et surplombaient le domaine de Poudlard. Une vue imprenable, magnifique, sur la nature et les bâtiments.

Le ciel était maintenant d'un bleu profond, pailleté d'étoiles fines qui scintillaient de concert avec les lumières chaudes du château. Dans son écrin d'ombres végétales, le lac miroitait de calme sous les nuances pales de la lune.

Un frisson la parcourut. Même en ayant suivi le conseil de Scorpius, elle n'était pas suffisamment couverte pour supporter la fraîcheur des hauteurs mêlée à celle de la nuit. Elle sursauta en sentant Ellis déposer sa cape sur ses épaules. Passé l'étonnement de le voir soudain si près alors qu'elle ne l'avait ni vu bouger ni entendu approcher, elle fit mine de refuser l'attention.

- Non, insista-t-il, je n'en ai pas vraiment besoin.

Elle le remercia d'un sourire pensif, préoccupée par les questions qui la rattrapaient déjà...


Dernière édition par Nausicaa le Jeu 23 Avr - 22:36, édité 1 fois

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5812
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Syrinx le Jeu 23 Avr - 12:54

De l'action ! youpi ! Ellis en pleine action vampirique, youhou ! (enfin)

applaudis très bon chapitre avec plein de révélations, et d'interrogations. Sur la nature d'Ellis, sur sa requête, sur l'intérêt que lui porte Lily...
(bon y en a un qui risque de faire une drole de tête désapointée en rentrant chez les Serpentard après son devoir de potion... Rolling Eyes)

une référence ?
Une fois encore, Ellis avait raison. Oui, elle savait très précisément ce qui la retenait : la fascination.
pourquoi donc cette fascination me rappelle qqch ?? sifflote

La petite virée dans les airs me plait bien... ça doit vraiment être génial de voler (déjà qu'avec un balai ça me tenterait bien alors sans balai...)
Et en parlant de voler :
Les vampires ne se transforment pas en chauve-souris (....) avoue que c'est d'un ridicule.
ben en fait je ne trouve pas que ce soit ridicule. Certains sorciers sont bien des animagi, donc pourquoi pas un animagus chauve-souris ?? c'est moins ridicule du point de vu sorcier que du point de vu moldu, nan ?

sinon j'attends impatiemment la suite.
Bisou

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2705
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Leïa Tortoise le Jeu 23 Avr - 14:46

Je confirme: ce chapitre est assez époustouflant!
Et j'attend avec impatience la nouvelle fournée d'explications (y'en aura jamais assez, lol!) même si celle-ci est déjà pas mal...

Petit pinaillage pour la route:
Lily se demanda qu'elle avait pu être l'image d'eux,
quelle avait pu

Vouala!
avatar
Leïa Tortoise
thé noir
thé noir

Messages : 2059
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 31
Localisation : Parisie

http://totitree.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Nausicaa le Jeu 23 Avr - 22:34

Syrinx a écrit:De l'action ! youpi !
Oui ! Enfin ! Et encore, pas tant que ça non plus... J'avoue que j'ai beaucoup de mal à dépasser le stade des blablas entre les différents personnages. Mais il faut ça pour que ça se mette en place (même si on n'est déjà à plus de la moitié de l'histoire... Embarassed ). Mais après, ça va encore plus bouger, promis ! héhé (Même si il y aura encore du blabla, un peu...).

Leïa a écrit:Et j'attend avec impatience la nouvelle fournée d'explications (y'en aura jamais assez, lol!) même si celle-ci est déjà pas mal...
Ben voilà, justement, c'est qu'il y en a encore une bonne fournée, d'explications... (cf ci-dessus) Donc tant mieux si ça plait encore un temps. Content

Syrinx a écrit:une référence ?
Une fois encore, Ellis avait raison. Oui, elle savait très précisément ce qui la retenait : la fascination.
pourquoi donc cette fascination me rappelle qqch ?? sifflote
Oui et non. Surtout non, en fait. Ou alors, à l'envers, la référence. (Hmm Neutral Là, ça fait un poil trop prétentieux... Embarassed ). Je ne dis pas que j'avais écrit ce chapitre et cette réplique tout particulièrement bien avant de lire Fascination (qui ne s'appelle d'ailleurs même pas "Fascination", en vrai) mais le sentiment qu'Ellis inspirait à Lily n'a jamais été autre que celui-ci dans ma petite tête à la base. D'ailleurs, il me semble que le mot doit être cité déjà dans la première partie s'agissant de Lily et de Rogue. Bref, le sentiment de fascination était là, le mot existait et donc je me voyais mal en choisir un autre, pour "pas faire pareil" que dans l'autre histoire, alors que celui-là va à merveille. Wink Tant qu'à faire !

Par contre, (même si pas lu, avec le film, ça aurait pu vous faire "tilt", à toi en tout cas, Syrinx), je prends les devants et je revendique que non, la balade aérienne, n'est pas inspirée de celle de S. Meyer (qui se passe d'ailleurs bien plus près du sol). Bien avant Edward, Lestat s'était déjà fait un plaisir de faire partager ça à une humaine... (Mais ceci est une autre histoire... m'enfin voila ). Je voulais replacer cet épisode (d'une toute autre façon, je vous rassure, à ceux qui n'ont pas lu A. Rice, mon histoire est très très différente) dans le contexte du Quidditch et du vol sur balais en général, bien "fade" à côté de ce que peuvent faire les vampires... (Suite au prochain épisode).

Les vampires ne se transforment pas en chauve-souris (....) avoue que c'est d'un ridicule.
ben en fait je ne trouve pas que ce soit ridicule. Certains sorciers sont bien des animagi, donc pourquoi pas un animagus chauve-souris ?? c'est moins ridicule du point de vu sorcier que du point de vu moldu, nan ?
Oui, c'est vrai. Puis selon les œuvres mettant en scène des vampires, ça se fait ou pas (mais c'est souvent tourné en dérision, en tout cas, l'image que je m'en fais). Là c'était surtout pour ajouter un petit pied de nez aux nombreuses allusions dispersées dans HP, au sujet de Rogue. Harry s'est tellement fait cette remarque au travers des 7 tomes, que bon, je trouvais marrant de dire qu'au bout du compte, tout ça n'était qu'une bonne grosse coïncidence ! Content

J'm'en va correctionner mon mot.

Merci bien ! Bisou

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5812
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Syrinx le Jeu 23 Avr - 23:00

Par contre, (même si pas lu, avec le film, ça aurait pu vous faire "tilt", à toi en tout cas, Syrinx), je prends les devants et je revendique que non, la balade aérienne, n'est pas inspirée de celle de S. Meyer (qui se passe d'ailleurs bien plus près du sol).
ah ben si bien sûr que j'ai tilté à cette balade dans les airs... dans les vrais airs, d'ailleurs. Mais j'ai rien dit parce que c'était en fait différent de twilight. En fait la première image qui m'est venue est celle du film/manga "le chateau ambulant".

Pour fascination, je crois surtout que c'est moi qui suis réceptive, à présent à certains mots... je suis tombée dans la fureur de Twilight, le film, et le début du livre (j'ai pas encore tout à fait fini Eragon, mais j'ai pas pu m'en empêcher... enfin demain, j'achève Brisingr, donc ce week-end...)

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2705
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Apsara le Ven 24 Avr - 11:28

Nau. a écrit: le sentiment qu'Ellis inspirait à Lily n'a jamais été autre que celui-ci dans ma petite tête à la base.
Vraiment ? Parce que...
Ses nuits s'en trouvèrent raccourcies.
Difficile non pas parce qu'Ellis prenait une place importante dans ses pensées
Es-tu vraiment restée sur "la base"?

Dans la citation suivante, "il"est l'atterrissage
Il aurait dû être brutal. Il fut au contraire délicat.
...mais si on imaginait que ce soit Ellis ( qui est celui qui "pilote" )...rien que de la fascination de la part de Lily ? Et du côté d'Ellis, rien d'autre que des moyens sûrs d'obtenir son aide ?
Vi, je sais...

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6534
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 68
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Nausicaa le Ven 24 Avr - 19:20

Syrinx a écrit:En fait la première image qui m'est venue est celle du film/manga "le chateau ambulant".
Ah tiens, oui, c'est vrai. Je n'y avais pas pensé. (C'est en tout cas mieux que Superman, comme référence... Quoique... Ça peut se défendre aussi... Content ).

Apsara a écrit:
Nau. a écrit:le sentiment qu'Ellis inspirait à Lily n'a jamais été autre que celui-ci dans ma petite tête à la base.
Vraiment ? Parce que...
Ses nuits s'en trouvèrent raccourcies.
Difficile non pas parce qu'Ellis prenait une place importante dans ses pensées
Es-tu vraiment restée sur "la base"?
Du point de vue de Lily (pas de celui du lecteur, on est d'accord), oui. Mais ça peut sous-entendre beaucoup de choses, la fascination... (dont ce à quoi tu sembles penser... Rolling Eyes ).

Fasciner :
(v. tr.)

Maîtriser, immobiliser par la fixité du regard, en parlant de certains animaux. On croit que le serpent fascine et attire à lui le rossignol.

Il se dit aussi de l'action exercée sur certains animaux par l'éclat d'objets brillants. L'alouette est fascinée par le miroir.

Il signifie, au figuré, ensorceler par un charme qui empêche celui qui le subit de voir les choses comme elles sont. Il croyait qu'on l'avait fasciné par un maléfice.

Il se dit aussi de l'action dominatrice ou du charme impérieux qu'une personne exerce sur une autre.

Il signifie encore, au figuré, charmer, conquérir et parfois abuser par quelque chose de séduisant. Elle a été fascinée par le brillant de son esprit. Tout ce luxe l'avait fasciné.


Ce qu'il y a de bien, avec la fascination, c'est qu'on ne peut jamais savoir si elle est induite ou pas... m'enfin voila

Dans la citation suivante, "il"est l'atterrissage
Il aurait dû être brutal. Il fut au contraire délicat.
...mais si on imaginait que ce soit Ellis ( qui est celui qui "pilote" )..
C'est bien que tu aies "imaginé" ça comme ça (mon bêta reader dit que je suis assez douée en zeugma... héhé Même si là ça n'en est pas vraiment un... D'ailleurs si un jour vous avez un peu de temps à perdre, amusez-vous à lire certaines scènes, dont celle-ci, justement, ou plutôt la prochaine, en cherchant d'autres sens aux mots... Ce qu'il faudrait d'ailleurs toujours faire quand on lit une histoire de vampires... sifflote ).

Vi, je sais... flower
Hou, toi, tu devrais bien te mettre à lire Twilight ! (Nan nan, c'est pas pour rameuter du monde en vue d'un marathon... sifflote ).

Bisou

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5812
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Hermy le Dim 26 Avr - 10:33

Tiens tiens, je peux à nouveau te lire sur un forum. Je me contentais depuis la coupure de "la pensine" de ton site mais c'est moins interactif.
Je dois te dire que j'ai eu du mal à adhérer à la survie de notre cher Severus. Pour moi il était mort de la manière qui collait le mieux à son personnage, de la manière dont il avait vécu et ce dernier regard avec les yeux de Lily m'avait bcp émue.
Mais bon c'est un fait établi, il est toujours "vivant" dans ta fic.

J'ai aussi bcp de mal à me dire qu'Ellis soit son fils. Il ne peut être que lui dans mon esprit, mais rajeuni pour atteindre son but.

Quant à la jeune Lily et son amour avec Scorpius, ça me ramène à mes premières amours. Ah ces petits papillons. Le mien était brun Smile par contre.

Je me demande bien ce que mijotent les Malefoys. Selon JKR ils seraient rangés mais comme tu prends des libertés par rapport au canon, on peut tout imaginer, même un complot dont l'idylle entre Scorpius et Lily serait l'intrument de la vengeance.

Bref, vivement la suite en espérant te lire très vite.

Hermy
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Nausicaa le Dim 26 Avr - 13:04

Hermy a écrit:Tiens tiens, je peux à nouveau te lire sur un forum. Je me contentais depuis la coupure de "la pensine" de ton site mais c'est moins interactif.
Very Happy Bonjour, Hermy ! Bienvenue ici et merci d'avoir pris le temps de laisser cette review !

Je dois te dire que j'ai eu du mal à adhérer à la survie de notre cher Severus. Pour moi il était mort de la manière qui collait le mieux à son personnage, de la manière dont il avait vécu et ce dernier regard avec les yeux de Lily m'avait bcp émue.
En réalité, même si j'avoue que tout de suite après ma première lecture du tome 7 je ne l'avais que moyennement encaissée, la mort de Rogue m'est apparue très belle aussi, finalement. C'est une mort très juste (pas dans le sens de "qui se mérite" mais dans celui de "qui sonne vraie"), en tout cas pour le personnage original, et surtout mortel. Parce qu'en replaçant les événements dans le cadre de cette fic, ça ne pouvait (hélas Rolling Eyes ) pas fonctionner aussi simplement... (Mais je préfère ne pas en dire plus pour le moment, le prochain chapitre le fera à ma place).

J'ai aussi bcp de mal à me dire qu'Ellis soit son fils. Il ne peut être que lui dans mon esprit, mais rajeuni pour atteindre son but.
Oui, ça n'est pas la première fois qu'on me le dit. (BastetAmidala s'est aussi posée cette question sur le site dédié). Je vais répondre à l'identique que là-bas :
Ellis et Severus sont, d'une certaine manière, très "semblables". A tel point qu'ils peuvent en effet être vus comme une seule et même personne. C'est en tout cas ainsi que je voulais établir le personnage d'Ellis, (symboliquement parlant). C'est un peu loin, mais c'est en rapport avec ce qui avait été vu dans la première partie de l'histoire, lorsque Lily (Evans) avait elle aussi plongé dans la pensine et s'était méprise sur l'identité d'Eileen Prince, en croyant voir Severus.
Tout ça pour dire qu'il y a effectivement un lien entre les membres de cette famille (que l'on peut qualifier de "particulière") mais je ne peux pas en dire beaucoup plus pour le moment... sifflote
(BasteAmidala a ensuite répondu en avançant l'argument d'une âme qui se réincarnerait en chacun des membres de la "famille". Ma réponse avait été que ce qui touchait à l'âme était effectivement une bonne piste aussi... m'enfin voila ).


Quant à la jeune Lily et son amour avec Scorpius, ça me ramène à mes premières amours. Ah ces petits papillons. Le mien était brun par contre.
Content Le mien était roux ! Et j'ai effectivement repensé à ces petits moments qu'on avaient eu ensemble (ces petits temps secrets dans l'enceinte du lycée... Embarassed )... satisfait


Je me demande bien ce que mijotent les Malefoys. Selon JKR ils seraient rangés mais comme tu prends des libertés par rapport au canon, on peut tout imaginer, même un complot dont l'idylle entre Scorpius et Lily serait l'intrument de la vengeance.
Je prends des libertés, ou pas... (Pour l'instant ce sont les Rogue qui insinuent que les Malefoy ne se sont pas rangés comme J.K. Rowling le disait... héhé ).


Bref, vivement la suite en espérant te lire très vite.
A bientôt, alors ! Content Mercredi soir ou jeudi matin, normalement (sauf voyage surprise organisé par mon rouquin de bêta reader...).

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5812
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Nausicaa le Jeu 30 Avr - 1:42

Wouhou ! Vacances ! Publication à des heures de ouf ! cyclops
Bonne lecture néanmoins ! Content


******* CHAPITRE 24 : POSITIONS *******

Version imprimable



- Viens, dit Ellis en reculant.

Derrière eux, dans la roche, se trouvait un replat lisse, assez large pour servir de siège. Lily s’assit sur la pierre froide et passa ses bras autour de ses jambes pour les ramener contre elle. Ainsi enveloppée dans la lourde cape, elle n’avait plus à souffrir du froid mais son corps continuait à être parcouru de petits tremblements.

Elle regarda Ellis prendre place à côté puis fixa de nouveau le paysage grandiose droit devant. Tout semblait à la fois figé et animé. Les sons de la nuit montaient en écho jusqu’à eux ; des bruissements d’animaux, pour l’essentiel, parfois ponctués de cris plus stridents qui auraient été parfaitement angoissants en d’autres circonstances.

- Es-tu certaine de vouloir savoir ? demanda d’abord Ellis, d’une voix indéchiffrable.

Lily prit une grande inspiration, une bouffée de cet air vif dans lequel elle venait de s’immerger toute entière, et répondit :

- Je sais déjà... Il faut juste que tu m’expliques certains détails...

Elle redouta en cet instant qu’il tienne à connaître la raison de sa curiosité, mais comprit que sa préoccupation était ailleurs lorsqu’il continua :

- Tu pourrais aussi bien choisir de tout oublier.

- Oublier qui tu es et ce que tu es ?

- Oui. C’est dangereux.

- Mais tu ne me feras pas de mal ? renvoya-t-elle aussitôt. Je sais que tu ne me feras pas de mal.

- Ce qui est dangereux, c’est de savoir. Les humains qui savent sont toujours voués à un destin tragique.

- Parce qu’il faut taire votre existence ? Je me tairai.

- Il ne suffit pas de le vouloir, commenta-t-il, las.

- Altération de la mémoire ? Ça fait partie des choses que tu sais faire. C’est ainsi que tu t’y prendrais ?

- Disons que c’est une façon de faire, oui. La plus courtoise qui soit, en tout cas.

- Alors il suffirait que je te donne mon accord pour que tu me fasses oublier tout ce que je sais à ton sujet, comme ça, aussi facilement ?

- Il y aurait toujours une trace enfouie en toi, quelque part. Une réminiscence. Il y en a toujours... Mais oui, ce serait ce qui pourrait se passer.

- Et je ne réussirai jamais à retrouver complètement la mémoire ?

- Non. Ce serait irrémédiable.

- C’est ce que tu veux ? demanda-t-elle.

Perdu comme le sien dans le lointain, son regard n’oscilla pas, aussi dur et froid que la pierre qui les soutenait.

- Que veux-tu, toi ? éluda-t-il.

- Je ne veux pas oublier.

Il sembla considérer sa réponse avant d’ajouter :

- Sache cependant que tu peux décider de le faire à n’importe quel moment, dans le cas ou tu changerais d’avis, lorsque tu en sauras plus.

- Bien, répondit gravement Lily. Seulement promets-moi de me demander la permission avant de le faire, si jamais... Je veux dire, ne prends pas cette décision seul.

- Mais je dois de te faire savoir, fit-il après avoir acquiescé, que la promesse d’un vampire n’est pas gage de fiabilité.

- Peut-être, mais celle d’un ami se doit de l’être.

Elle se hasarda à lui lancer un autre coup d’œil. Son visage arborait à présent une expression d’inquiétude et non plus de neutralité.

- Je t’écoute, reprit-elle sans attendre. Commence donc par me dire comment tu as fait pour passer au travers des épreuves auxquelles je t’ai soumis en début d’année.

- C’est ce qui t’intéresse d’abord ? s’étonna-t-il en la dévisageant à son tour.

- Oui, répondit-elle franchement. À quoi t’attendais-tu d’autre comme première question ?
- Je pensais que tu serais surtout curieuse de savoir comment je faisais pour me nourrir. C’est quand même ce qu’il y a de (il sembla chercher ses mots) pire.

Sans admettre qu’elle avait en effet occulté cet élément - peut-être parce qu’Ellis ne lui avait jamais inspiré la moindre impression de danger - elle déclara :

- Tu ne suçotes pas d’élève, n’est-ce pas ?

- Non, répondit-il sans l’ombre d’humour que Lily avait mis dans sa question. À vrai dire, je ne suçote personne.

- Des animaux, alors ?

- Est-ce que tu as vu passer ça dans l’un de tes livres sur les vampires ?

- Oui, avoua-t-elle. Comme beaucoup d’autres choses. Mais j’ai réalisé depuis que tout n’était pas fondé.

- Les livres sont souvent bien loin de la vérité, commenta Ellis. Ceux qui les écrivent ne savent pas ou, au contraire, en savent trop et consignent leurs informations dans le but de brouiller les pistes.

- Les vampires écrivent des livres sur eux-mêmes ?

- Certains, oui, et ils les revendiquent comme tels. C’est d’ailleurs souvent ceux auxquels les humains accordent le moins de crédit.

- Habile, reconnu Lily.

- L’habileté est une faculté qui ne doit pas nous faire défaut pour passer inaperçu. C’est ce qui m’a permis de contourner tes petits tests, le trimestre dernier.

- Plus tard, fit-elle cette-fois ci, tu ne m’as toujours pas expliqué de quoi tu te nourrissais vraiment.

- Pas de sang animal non plus, même si effectivement, certains le font, mais d’une potion. Un substitut de sang, plus exactement, pas aussi nourrissant, mais suffisant pour me faire tenir.

- Où te procures-tu cette potion ?

- Je la fabrique.

- Ici ? À Poudlard ?

- Non. Ici, je me contente des réserves que j’ai avec moi.

- La formule de cette potion, continua Lily alors que l’information cheminait dans sa tête, elle te vient de Severus Rogue ?

- Oui, même s’il n’en est pas l’auteur original, il l’a améliorée depuis un certain nombre d’années.

- Améliorée dans quel sens ?

- Pour réduire autant que faire se peut certaines de nos faiblesses, comme la sensibilité à la lumière du soleil, par exemple.

- Alors ça veut dire que les propriétés de ce substitut sont finalement meilleures que celles du vrai sang ?

- D’une certain manière mais pas complètement.

- Qu’est-ce qui te fait défaut ?

- Mon apparence, déplora-t-il à voix basse en regardant à nouveau droit devant. Ce que tu as pu qualifier de mon « air de famille »...

- Ton aspect serait-il très différent de ce qu’il est si tu te conduisais comme un véritable vampire ?

- Je suis un « véritable vampire », objecta-t-il en la dévisageant d’un air quasi menaçant. Ne t’y trompes jamais ! La plus belle erreur que tu puisses faire est de sous-estimer la part de monstruosité présente en moi. Car même enfouie, elle reste toujours là, quelque part, prête à bondir au moment où l’on s’y attend le moins... Parce qu’elle fait partie de ce que je suis.

- Comme une bête qui prendrait soudain le contrôle ? fit Lily d’une voix tendue.

- Oui. C’est exactement ça...

- Est-ce que ça t’est déjà arrivé ? continua-t-elle doucement. Est-ce que la Bête à déjà pris le contrôle ?

- Oui. Ça arrive à chacun de nous. Fatalement.

- Mais tu peux t’y soustraire, non ? La potion t’aide aussi en ça ?

- Avec la potion et avec beaucoup de discipline, oui. C’est ce que je m’efforce de faire. Mais nous ne sommes jamais à l’abri de nos émotions...

- Tu veux dire que ces dérives ne sont pas uniquement provoquées par la faim ou plutôt, la soif ?

- Non, répondit-il gravement, sinon j’en serais à l’abri. Elles peuvent être causées par l’intensité de certains états émotifs.

Les yeux dans le vide, Lily médita ses paroles un moment. Autour d’eux, les murmures de la faune nocturne se firent encore moins inquiétants.

- Est-ce que tu as déjà bu du vrai sang ? (Elle hésita avant de préciser sa question). Est-ce que tu as déjà tué ?

La non réponse d’Ellis, par un tragique mouvement de tête presque imperceptible, suffit à la renseigner. Ils se turent longtemps, puis, laissant volontairement cette révélation de côté, Lily souleva une autre de ses nombreuses interrogations :

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5812
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Nausicaa le Jeu 30 Avr - 1:42

- Alors c’est grâce à sa nature que Severus Rogue n’est pas mort, lorsque le serpent de Voldemort l’a attaqué ?

- C’est plutôt à cause de ça qu’il n’est pas mort, reformula Ellis, la voix teintée d’âpreté.

Lily songea qu’il ne devait particulièrement pas porter son père dans son cœur pour dire ce genre de chose, mais évita d’en faire la remarque et reprit :

- Que s’est-il passé exactement cette nuit-là ?

- Lorsque le serpent l’a égorgé, répondit Ellis après une autre hésitation, ça n’est pas la perte de sang qui aurait pu avoir raison de lui. Certes, ça l’a affaibli, considérablement affaibli, mais ça n’était pas assez pour le tuer véritablement. Le poison, en revanche, aurait pu le faire. Si le serpent n’avait pas été abattu, peu de temps après, il aurait pu y passer pour de bon.

- Le serpent mort, son venin a cessé d’agir ? (Ellis confirma sa remarque d’un hochement de tête). Severus Rogue n’a eu besoin d’aucune sorte d’antidote, reprit-elle alors, et doit sa survie au professeur Londubat dans ce cas. (Il confirma à nouveau sans rien dire). Et après ?

- Après, il s’est passé que son cadavre a été mis en terre, dans un cercueil, envoya-t-il comme si l’explication tombait sous le sens.

- Là encore, aucun artifice n’a été nécessaire pour faire croire à sa mort, fit-elle en comprenant soudain, comme il n’a eu besoin d’aucun remède pour s’en remettre. Et il n’y avait pas meilleur endroit qu’un cercueil pour qu’il reprenne des forces, c’est ça ?

- Le cercueil n’est pas un accessoire indispensable, rectifia Ellis. Le fait d’être sous terre est largement suffisant.

- Il est donc resté là jusqu’à son rétablissement ?

- Oui. À l’abri du soleil, parmi une vie minuscule et grouillante, mais une vie quand même. Se nourrissant, à doses minimes, du sang des animaux qui passaient à proximité de lui. Lentement mais sûrement.

- Mon père avait faux sur toute la ligne, ne put-elle s’empêcher de faire remarquer à voix basse et sarcastique.

Ellis se montra curieux de savoir ce que son père avait ainsi pu imaginer comme théorie. Lily lui raconta alors quelle fierté Harry Potter avait eu à se souvenir de ses vieux cours de potions.

- C’est dommage, conclut-elle ensuite, parce qu’il a vraiment failli trouver la bonne solution à Noël.

- Lors de la conversation que tu avais surprise ? demanda Ellis.

- Oui. J’y ai beaucoup repensé, ces derniers jours. Même si je n’ai pas su alors sur qui cette conversation portait, je suis quasiment certaine à présent qu’il s’agissait de Severus Rogue.

- De mieux en mieux, souffla-t-il avec dédain. Ainsi ton père ne s’est donc pas contenté de révéler à toi seule l’information qu’il devait garder pour lui... Avec qui en parlait-il ?

- Avec ma mère (elle hésita un peu mais Ellis ne réagit pas vraiment à cette information). Et aussi avec mon oncle et ma tante, Ron et Hermione Weasley (il fronça ostensiblement les sourcils). C’est d’ailleurs mon oncle qui avait lancé l’hypothèse que ton père aurait pu être un vampire.

- Et ?

- Et ils ont énuméré point par point ce qui pouvait étayer cette théorie.

Lily lui décrivit alors comment sa tante avait rafraîchi la mémoire de ses anciens camarades de classe au sujet de leurs cours de DCFM donnés par le professeur Lupin, sans omettre de préciser la nature de ce dernier.

- Mais ils ont fini par en arriver à la conclusion que ça ne pouvait pas être plausible.

- Par quel indice exactement ? voulut-il savoir.

Lily tenta de trouver une parade pour ne pas avoir à répondre, mais Ellis la dévisageait depuis assez longtemps pour ne pas avoir manqué de lire la réponse dans ses pensées : le charme, le magnétisme inhérent aux vampires... Comme il laissait échapper une sorte de reniflement méprisant, elle se garda de répondre et préféra embrayer aussitôt :

- Pour ma part, c’est en me basant sur ces caractéristiques que j’ai commencé à me douter de ce que tu étais...

Le regard noir la libéra pour se détourner vers l’horizon transparent.

- Ton erreur, fit-il aussitôt observer, a été d’essayer d’en apprendre plus dans les livres après ça. Tu aurais dû suivre les conseils de ta tante et t’en tenir à ce qui avait été dit ce jour-là.

Il lui révéla alors comment et pourquoi il avait déjoué certains des pièges qu’elle lui avait tendus par la suite en revenant au château. La grande majorité des choses censées incommoder les vampires provenait ainsi de la déformation d’anciennes croyances, d’un folklore altéré au fil des siècles. L’ail n’avait eu aucun effet sur lui parce que seules les fleurs de la plante, et non les gousses, étaient incommodantes. Il avait un reflet – ainsi qu’une ombre – tout simplement parce que son corps, bien que surnaturellement en vie, était tangible, matériel. Les croix, comme tout autre symbole à caractère religieux, n’avaient d’effet que sur les vampires y accordant foi. Quant aux graines de pavot, même si Ellis lui avoua une certaine inclination pour les nombres, il résistait sans effort à l’envie compulsive de se mettre à les compter lorsqu’elles se trouvaient sur son passage. Il expliqua aussi comment il s’était forcé à ingérer l’œuf dur ou le jus de citrouille - s’attachant à préciser que le goût, comme n’importe quelle autre nourriture dite « humaine », en était des plus déplaisants - et comment son estomac invalide avait ensuite dû se délester de son contenu.

- Et comment as-tu fait pour résister à boire mon sang, lorsque je me suis entaillée la main en cours ?

- Je suis un vampire, pas un requin ! s’offusqua Ellis. Je t’ai dit que j’avais quand même un minimum de self control.

- Pourtant ce jour-là, je me souviens que tu avais réagi d’une drôle de façon, fit observer Lily, comme si tu étais justement hors de toi.

- Ce qui m’a mis hors de moi, comme tu dis, c’est que tu étais en train d’aller trop loin avec ces mises à l’épreuve. Tu commençais à prendre des risques inconsidérés, allant jusqu’à mettre ta propre santé en jeu... (Il s’interrompit un instant, le front à nouveau marqué d’inquiétude). Il fallait que ça cesse.

Lily baissa la tête, posa doucement son menton sur ses genoux joints, et contempla le bout de ses chaussures qui dépassaient de la cape noire.

- Il est temps de rentrer, déclara soudain Ellis en se remettant debout avec une agilité saisissante.

- Mais, répliqua-t-elle, j’ai encore des tas de questions à te poser !

- Je n’en doute pas, fit-il en lui tendant la main pour qu’elle se relève. Mais la séance de travail de ton petit ami est sur le point de toucher à sa fin.

Lily fixa le château un moment, bouche bée, avant d’oser demander :

- Tu... Tu peux voir ce qui se passe au château, d’ici ?

- Oui. Les fenêtres de la bibliothèque donnent de ce côté-ci du domaine.

- Prodigieux...

Ellis ne releva pas l’éloge et fit un petit geste d’insistance de son bras tendu. Lily saisit alors sa main, se forçant à ne pas laisser voir sa réaction - toujours la même - à son contact, puis se leva en évitant de se prendre les pieds dans la cape bien trop longue pour elle.

- Tu peux la garder jusqu’à ce que nous soyons de retour en bas, indiqua-t-il en lâchant sa main.

Lily se sentit à la fois ravie et inquiète en pensant subitement à la façon de « retourner en bas ». Elle resserra les pans de tissu autour d’elle, attendant les consignes pour leur nouvel envol. Il fut incontestablement moins brusque que la fois précédente. En silence, Ellis se plaça derrière elle et passa doucement ses bras autour de sa taille, par dessus la cape.

- Est-ce qu’il t’est possible d’aller un tout petit peu moins vite, cette fois ? demanda-t-elle en appuyant son dos contre lui.

La sensation était encore des plus étranges. Un parfait corps de marbre - sans allégorie ou presque - rigide, dépourvu de mouvements respiratoires et de battements de cœur. Elle n’eut aucune réponse, car Ellis avait déjà quitté le sol en tenant pourtant compte de sa requête, puisqu’aucun malaise ne la prit. La vitesse était là, toujours délicieusement grisante, mais supportable à sa simple physionomie d’humaine.

Le vol n’en fut pas moins bref. Ellis la déposa à l’endroit où il était venu la cueillir une heure avant, peut-être plus. Elle n’aurait en effet su dire combien de temps s’était écoulé pendant leur échappée. La lune avait franchi l’autre côté du lac et des ombres bleues s’étiraient à présent autour d’eux.

- Quand pourrons-nous reprendre cette discussion ? fit Lily en ôtant la cape de ses épaules pour la lui rendre.

- Je ne sais pas. Mais pas demain, déclara Ellis en lisant à coup sûr la suggestion émise par les yeux noisette. Tu seras occupée à fêter votre victoire au Quidditch.

- Tu peux voir l’avenir ? s’ébahit-elle une fois de plus. J’avais lu que c’était possible mais...

- Non, la coupa-t-il instamment. Je peux interpréter certains signes mais c’est bien plus compliqué qu’il n’y paraît. Là, je me fie simplement à ce que j’ai pu constater durant l’entraînement de ton équipe.

Se promettant de lui demander plus tard des précisions sur ses facultés de prémonition, Lily n’en demeura pas moins troublée à l’idée d’avoir été espionnée par quelqu’un qui avait en outre de très bonnes dispositions pour ce faire. Afin de masquer ses réflexions, elle reprit très vite la parole, sur un ton volontairement léger :

- Pardon d’insister, mais tu devrais sérieusement reconsidérer ton refus à te présenter aux prochaines sélections de Quidditch.

Ellis se contenta d’un semblant de rire à la limite de l’arrogance avant de répondre :

- Monter sur un balai fait partie des choses que je déteste avoir à faire pour donner le change. C’est frustrant. Le Quidditch n’est définitivement pas un jeu pour les vampires.

- Si j’avais seulement le tiers de tes réflexes et de ta rapidité, souligna-t-elle avec un sourire faussement rêveur, c’est la coupe des quatre maisons que je serais assurée de fêter bientôt !

Face à elle, le visage d’Ellis se referma derechef.

- Tu ferais mieux de rentrer, maintenant.

- Bien, se contenta-t-elle de répondre. Je suppose que je ne serai informée de notre prochaine entrevue qu’au moment où elle aura lieu ?

- Tu supposes bien.

- Tu ne rentres pas ? fit-elle en esquissant un pas en direction du château alors que lui restait sur place.

- Non. La nuit ne fait que commencer.

- Tu ne dors jamais.

- Pourquoi faire ? répliqua-t-il, flegmatique.

Lily sourit avant d’ajouter :

- Dans ce cas, bonne nuit.

- Bonne nuit.

Elle s’éloigna, allongeant le pas pour regagner sa salle commune au plus vite, histoire de ne pas inquiéter Scorpius de son absence lorsqu’il arriverait. En se retournant vers Ellis, à l’angle des tous premiers bâtiments, elle ne fut pas surprise qu’il se soit déjà évaporé dans la nuit.


Dernière édition par Nausicaa le Jeu 30 Avr - 11:02, édité 1 fois

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5812
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Leïa Tortoise le Jeu 30 Avr - 10:22

Hin hin!! On avance, on avance... Mais on ne sait toujours comment il est possible qu'Ellis soit le fils de Severus.

A bientôt pour la suite, donc!

ah, et j'oubliais la petite erreur pour la route:
Lily lui décrivit alors comment sa tante avait rafraîchit
avait rafraîchi
avatar
Leïa Tortoise
thé noir
thé noir

Messages : 2059
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 31
Localisation : Parisie

http://totitree.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Syrinx le Jeu 30 Avr - 19:32

Ma lecture du moment doit y être pour quelque chose... mais j'ai une vague impression de déjà vu.
On a enfin ta conception des vampires (je pressens que tu vas dire que ce n'est pas que la tienne, mais tu as quand même fait un choix parmi les nombreux mythes)
J'aime bien l'histoire des livres écrits par les vampires eux même, ou comment brouiller les pistes pou les non-initiés...
Bien trouvé l'artifice du poison-qui-est-détruit-en-même-temps-que-le-serpent. C'est le genre du truc que je n'aurais jamais imaginé pour du poison. Un sortilège ou un enchantement oui, mais le fait que le venin soit une substance palpable et déjà dans le corps... bref la mort du serpent ne m'aurait pas paru utile pour autre chose qu'une vengeance (et la destruction de l'horcruxe). Mais Nagini n'a jamais été un serpent ordinaire...

Et (pour changer Content ), vivement la suite, parce que comme le dit Leïa, on ne connait toujours pas la mère d'Ellis.

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2705
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Apsara le Jeu 30 Avr - 21:58

Des réponss, des réponses...et qui coulent de source ( oserais-je dire d' "hemorragie" ? cherchez dehors ) mais que de questions encore !
on ne connait toujours pas la mère d'Ellis.
Certes, mais aussi...
...comment il s’était forcé à ingérer l’œuf dur ...et comment son estomac invalide avait ensuite dû se délester de son contenu.
Procède-t-il ainsi à chaque repas ( tels les anorexiques...) ?
Et surtout...
Est-ce que la Bête à déjà pris le contrôle ?- Oui. Ça arrive à chacun de nous. Fatalement.
...serait-ce le motif de son départ de Durmstrang ?

Dans ce chapître, je sens comme un fossé se creuser entre eux : Lyli posant des questions candides et Ellis lointain malgré ses réponses, triste, beaucoup plus mûr...

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6534
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 68
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Nausicaa le Ven 1 Mai - 9:11

Syrinx a écrit:Ma lecture du moment doit y être pour quelque chose... mais j'ai une vague impression de déjà vu.
Ah tiens ? Comme c'est étonnant... sifflote
T'imagines quand je me suis mise à lire ce que tu lis maintenant avec déjà tout ça dans la tête ! Sans compter la « première partie » d'avant ! (Quand je vous disais, qu'j'arrêtais pas de faire des bonds, à ce moment-là... Rolling Eyes ). Mais bon, je relativise un peu plus, maintenant. Parce que depuis, j'ai lu et vu d'autres fictions sur le sujet et qu'à chaque fois, immanquablement, il y a toujours une ou plusieurs similitude(s) avec les choix que j'avais fait. Celles de Twilight restent essentiellement sur la mise en situation des deux personnages principaux (ados, école). Autre exemple parlant : tout récemment, j'ai découvert la série True Blood (je n'ai vu que le premier épisode et j'accroche pas du tout mais le pitch m'intriguait) qui met en scène des vampires se nourrissant de sang de synthèse (aussi ! Clignote ). Via le site Mordue de vampires (connu grâce à Leïa Content - très très bon site !), j'ai appris que dans la saga Les Princes de la Nuit (pas lue), les vampires peuvent aussi avoir un enfant après avoir suivit un traitement qui les rend humains pour un temps. Bref, on pourrait en noircir des pages et des pages.


On a enfin ta conception des vampires (je pressens que tu vas dire que ce n'est pas que la tienne, mais tu as quand même fait un choix parmi les nombreux mythes)
Oui, c'est comme si j'avais fait mon petit marché vampirique ! héhé En réalité, au moment au j'ai posé mes bases, je n'avais en tête que la référence de B. Stocker (le seul livre de vampires que j'avais lu, il y a longtemps, au moment de la sortie du film Dracula de Coppola - mon Twilight à moi tongue ). Après, il a surtout fallu que je compose avec les données HP pour que ça coïncide. J'ai ensuite beaucoup surfé sur le Net (et ai arrêté beaucoup de choix en tombant sur le Livre de Nod et sa déclinaison dans les jeux de rôles). Depuis, je m'amuse à découvrir d'autres visions (en faisant souvent des bonds mais aussi en m'inspirant de certaines conceptions quand elles peuvent encore s'inscrire dans mon intrigue, ce qui est devenu de moins en moins évident).

J'aime bien l'histoire des livres écrits par les vampires eux même, ou comment brouiller les pistes pou les non-initiés...
Là, par exemple, c'est un véritable clin d'oeil-hommage à A. Rice. Smile (Clin d'oeil déjà placé par J.K. Rowling elle-même en inventant le nom d'un certain Lestoat, pour figurer sur l'une des cartes de Sorciers Célèbres... Rolling Eyes).


Leïa a écrit:On avance, on avance... Mais on ne sait toujours comment il est possible qu'Ellis soit le fils de Severus.
Apsara a écrit:Des réponss, des réponses...et qui coulent de source (oserais-je dire d' "hemorragie" ?) mais que de questions encore !
Razz Faut quand même que je vous dise un truc, apparemment j'avais sous-estimé le nombre de chapitres à venir pour couvrir l'ensemble de cette histoire et, ô joie (ou désespoir), on s'achemine mine de rien vers une bonne quarantaine de chapitres, au lieu des 30 prévus initialement. Bref, tout ça pour dire de pas trop trop m'en vouloir si le nom de la môman d'Ellis n'arrive pas tout de suite tout de suite, parce que bon... ça serait dommage de pas en garder un peu pour après, non ? (Mais si vous êtes sages, je vous mettrai peut-être sur une piste la fois prochaine... m'enfin voila ). Idem pour le motif du renvoi d'Ellis de Durmstrang...


...comment il s’était forcé à ingérer l’œuf dur ...et comment son estomac invalide avait ensuite dû se délester de son contenu.
Procède-t-il ainsi à chaque repas ( tels les anorexiques...) ?
Alors, c'est bien que tu en fasses la remarque, Apsara, parce que j'ai justement un truc à mettre au clair. Ce qu'Ellis explique, c'est que lorsque Lily l'en a mis au défi, pour ne pas trahir le fait qu'il ne pouvait pas manger d'œuf dur ou boire de jus de citrouille, il s'est forcé à avaler ces aliments. Exceptionnellement. Parce que d'habitude, il se contente simplement de faire semblant de manger, sans que ça ne se remarque (mais c'est vrai que je ne l'ai pas précisé scratch ). Ensuite, pour les détails techniques (allons-y gaiment, tant qu'à faire) comme son système digestif ne fonctionne plus (dead), ben, ça repart par où c'est venu, sans qu'Ellis ne soit obligé de se faire vomir. Ce qu'il faut garder en tête, c'est que le rejet de la nourriture « humaine » n'est pas volontaire, ici, c'est une réaction du corps vampirique. m'enfin voila
EDIT : Cela dit, le rapprochement avec l'anorexie, s'agissant des vampires en général, est un sujet très intéressant (on aura peut-être l'occasion d'en rediscuter via le topic de discussion sur Twilight...).


Bien trouvé l'artifice du poison-qui-est-détruit-en-même-temps-que-le-serpent.
Content Ben, à vrai dire, au début, j'avais bien dans la tête de faire passer la théorie de Harry pour vraie (avec les histoires de bézoard et de potions machin). Mais je n'ai pas pu résister à l'idée du sauvetage de Rogue par Neville ! satisfait Et c'est là que l'idée des effets du venin annihilés en même temps que Nagini m'est venue (on n'a qu'à dire que c'est un venin « magique », hein oui on dit ça ? héhé ).
Mais Nagini n'a jamais été un serpent ordinaire...
Oui, voilà, quoi...


Dans ce chapître, je sens comme un fossé se creuser entre eux : Lyli posant des questions candides et Ellis lointain malgré ses réponses, triste, beaucoup plus mûr...
Tout à fait!
C'est que Lily n'a pas bien conscience de la situation d'Ellis. Pire encore... (Mais j'vous en dis pas plus m'enfin voila ).


On en rediscutera la prochaine fois ! Content (Pfiou, c'te tartine encore Embarassed ).

Merci à vous toutes ! Bisou

_________________
"I don't drink coffee I take tea my dear."

avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5812
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Apsara le Ven 1 Mai - 13:18

Nau. a écrit:les vampires peuvent aussi avoir un enfant .... aucun artifice n’a été nécessaire pour faire croire à sa mort
Les enfants de tels vampires, ainsi que Severus et Ellis, seraient donc non pas mort-nés mais "nés-morts" ( ce qui ne les empêche apparemment pas de vieillir, de leur naissance à l'âge adulte).
l'idée du sauvetage de Rogue par Neville
Moizaussi, j'ai beaucoup aimé...
Dans ce chapître, je sens
Tout à fait!
C'est que ta façon d'écrire me parle, Nau.
m'enfin voila
Ainsi enveloppée dans la lourde cape, elle n’avait plus à souffrir du froid mais son corps continuait à être parcouru de petits tremblements.
Ca traduit bien son émotion, sa fascination...
Tout semblait à la fois figé et animé.
Tout-à-fait : la nuit semble toujours immobile au premier abord puis...les bruits traduisent une vie invisible...
J'ai toujours trouvé incongru que les vagues ne s'arrètent pas une fois la nuit tombée.

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6534
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 68
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Prince de Sang-Mêlé - Parties I et II

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 21 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum