Sites sociaux

Twitter à rajouter
Post-it
Bilan du Site Fondus :

Mise en commun des documents
Design du site en attente
Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Derniers sujets
» Travail de Chiara
Jeu 19 Oct - 11:12 par chiara

» Des Animaux de Toile
Lun 8 Mai - 11:05 par Apsara

» Galerie de Luna Pensive
Mer 12 Avr - 13:18 par chiara

» L'Ambre et le Jais [fic en cours]
Jeu 1 Sep - 10:17 par Apsara

» Les références non celtiques dans Harry Potter
Mer 8 Juin - 14:00 par Apsara

» Galerie d'Apsara
Mer 23 Déc - 8:38 par Apsara

» Galerie d'Yxanne
Lun 22 Déc - 8:10 par Circée

» Bienvenue chez les Fondus !
Mar 22 Juil - 8:29 par Apsara

» De l'Amour ou le cas Voldemort
Sam 22 Juin - 20:41 par chiara

» Au temps pour tous. Reconstructions-
Mar 14 Mai - 14:23 par Luna Pensive

Sondage

Doit-on garder un seul topic ou demander un topic par membre pour les présentations

60% 60% [ 6 ]
40% 40% [ 4 ]

Total des votes : 10


Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Leïa Tortoise le Mer 4 Mar - 21:32

Les Neuf Danses du Bal de la Chute
1981: Chute de Voldemort. Quelques scènes contemplatives qui gravitent autour de cette période. Une fic d'ambiance et expérimentale sur le concept des songfics.


* aussi publié sur Fanfiction.net: par ici

Avertissement: tout public
Disclaimer: L'univers et les personnages appartiennent à JK Rowling, je ne gagne pas d'argent avec mon texte.
Pas de spoiler particulier
Relectrice: Wanderin




Avant-Propos:

Ceci une fic très...spéciale.

En fait, au début j’avais des pistes pour faire une fic sur les frères Dumbledore, qui se sont ensuite élargies à la période de troubles qui entoure la Première Chute de Voldemort. Finalement, j'ai préféré ne pas rester sur les deux Dumbledore, parce que ça me paraissait trop ardu et j'ai pu lire des passages de fic qui me suffisent sur ce point-là, en attendant que JKR précise tout ça si elle le fait un jour.
Puis l'idée m'est venue d'utiliser le genre du song-fic, les one-shot qui tournent autour des paroles d'une chanson.

Sauf que j'avais déjà prévu plusieurs chapitres, et donc j'ai envisagé de faire chaque chapitre sur le concept d'une songfic.

Mais, je me suis demandée si j'avais le droit de recopier directement comme ça des paroles que je n'avais pas inventées... Et la Charte de Fanfiction.Net (où j'ai publié en premier) interdit en effet de recopier des paroles de chanson, ce qui a le mérite de respecter les droits d’auteur.
Mais on ne me fait pas lâcher une idée si facilement ! J’ai donc contourné le problème en choisissant de traduire en français des chansons en anglais qui m’inspiraient pour construire mes chapitres, forgeant ainsi ma propre création...

Cela m’a obligé à éliminer des chansons françaises qui auraient parfois mieux convenu à la situation, mais cela m’a aussi permis, grâce à mes traductions très librement adaptées, d’essayer d’orienter les paroles vers la scène qui m’intéressait.

Le résultat n'est donc pas exactement une sonfic, mais plutôt une medley-fic, si on peut dire… Totalement expérimentale; c'est une fic "d'ambiance", assez sombre dans l'ensemble, et peut-être déroutante.





1 : Ouverture : Glorious Slow

Ce Slow Glorieux est accompagné des paroles traduites et très librement adaptées de la chanson "Dreaming", du groupe Pow Wow.
écouter (notez bien que pour chaque chanson, je me suis avant tout inspirée des paroles, donc la mélodie elle-même est rarement en rapport avec l'ambiance de mon chapitre) et à lire*

"Karkaroff prit une profonde inspiration.
– Il y avait Antonin Dolohov, dit-il. Je… je l'ai vu s'acharner sur d'innombrables Moldus et sur des… des opposants au Seigneur des Ténèbres.
– Et vous l'avez aidé dans sa besogne, murmura Maugrey.
– Nous avons déjà arrêté Dolohov, dit Croupton. Il a été capturé peu après vous."


Tome 4, chapitre 30 (La Pensine)

"Il faut vraiment vouloir la souffrance de l'autre, Potter!

– J'ai été et je reste la plus loyale servante du Maître des Ténèbres. C'est lui qui m'a appris à maîtriser les forces du Mal et je connais des sortilèges d'une telle puissance que tu ne seras jamais de taille à rivaliser avec moi, pauvre petit bonhomme…"


Tome 5, chapitre 36 (Le seul qu'il ait jamais craint)



Autour de moi, la bataille fait rage, mais nous sommes bien évidemment en position de force. C'est fou ce que ces idiots sont maladroits, ça en est pitoyable. Oh, ils s'acharnent, bien sûr, comme tous les autres.
Il se croient héroïques, ces minables. Pauvres taches !
Ils ne se rendent même pas compte qu'ils sont une souillure à la magie, ces amoureux de moldus, Sang-de-Bourbe et autres Cracmols…
Mais je suis confiante, un jour ou l'autre ils seront tous rayés de la carte jusqu'au dernier ; et c'est bien tout ce qu'ils méritent.

Non mais regardez-les, ces moins que rien ! Celui-ci hurle comme un goret, et elle, là, se bidonne comme une dératée. Aucune résistance, à peine quelques Doloris et ils perdent tous leurs moyens ! Et ça se prétend être des sorciers, ça ? Ha ! Laissez-moi rire!

Notre Maître est invincible, il sait ce qu'il fait, et j'aurai bientôt la satisfaction de vivre dans un monde beaucoup plus sain.

Pour l'heure, mes comparses ont terminé et transplanent sans plus attendre au lieu de la mission suivante. Ils connaissent mes goûts, ils me laissent toujours faire les finitions, j'adore ça.

Le dernier dégénéré de la maisonnée me contemple en haletant, les yeux écarquillés et la bouche ouverte, tout hébété. Je l'observe froidement sans bouger, et le voilà qui se met à balbutier. Il bave et agite les mâchoires comme une carpe sortie de l'eau, c'est répugnant. Il baragouine un charabia que lui-même ne comprend même pas, à coup sûr.

Eh, qu'est-ce que tu crois, gros nase ? Que je vais te laisser la vie sauve ? Regarde bien, je vais me montrer encore plus charitable que ça : je vais abréger tes souffrances !

D'un ample mouvement théâtral, avec une lenteur calculée, je l'extermine avec emphase.
Alors, je ressens une fois de plus cet instant fugace et extraordinairement intense, ce sentiment d'être toute puissante ! Une reine, une reine impériale !

C'est exactement comme un rêve
Je sais précisément ce que tu veux dire,
Tu te sens comme une reine,
Une reine encore en pleine jeunesse


Mais, aussi rapidement que d'habitude, cette impression enivrante prend fin. En quelques coups de baguette rageurs, je désintègre les cadavres en petits tas de poussière perdus au milieu du formidable chaos. Je fais flotter la glorieuse Marque des Ténèbres dans le ciel sans étoiles, et je vérifie une dernière fois qu'on les a tous eus, qu'il n'y a pas eu de témoins encombrants. On ne sait jamais, mieux vaut deux fois qu'une.
Pas de doute, mission accomplie dans les règles de l'art.
Je transplane à mon tour, forte de la double satisfaction du devoir accompli et du travail bien fait.

Allons, Cissy, calme-toi. Tu le savais, pourtant, que les parents avaient arrangé ce mariage depuis longtemps. Ils t'ont accordé un sursis, mais maintenant que Dolohov s'est fait prendre… Et puis tu ne lui crachais pas dessus, le Lucius, quand tu étais à Poudlard… Oh oui, les années de libertinage sont finies, ma belle, et ton cœur est à Azkaban, je sais bien; mais il faut savoir s'accommoder.
Tu te complais dans le passé, arrête…

C'étaient les jours de fleurs,
Quand tout le monde t'aimait;
C'étaient tes jours de gloire,
Et le ciel était si bleu

Mais si les fleurs sont parties pour trop longtemps
Rien ne peut t'empêcher de chanter cette chanson


Oui, je me suis mariée avec Rodolphus, et alors? Je ne vois pas le rapport ! Un mariage d'amour ? C'est vrai, mais tu sais, c'était aussi pour leur couper l'herbe sous le pied, aux parents. J'ai presque trente ans, je ne pouvais vraiment pas attendre plus longtemps, ils auraient fini par s'en charger à ma place. Moi aussi, j'ai fait une croix sur ma vie de libertine… Mais je vais te dire une chose: si tu te débrouilles bien, ça ne t'empêche pas vraiment de continuer, pas vrai ? Et c'est bien aussi, d'en avoir un à toit toute seule, tu verras… Tu as encore de belles années devant toi, Cissy !
Tu m'écoutes ? Non, ne compare pas Antonin à Rodolphus. Lui, il n'est pas faible au point de se laisser attraper comme un bleu. Mais oui, Dolohov était doué, qu'est-ce que tu veux dire ?! Je ne le perdrai pas ! Pourquoi tu dis ça ?!
De toute façon, très bientôt il n'y aura plus de danger, nous aurons éliminé toute la vermine et le Ministère sera complètement infiltré ou corrompu… Quoi, Sirius ?! Cet immonde ingrat de traître à son sang n'osera jamais se retourner contre nous !

Tu en doutes ? Tu blasphèmes, ma chère ! Moi j'y crois ! Et Rodolphus ne se fera jamais arrêter, je te le dis !
Pas dans la réalité ? Pas encore, soit… Mais mon rêve se réalisera, Cissy !

Mon rêve, je veux juste me raccrocher à mon rêve,
Il n'y a pas d'autre solution, je crois:
Traverser l'océan de ma crainte;
C'est la vérité dans mon cœur


Alors pour l'instant range-toi à leur décision, deviens une respectable épouse, tu verras que tu ne perdras pas ton temps… Et le jour viendra où tu pourras avoir tes rendez-vous galants en toute discrétion ! Patience, ma belle !

Mais si tes amants sont partis pour trop longtemps
Rien ne peut t'empêcher de chanter cette chanson


Ce n'est qu'un incident de parcours, Cissy, relève-toi, la marche continue ! Nous avançons toujours, victorieux et glorieux aux côtés du Seigneur ! Nous ne connaîtrons pas d'autre déconvenue, je te le promets ! Plus rien ne nous arrêtera !

Mon rêve, je veux juste me raccrocher à mon rêve,
Il n'y a pas d'autre solution, je crois:
Traverser l'océan de ma peur;
C'est la vérité dans mon cœur


Oui, Narcissa, je te l'assure ! Notre cause est juste, nous purifierons le monde, sans que rien ne puisse nous arrêter !
Nous vaincrons ! Toujours Pur !

Il n'y a pas de nuages sur mon âme
Il n'y aura pas de tristes nuages
Aucune pluie ne tombera si je pleure
Et tu ne pleureras pas
C'est la vérité dans mon cœur


Dernière édition par Leïa Tortoise le Jeu 4 Juin - 22:25, édité 1 fois
avatar
Leïa Tortoise
thé noir
thé noir

Messages : 2059
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 31
Localisation : Parisie

http://totitree.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Nausicaa le Mer 4 Mar - 21:52

Ah ouais ! Aussitôt dit, aussitôt fic ! Content

Oh puis ça valait la peine de te pousser un peu à poster (mais j'aurais aussi pu aller lire ça ailleurs bien avant... Enfin bref).

Je connaissais le principe des Song Fics mais je n'en avais encore jamais lu. Et ça me plait bien. J'ai de toute façon toujours bien aimé mêler la lecture et la musique (même si tu prends plus le parti des paroles, ici).

Une vision Mangemoresque... Assez osé ! applaudis Une Bella confiante mais ça ne lui aura pas tant réussi que ça, par la suite...

Ouh, ben c'est bien tout ça... satisfait On va encore et encore pouvoir reviewer...
Merci pour cette lecture, Leïa !
avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5822
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Syrinx le Mer 4 Mar - 22:52

waou...
le concept me scotche...

Comme Nau, je connaissais le principe des songfics mais n'en avais jamais lues.
et j'aime cette chanson satisfait (d'ailleurs j'ai ressorti y a pas longtemps, une autre chanson de l'album : le roi des escrocs... pour une atteinte de crises d'insomnie en ce moment c'est assez ironique, je sais)

Et puis une vision de la guerre par Bella, c'est pas courant... faut vouloir se glisser dans sa peau... mais on en apprend des choses...

le chapitre/chanson suivante aura-t-il (elle) aussi Bella pour personnage principal ou vera-t-on la guerre par d'autres yeux ? et il paraitra quand ?

en tout cas merci pour cette découverte du concept, et de tes écrits.
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2713
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Leïa Tortoise le Jeu 5 Mar - 9:35

Les "vraies" songfics reprennent mot pour mot les paroles, en général, c'est pour ça que la mienne est un peu différente...

Et voui, Bella est un personnage que j'adore et qui me fascine assez, j'avais bien aimé écrire ces scènes!
C'était un peu troublant de se glisser dans l'atmosphère de la famille Black, et ça m'avait d'ailleurs donné les idées pour une autre fic dans le même concept, malheureusement j'ai un peu plus de mal à m'en dépatouiller et je ne garantis pas que je la terminerai et posterai un jour, cette autre fic...

Pour en revenir à celle-ci, les prochains chapitres seront d'autres points de vue, mais il se pourrait qu'on retrouve Bella un peu plus tard (et pas dans les mêmes conditions, huhu)

Le rythme de publication, je n'en sais fichtre rien! Une fois par semaine, je pense, en essayant d'éviter de publier le même jour que vous deux... Puisque j'ai commencé un mercredi, je verrai si je peux continuer comme ça (ou peut-être mardi ou lundi... vais voir comment je le sens!)

Héhé, le Roi des Escrocs, je l'aime beaucoup aussi (comme tout Pow Wow, en fait) (pas mal d'insomnies moi aussi en ce moment... c'est la chouette qui est en nous, je suppose ^^)

Voilou, eh bien merci beaucoup pour vos commentaires, et à la prochaine!
avatar
Leïa Tortoise
thé noir
thé noir

Messages : 2059
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 31
Localisation : Parisie

http://totitree.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Leïa Tortoise le Mer 11 Mar - 15:09

Les Neuf Danses du Bal de la Chute
1981: Chute de Voldemort. Quelques scènes contemplatives qui gravitent autour de cette période. Une fic d'ambiance et expérimentale sur le concept des songfics.



* aussi publié sur Fanfiction.net: par ici

Avertissement: tout public
Disclaimer: L'univers et les personnages appartiennent à JK Rowling, je ne gagne pas d'argent avec mon texte.
Pas de spoiler particulier
Relectrice: Wanderin




2 : First Fall’s Waltz

Cette Valse de la Première Chute est accompagnée des paroles traduites et très librement adaptées de la chanson "In the Crossfire", du groupe Starsailor.
* à écouter et à lire *


"Harry… C'est comme si je les avais tués, dit-il de sa voix rauque. Au dernier moment, j'ai convaincu James et Lily de prendre Peter à ma place, de faire de lui leur Gardien du Secret, au lieu de moi… C'est ma faute, je le sais… Le soir où ils ont été tués, j'ai voulu vérifier que Peter était toujours en sécurité, mais quand je suis arrivé dans sa cachette, il était parti. Il n'y avait aucune trace de lutte, cependant. C'était bizarre. J'ai eu peur et je me suis précipité dans la maison de tes parents. Lorsque j'ai vu la maison détruite et leurs cadavres, j'ai compris ce que Peter avait fait. Ce que moi, j'avais fait, d'une certaine manière… acheva-t-il, la voix brisée."

Tome 3, chapitre 19 (Le serviteur de Voldemort)




Eh bien, Rusard et Hagrid se sont encore surpassés pour la décoration de la Grande Salle. Je crois bien qu’il n’y avait encore jamais eu autant de citrouilles évidées sur les tables un soir d’Halloween. Avec tous ces lampions, on ne risque pas de manquer de lumière ! Et les grappes flottantes de chandelles sont parfaites, comme d’habitude ; il faudra que je pense à remercier Flitwick. Oh, mais… Auraient-ils oublié les chauves-souris, comme la dernière fois ? Ah, non, les voilà qui entament leur ballet, juste au-dessus de nos têtes. Les élèves qui ne sont pas encore assis n’auront qu’à s’en prendre à eux-mêmes ! Ho, ho, cette petite vient de nous faire un joli feu d’artifice ! Allons, il ne faudrait quand même pas trop effrayer les enfants. J’adresse un petit signe à Hagrid : il a saisi le message, puisqu’il se met à souffler comme un oliphant (1) dans son sifflet à ultrasons. Les charmantes petites bestioles reprennent un peu d’altitude, et le festin peut à présent commencer.

Alors, voyons ce que les elfes nous ont mitonné... Ah! Purée de potirons, tout à fait de circonstance! Et je crois que je vais opter pour le canard à l'orange.
C'était une bonne idée de fournir des pétards surprise, ils s'amusent comme des petits fous. Minerva est aussi raide qu'un vieux balai et me fusille du regard aussi souvent qu'elle l'ose. Eh, quoi! Il faut bien qu’on s’amuse un peu, ce n’est pas Halloween tous les jours ! Ce serait plutôt All Hallow’s Day, avec tous ces morts (2).
Qu’elle ne se plaigne pas trop : je n’ai pas organisé de bal depuis trop longtemps. Ah, je me souviens encore de cette troupe de squelettes dansants qui avaient inlassablement enchaîné les valses de Vienne, les polkas et les gigues endiablées jusqu’à bien plus de minuit…
C’était avant la guerre, tout ça. Après Grindelwald, si je me souviens bien.

Hé, mais c’est bien ma baguette, que je sens frétiller dans ma poche ? Oui… Qu’est-ce que cela signifie ? On dirait qu’elle se tord plutôt qu’elle frémit. Qu’est-ce qui pourrait bien… Oh ! Le Fidelitas. Il est arrivé quelque chose qui a troublé le pacte magique. Dépêchons, c'est peut-être grave !

* * *
*


Wow, c’est vraiment géant, Halloween à Poudlard ! Dunbar joue les blasés, pourtant je suis sûr qu’il ne l’est pas tant que ça, ce n’est que sa deuxième année, faudrait peut-être pas trop se payer nos têtes non plus. On a même pu faire une partie de bombardements aux bonbons à la menthe pendant dix bonnes minutes avant que la Gorgone McGonagall ne vienne nous réprimander tout en nous foudroyant du regard. Elle est très forte à ce jeu-là, et ce soir elle est en grande forme.
Mais c’est pas grave, on s’est rattrapés sur les pétards surprise, j’ai trouvé un jeu de cartes magiques et un set de Bavboules en bronze. Mais j’aurais préféré tomber sur les pétards que Myron a ouvert : ce veinard a eu un freesby à dents de serpent et un gros sac de chocogrenouilles. Heureusement qu’il partage, je vais peut-être pouvoir compléter ma collection…
Gwenog est en rogne, tout à l’heure elle a paniqué quand une chauve-souris s’est prise dans ses cheveux, elle l’a carrément fait exploser ! Faut pas la chercher, Gwenog ! N’empêche, ça lui apprendra à parader cheveux au vent, elle ferait mieux de porter un chapeau comme tout le monde. Tout ça parce qu’elle a intégré l’équipe de Quidditch alors qu’elle n’est qu’en deuxième année. Bon, d’accord, c’est une excellente batteuse et c’est un peu grâce à elle que l’équipe n’a perdu aucun match depuis le début de la saison, mais elle est parfois tellement ridicule, avec ses allures de troll mal dégrossi…
Oh, oh… Elle aussi me fusille du regard, concentrons-nous plutôt sur le gratin de tomates à la crème. Chouette, Myron raconte sa blague du gobelin et de la harpie !

Hé, ma cabane en cheddar ! Les elfes auraient pu attendre un peu avant de faire disparaître le fromage – Oooh, des tartes à la mangue ! Ca doit être bon !
Hmm, je préfère quand même le cake à l’ananas sanguin confit. Miam !
Aïeuh ! Mais pourquoi il me balance son coude dans les côtes, Myron ?! Hein ? Dumbledore ? Ah oui, tiens, il s’en va… Ouh là, il est bien pâle… Espérons qu’il ne va pas encore revenir avec une mauvaise nouvelle…

* * *
*


Allez, c'est parti! Où est le levier d'invisibilité, déjà? Hop! J'ai bien pris les bonbons? La Bièraubeurre? La citrouille ricanante de chez Zonko? Il faut que je serre plus fort le ruban-surprise… J'espère que les sacoches de selles resteront bien fermées, cette fois!
Okay, plein gaz!

James a beau dire, cette moto volante est bien mieux qu'un balai. Morgane, je suis déjà là? Mais c'est que je suis fichtrement en avance! Lily va encore râler. Remarque, ça pourrait être marrant, la dernière fois c'était vraiment folklo!
Mais pour cette fois je vais plutôt passer voir Peter. Quelques bonbons lui feront bien plaisir, le goinfre. Dommage qu'il ait refusé l'invitation, ça l'aurait sorti un peu et l'Ordre pouvait nous assurer une escorte. Quel trouillard, ce pauvre Peter…

"Hey, Queudver! Des bonbons ou un sort, ha ha ha ha!"

Ben il est pas là? …Non, personne… Merlin, il s'est fait repérer!
…Oh, minute, jobarbille… Tout est bien rangé, et c'est qu'il est maniaque, le bougre. La vaisselle est faite et essuyée. Il aurait changé d'avis? Bah, il a eu raison, puisqu'on l'avait invité, il n'est jamais trop tard pour se décider.
Ce qui est embêtant, c'est qu'il n'a pas d'escorte, s'il est parti sur un coup de tête.

Hmm, il y a quelque chose qui cloche avec cette armoire… La malle! Sa malle n'est plus là! Qu'est-ce que – oh non, il n'aurait quand même pas…
Non, ce n'est pas possible!

* * *
*


Oh misère, quel désastre… Mais je n'arrive pas à être triste!
Nom d'un ballongomme, il n'y a pas une seconde à perdre! Hop, retour à mon bureau…

Fumseck, mon vieux, tu vas bien me rendre ce service… Ah, Marmorion, porte vite ça à Hagrid… Allons, messieurs dames, j'ai besoin de vous! Phineas, debout! Shepard, prévenez la RITM! Armando, allez au Ministère, voulez-vous? Allons, pressons!
Ah, Fortarôme (3), commandez-moi donc une coupe de fizwizbiz et un cornet citron!

* * *
*


Arg ! Tout le monde a sursauté, y a un truc qu’a pris feu sur la table des profs ! Ouf, McGonagall a l’air de trouver ça normal donc ça doit pas être grave. Marrant, elle agite une longue plume rouge pour attirer l’attention. Un peu idiot, elle voit bien que tout le monde est déjà tourné vers l’estrade.
Elle a un tout petit bout de parchemin aux bords tout cramés, elle le déplie… Et elle le lit aussitôt à voix haute ! Sans même prendre le temps de le découvrir avant nous !

"Ce soir, le mage noir qui se fait appeler Lord V-Vold... – Vous-Savez-Qui – a été défait lors d’une tentative de meurtre, mettant ainsi un point final à la Guerre!
Une semaine de vacances est décrétée à Poudlard, et il est fort probable que toute la communauté magique fasse de même."

Hourrah ! Oui, les grands ont raison : chantons, dansons ! Rions !
Yeah ! La guerre est finie, LA GUERRE EST FINIE !! Terminée, la terreur ! Exit, la trouille d’ouvrir la Gazette du matin ! Disparus, les soucis pour ceux qu’on aime ! Quand on sortira de l’école, on aura un avenir dans un monde en paix ! Hourrah !

Ha, ha, ha ! Je n’avais jamais vu rire McGonagall ! Mais pourquoi est-elle devenue si pâle ? Arg, Peeves fait éclater les citrouilles !

* * *
*


Oh Merlin… Enfer et damnation! La Marque, malheur, la Marque des Ténèbres! Le chaos, la fumée, l'âcre pestilence de la mort, les cendres, les cendres, la douleur, la douleur qui rend fou et plus rien d'autre!
Je n'y crois pas, ce n'est pas possible, pas comme ça, pas James, pas Lily! Non! Non!

…Hein? Ah oui, le petit… Bien sûr, Hagrid, prend ma moto, si tu savais comme je m'en fiche… Mais puisque je te dis que ça ne me dérange pas! Oh, tu peux bien la garder, pour ce que ça changera… Eh bien fais comme tu veux, mais je t'en prie, laisse-moi seul… Seul avec ma douleur…

La guerre est finie, oui… Mais je n'arrive pas à m'en réjouir.

* * *
*


Firewhisky! Fizwizbiz!

Orgie générale! Partie géante de Bavboules improvisée avec des citrouilles, des patates grillées, des tartes à la crème, tout ce qui passe à portée de main! Alléluia! Et les profs aussi!

* * *
*

Ce n'est pas moi que je vois quand je regarde dans le miroir,
Je vois qui j'aurais pu être…


La psyché (4) de Lily lézardée de mille fissures, tous les miroirs réduits en miettes: douze ans de malheur, aurait dit Oncle Alphard… Et c'est de ma faute! Comment n'ai-je jamais pu prévoir que Peter… Que Peter…

Ce n'est pas moi que je vois quand je regarde dans tes yeux,
Merlin merci.


Traître! Oh, la photo du mariage, et toi qui souris, qui fait un signe de ta sale main potelée de gros… de gros rat!

Oh Merlin, c’est ma faute, je savais pourtant bien à quel point il est faible et influençable…
Depuis le temps que l'on soupçonnait un traître dans nos rangs…

Mais pourquoi n'as-tu pas résisté? Pourquoi est-tu passé de l'autre côté?

Ce n'est pas moi que je vois quand je regarde par-delà le fleuve,
Je vois où j'aurais pu être…


Pourtant tu le savais parfaitement, que c'était un fleuve de sang que tu traversais!
A présent, comment peux-tu te regarder en face?

Ce n'est pas moi que je vois quand je regarde au-delà du ciel,
Merlin merci.


Tu ne t'es donc pas souvenu des drames, tu as donc oublié les pleurs? Moi, je les entends encore!

Je les entend crier,
A la radio,
Toujours plus fort!
Pris dans le feu croisé des maléfices;
Tentant de trouver quelque espoir
Depuis les cendres de leurs foyers brisés…


Mais comment as-tu pu nous faire ça? Pourquoi n'as-tu pas préféré mourir, comme nous serions morts pour toi?!

Ce n'est pas moi que je vois quand il manque à ses promesses,
Je vois ce que j'aurais pu être…


Après tout ce qu'on t'avait donné! Nous qui t'avions offert toute notre confiance, toute la force de notre amitié malgré tes faiblesses!
N'as-tu donc rien retenu de tout cela? N'as-tu donc pas cherché à prendre exemple sur ma propre lutte, moi qui ai tenu tête à ma propre famille?

Ce n'est pas moi que je vois quand je regarde la Marque,
Merlin merci.


Quand je pense à mon frère Regulus, qui s'est laissé embrigader depuis sa naissance, sans jamais être libre de ses propres pensées…
Quand je pense à l'immense tapisserie du salon, avec ses traces de brûlures…
Quand je pense à mes cousines Bellatrix et Narcissa, à toutes leurs victimes…

Je les entend crier,
A la radio,
Toujours plus fort!
Pris dans le feu croisé des maléfices;
Tentant de trouver quelque espoir
Depuis les cendres de leurs foyers brisés…


Je n'en reviens toujours pas… Notre amitié si complice de Maraudeurs… Lily, qui s'est sacrifiée, qui a donné sa vie pour son fils! Nous en aurions tous fait autant pour toi, et tu as trahi…
Harry, mon filleul, qui grandira orphelin, dans un monde en cendres… Mais un monde en paix, bien piètre consolation!

Notre jour viendra!
Nous trouverons le soleil,
Nous trouverons la flamme…
Nous sanctifierons
L'amour que nous avons donné,
Notre seul désir…


Mais non, suis-je bête, les duels ne sont pas terminés, et il y aura bien un autre mage noir pour prendre la place du dernier déchu… Les carnages ne s'arrêteront pas! Je les entends déjà…

Je les entend crier,
A la radio,
Toujours plus fort!
Pris dans le feu croisé des maléfices;
Tentant de trouver quelque espoir
Depuis les cendres de leurs foyers brisés…


Et tous ceux qui sont déjà tombés, tous ceux qui ont vu leur horizon s'effondrer! Toutes ces veuves, tous ces orphelins, toutes ces détresses, toutes ces rancunes…

Je les entend crier,
A la radio,
Toujours plus fort!
Pris dans le feu croisé des maléfices;
Tentant de trouver quelque espoir
Depuis les cendres de leurs foyers brisés…


James, Lily… Tout est de ma faute… Tout est de ma faute.
Ah, je me croyais malin… Je me dégoûte.

Ce n'est pas moi que je vois quand je regarde dans le miroir…






Notes:

(1) : Non, ce n’est pas une faute d’orthographe : j’ai simplement repris les oliphants du Seigneur des Anneaux, de Tolkien. Je crois que les films ne mentionnent pas ce nom différent, mais c’est toujours mieux de se baser sur la source !
Et puis j’ai remarqué dans "Les Animaux Fantastiques" que beaucoup de créatures magiques sont en fait très proches d’animaux moldus, mis à part quelques particularités insolites. Donc pour moi, l’éléphant moldu a un équivalent magique un peu différent : l’oliphant.
Peut-être que je le développerais dans une nouvelle aventure de Newton Scamander…

(2) : Halloween, c’est le 31 octobre : la Toussaint, chez nous. Eh bien c’est aussi la Toussaint, au départ : Halloween est une contraction de "All Hallow’s Eve", c’est-à-dire "la veille (du jour) de tous les saints"…la Toussaint. Cette vieille fête celtique a été reprise par le christianisme, comme beaucoup d’autres…

(3) : Je me suis basée sur Fortescue, un des portraits d'anciens directeurs, qui porte le même nom que Florian Fortarôme dans la VO. Sûrement un oubli de Ménard qui n'as peut-être pas jugé utile de traduire le nom d'un personnage si anecdotique, mais j'ai trouvé intéressant que le glacier du Chemin de Traverse ait eu un ancêtre directeur de Poudlard.

(4) : Une psyché est un miroir en pied qui peut s'incliner.


Dernière édition par Leïa Tortoise le Jeu 12 Mar - 15:23, édité 1 fois
avatar
Leïa Tortoise
thé noir
thé noir

Messages : 2059
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 31
Localisation : Parisie

http://totitree.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Nausicaa le Mer 11 Mar - 23:14

Hou... Ça va vite, c'est rythmé (et c'est surtout bien dommage que mes baffles ne marchent plus... En même temps à cette heure-là, j'naurais pas pu écouter le titre bien bien comme il faut... Rolling Eyes ).

Toute la première partie (avant la chanson et le POV de Sirius) est étrange parce que les faits sont tragiques, on le sait, mais les pensées de chaque protagoniste sont tordantes. Et c'est d'ailleurs une vision très juste puisque ce jour était censé être placé sous le signe de la fête.

Question quand même : c'est qui le deuxième ? Un élève ? scratch

Bon, après la seconde partie autour des paroles est plus entendue, plus convenue. Elle n'en est pas moins bien agréable à lire, surtout avec les paroles en trame de fond. (Mais mince, j'arrive pas à me jouer cette chanson, Mad si ça se trouve, je la connais, Starsailor, ça me parle... Pfiuuu... Je relirai et écouterai ça demain ).

Merci beaucoup ! Content


PS : Et des oliphants, il y en a aussi dans "L'Enchanteur"... Rolling Eyes
avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5822
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Leïa Tortoise le Jeu 12 Mar - 10:00

vi, c'est rythmé... Contente d'avoir pu faire passer le paradoxe entre ambiance de fête pour cause de jour d'Halloween, et aussi de fin de guerre, et le drame pour les proches de James et Lily, la douleur de la trahison... J'ai volontairement essayé de retranscrire cette hésitation, cette oscillation.

Le deuxième est un élève lambda et parfaitement inconnu, tout à fait! Je crois que j'avais un peu cherché dans les persos très secondaires qui pouvaient coller mais je ne me souviens plus du détail (le Myron cité sera plus tard musicien des Bizarr Sisters ou joueur de Quidditch, je ne sais plus).

Starsailor, très probable que tu connaisses, surtout ce titre-là, c'est un des "tubes" qui est passé à la radio je ne sais combien de fois... J'aime beaucoup ce qu'ils font (et la voix du chanteur aussi, ça compte pour beaucoup ^^)

Les oliphants, oui, je sais, mais c'était plus anecdotique et moins connu, et je ne sais même pas si j'avais déjà lu l'Enchanteur quand j'ai écrit ça. Mais je me souviens qu'en lisant ça chez Barjavel, j'avais bondi Very Happy (pas bondi dans le sens sauté au plafond, hin, plutôt "waouh!")
avatar
Leïa Tortoise
thé noir
thé noir

Messages : 2059
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 31
Localisation : Parisie

http://totitree.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Syrinx le Jeu 12 Mar - 10:44

Bon j'ai déjà la confirmation de l'élève lambda, et de l'effet voulu : Halloween, jour de fête jour des morts... un bon jour pour la chute de Voldemort, après un dernier meurtre (double)...

Juste deux remarques :
Quand je pense à mon frère Regulus, qui s'est laissé embrigader depuis sa naissance, et qui n'en a prit conscience que bien trop tard…
Sirius savait donc que son frère avait fait volte-face...
Harry, mon filleul, à qui je ne vais même pas pouvoir éviter l'enfance oppressée que j'ai moi-même connu… Dumbledore a raison, bien sûr, mais je n'arrive pas à m'y résoudre…
j'interprète mal ou Dumbledore a vu Sirius, lui a donc parlé et connait donc son innocence ?

Et la chanson est effectivement très connue... ça fait du d'ailleurs de l'entendre, ça faisait un bail !

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2713
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Leïa Tortoise le Jeu 12 Mar - 15:17

Quand je pense à mon frère Regulus, qui s'est laissé embrigader depuis sa naissance, et qui n'en a prit conscience que bien trop tard…
Sirius savait donc que son frère avait fait volte-face...
Hum... C'est un peu une boulette d'auteur-omniscient-qui-oublie-que-son-perso-ne-l'est-pas héhé
Cela dit, si je me souviens bien de ma période d'écriture de ce texte, je crois que ce cas de figure était bien dans ce que j'imaginais: je me disais que sur la fin de sa vie, avant qu'il passe à l'action mais aux moments où il avait pris conscience de ce qu'il faisait et qu'il était en train de changer d'avis, Sirius avait pu se rendre compte de l'agitation de son frère. Ce qui est parfaitement idiot, puisque Sirius était parti de la maison depuis un bail.
Faites excuse... Je vais voir si je peux supprimer ce qu'il y'a derrière la virgule sans que ça enlève un enchaînement ou je ne sais quoi (c'était ça le plus dur pour suivre les paroles de la chanson, toujours introduire la situation ou l'état d'esprit qui collait...)

Harry, mon filleul, à qui je ne vais même pas pouvoir éviter l'enfance oppressée que j'ai moi-même connu… Dumbledore a raison, bien sûr, mais je n'arrive pas à m'y résoudre…
j'interprète mal ou Dumbledore a vu Sirius, lui a donc parlé et connait donc son innocence ?
Alors là, pareil, mais en méga boulette de la honte qui tue!! J'ai fait comme si Sirius se positionnait sur la décision de Dumbledore de mettre Harry chez sa famille moldue plutôt que de la faire grandir dans la célébrité côté sorcier. Or il n'y a aucun moyen qu'il ait connaissance de cette décision, surtout pas à ce moment-là où il est encore en chasse de Queudver. Ca m'avait paru intéressant d'appuyer sur leurs enfances pas tiptop à tous les 2, mais il va vraiment falloir que je trouve autre chose!

EDIT: voilà, tout ça est corrigé. Il faudra que je le fasse aussi sur la version de FF.net!
Je préfère prévenir tout de suite que vous rencontrerez peut-être d'autres incohérences par la suite, n'hésitez surtout pas à soulever des doutes!
avatar
Leïa Tortoise
thé noir
thé noir

Messages : 2059
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 31
Localisation : Parisie

http://totitree.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Nausicaa le Jeu 12 Mar - 15:48

Leïa Tortoise a écrit: voilà, tout ça est corrigé. Il faudra que je le fasse aussi sur la version de FF.net!
Je préfère prévenir tout de suite que vous rencontrerez peut-être d'autres incohérences par la suite, n'hésitez surtout pas à soulever des doutes!
Content applaudis En fait, j'avais pas tilté plus que ça sur les "boulettes" parce que je ne savais pas trop quand tu avais écrit ça.

Bon, et pis, j'ai toujours pas le son sur mon ordi... Je sais pas c'qui s'est passé avec mes baffles... Ça Minerve !!! Mad
avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5822
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Leïa Tortoise le Jeu 12 Mar - 16:27

Ça Minerve !!!
McGonagall? (ahahah!!)

Pour ce qui est des dates, je l'ai publié pour le première fois en septembre 2006 (fiou, déjà?!) sur ff.net, mais ça traînait déjà bien avant, et il me semble qu'on avait déjà toutes les données possibles sur cette période, je n'ai vraiment aucune excuse... Encore désolée!
avatar
Leïa Tortoise
thé noir
thé noir

Messages : 2059
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 31
Localisation : Parisie

http://totitree.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Syrinx le Jeu 12 Mar - 17:06

Pour la boulette "Regulus", il est possible que ce ne soit pas une véritable boulette. Il me semble que Sirius dit clairement que Regulus voulait quitter les mangemorts dans le tome 5... il me semble aussi que Sirius supossait que son frère ne supportait pas mort, il le voyait comme un enfant idiot qui ne s'était pas apperçu dans quoi il s'était embrigadé... j'ai pas le tome 5 ici, pour citer exactement la phrase, mais c'est l'idée qu'il me reste et je me rappelle d'un Sirius méprisant, mais peut-être était-il finalement plus amer, Regulus était quand même son frère.
ta phrase pouvait sans doute être comprise d'une autre façon, moi aussi j'ai sans doute était victime de mon omniscience de lectrice d'HP (qui sait que Regulus a vraiment agit contre son ancien maitre).

pour l'autre incohérence, on peut toujours imaginer que Dumbledore était au courant de la trahison de Peter, mais qu'il s'est quand même détourné de Sirius parce qu'il n'avait pas besoin de faire justice lui-même... Peter était censé être mort, assassiné par Sirius et un meurtrier, quelque soit son motif, reste un meurtrier devant purger sa peine (j'imagine le raisonnement de Dumbledore, c'est tout)
J'ai juste relevé la différence avec ce que j'ai compris de l'originale mais la différence en elle-même ne me dérange pas, chacun sa vision.

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2713
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Leïa Tortoise le Jeu 12 Mar - 17:09

pour la boulette Regulus, c'était peut-être ça qui m'avait influencé aussi, mais je crois que je vais garder la correction, c'est plus sûr. Pareil pour celle de Dumbledore, parce que je ne crois vraiment pas qu'il savait...
avatar
Leïa Tortoise
thé noir
thé noir

Messages : 2059
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 31
Localisation : Parisie

http://totitree.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Nausicaa le Ven 13 Mar - 9:24

Smile Ah ça y est, j'ai récupéré le son ! satisfait
(En fait, c'était la prise électrique de mon caisson de basse qui était... euh... mal branchée... Rolling Eyes )

Et en effet, oui, je connaissais ce titre de Starsailor. Ça le fait ! Very Happy

Syrinx a écrit:pour l'autre incohérence, on peut toujours imaginer que Dumbledore était au courant de la trahison de Peter, mais qu'il s'est quand même détourné de Sirius parce qu'il n'avait pas besoin de faire justice lui-même... Peter était censé être mort, assassiné par Sirius et un meurtrier, quelque soit son motif, reste un meurtrier devant purger sa peine (j'imagine le raisonnement de Dumbledore, c'est tout)
Tiens, oui, j'avais jamais pensé à ça... scratch Même si pour moi aussi j'imagine que c'est la solution "il ne savait pas" qui reste la bonne, celle-là pourrait se défendre... Mais alors, il y aurait un sacré nombre de sorciers à Azkaban, je veux dire, pratiquement tous ceux de l'Ordre du Phénix, si on y va par là... Rolling Eyes
avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5822
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Syrinx le Ven 13 Mar - 10:06

Mais alors, il y aurait un sacré nombre de sorciers à Azkaban, je veux dire, pratiquement tous ceux de l'Ordre du Phénix, si on y va par là...
ah oui j'y avais pas pensé... mais ça peut aussi se défendre : c'est pas la même chose de se défendre (quitte à tuer) pour sauver sa vie et poursuivre qqn pour se venger...

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2713
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Nausicaa le Ven 13 Mar - 10:29

Syrinx a écrit:
Mais alors, il y aurait un sacré nombre de sorciers à Azkaban, je veux dire, pratiquement tous ceux de l'Ordre du Phénix, si on y va par là...
ah oui j'y avais pas pensé... mais ça peut aussi se défendre : c'est pas la même chose de se défendre (quitte à tuer) pour sauver sa vie et poursuivre qqn pour se venger...
Oui oui, c'est très juste. D'ailleurs les membres de l'Ordre ont surtout envoyé des Mangemorts à Azkaban au lieu de les ziguouiller. (Ouf.. Molly Weasley a eu chaud... Razz ).
avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5822
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Leïa Tortoise le Mar 17 Mar - 21:26

Bon, je vais décaler mon jour de publication au mardi, c'est plus pratique pour moi... (les mercredis sont des journées chargées ^^)



Les Neuf Danses du Bal de la Chute
1981: Chute de Voldemort. Quelques scènes contemplatives qui gravitent autour de cette période. Une fic d'ambiance et expérimentale sur le concept des songfics.



* aussi publié sur Fanfiction.net: par ici

Avertissement: tout public
Disclaimer: L'univers et les personnages appartiennent à JK Rowling, je ne gagne pas d'argent avec mon texte.
Pas de spoiler particulier
Relectrice: Wanderin




3 : Gloomy Tango

Ce Tango Lugubre est accompagné des paroles traduites et très librement adaptées de la chanson "King for a Day" du groupe Jamiroquaï.
* à écouter et à lire *


"Il lui manque un doigt, répondit Black.
– Bien sûr, dit Lupin dans un souffle. C'était simple… Et remarquablement intelligent… Il se l'est tranché lui-même?
– Juste avant de se transformer, poursuivit Black. Quand je l'ai immobilisé dans un coin, il s'est mis à hurler que j'avais trahi James et Lily pour que tout le monde l'entende autour de nous. Et avant que j'ai eu le temps de lui jeter un sort, il a dévasté la rue en tenant sa baguette magique derrière son dos. Il a tué tous les passants dans un rayon de cinq ou six mètres. Et puis, il s'est transformé et il a pris la fuite par les égouts, avec les autres rats…"


Tome 3, chapitre 19 (Le serviteur de Voldemort)



J'ai dû m'endormir. Je ne sais plus où je suis, je ne sais pas quelle heure il est, quel jour on est, je ne sais plus trop qui je suis, je ne sais plus qu'une chose: il faut que je trouve Peter.

Sans réfléchir, je transplane d'un endroit à un autre, courant comme un fou, le cœur toujours aussi comprimé dans son implacable étau.

Je serais bien incapable de dire combien de fois je transplane ainsi, j'en ai la tête qui tourne, mon estomac vide proteste, mais la haine a complètement pris le pas sur la culpabilité et il n'y a plus que ça qui compte.

Enfin je finis par l'apercevoir, je le poursuis dans un dédale de rues encombrées, je frôle des obstacles indéfinis qui s'écroulent sur mon passage, je bouscule des gens affolés, je suis à deux doigts d'y laisser ma peau tellement je prend de risques presque sans m'en rendre compte, mais je ne me concentre plus que sur la silhouette fuyante, je vois rouge… Il perd de l'avance, je vais finir par le rattraper…

Il se retourne sans arrêt; hé oui, je suis sur toi, Queudver! Ecoute-moi avant que je ne te rattrape complètement, il faut que je t'explique avant de te tuer… Oh, tu peux continuer à courir, va!

Il n'est pas question
Que je revienne vers toi,
Il faut juste que je te dise
Que tout ce que nous avons vécu est terminé


Oh oui, tu trouvais que c'était rudement bien pensé, cette feinte pour le Fidélitas, tu me caressais dans le sens du poil, hein?!

Tu as essayé de miner
Les meilleures dispositions de ma nature


Et Merlin sait qu'il fallait parfois bien de la tolérance et une amitié sans bornes pour te supporter, Petitgros! (1)

Mais bientôt tu vas comprendre,
Tu aurais dû commencer par parler franchement.


Il n'est jamais trop tard pour revenir à la raison, tu savais que l'Ordre avait les moyens de te protéger efficacement…

Hé oui, ceci est une impasse, mon vieux rat! Assez longue, c'est vrai; mais rassure-toi: je ne suis pas pressé, je finirai bien par t'avoir, sois tranquille!
Et si ce n'est pas moi ce sera tes semblables, ils n'ont pas apprécié la disparition de leur Maître, sais-tu? Ceux de ton espèce ne sont que des pions, tu avais oublié?
Ah, elle était bien belle, en vérité, ton heure de gloire!

Parce que c'est vrai ce qu'on dit,
Tu sais, c'est vrai ce qu'on dit:
Tu n'es que le roi d'un jour;
J'imagine que tu es content comme ça


Quoi? Tu te crois malin, à hurler ces insanités?! C'est toi, lâche! C'est toi qui a trahi James et Lily!

Eh bien, il n'y a plus d'espoir
De paix ni de réconciliation;
Tu es trop prompt à jouer


A jouer avec ton honneur, traître! Bien sûr que cette situation était pénible et interminable, nous aussi, nous en avions tous marre!

Mais ce que tu n'as pas appris, c'est la patience
Alors réfléchis avant d'agir,
Avant de raconter au monde ta version déformée;
Il est clair que ta parole ne vaut rien,
Tu ferais n'importe quoi pour avoir ta gloire


Ah, tu continues, tu t'obstines, tu ne vas donc pas cesser cette trahison supplémentaire!

Alors fais ce que tu veux, ne te gêne pas,
Il n'y a pas de doute:
Au fond de toi, tu es tellement désolé que tu as besoin d'avoir quelque chose à crier


Tu es si minable, Queudver! Peu importe, maintenant tu ne peux plus fuir, tu vas payer! Ecoute bien, ça, et emporte-le dans ta tombe, assassin!

James & Lily!!! James & Lil- …???

Ha, ha, ha! Ha, ha, ha, ha, ha, ha!!! Ha, ha, ha, ha, ha!!

Et il n'y a plus aucun amour
Qui puisse être perdu entre nous,
J'imagine que c'est parce que
Le mal que tu as fait est trop grave.

Alors je me prends la tête
Et je m'appesantis sur ce qui aurait pu être;
Mais tout ce que tu as laissé,
Ce sont les morceaux d'un rêve brisé.


* *
*


"Ah, Albus, vous ne devinerez jamais la meilleure!
– Alastor! Vous prendrez bien un verre?
– Non merci, seulement la bouteille, j'ai mon propre gobelet, et je dois avoir une paille quelque part par là.
– Vous avez bien raison, on n'est jamais trop prudent. Abel, un Fire'!
– Oh non, je n'ai pas encore fini mon service, c'est juste ma pause. Plutôt une Bièraubeurre, Abelforth.
– Et quelle est donc cette nouvelle que vous m'apportez?
– Le traître a enfin été arrêté.
– Et…?
– C'était le jeune Black! Je vous l'avez bien dit, Albus, on ne peut pas faire confiance à cette famille.
– Maugrey…
– Cette fois vous ne pourrez rien dire, Albus! Il a coincé Pettigrow dans une rue pleine de Moldus et il a fait un carnage. Une vraie boucherie, c'était pas bien joli. Au dernier bilan on avait douze morts moldus en plus du Pettigrow. Les Oubliators ont été débordés, ils n'en ont pas encore tout à fait terminé, et le Comité des inventions d'excuses à l'usage des Moldus n'a encore rien trouvé, ils se creusent la cervelle bien profond, je peux vous dire…
Et vous savez quoi? Tout ce qu'on a retrouvé du Pettigrow, c'est un doigt de sa main.
– Hmm… C'est vraiment terrible… Mais a-t-on la preuve que c'est bien lui le traître?
– Ha, ha, Dumbledore, vous ne changerez donc jamais! Bien sûr que c'est le Black; d'après les témoins, le pauvre homme lui a hurlé ses quatre vérités avant de se faire massacrer. Et je peux vous assurer qu'avec le nombre de mémoires qu'on a dû modifier, on ne peut vraiment pas les mettre en doute!!
– Il a dit à Sirius qu'il avait trahi James et Lily?
– C'est ce que je me tue à vous dire! Qu'est-ce que vous voulez, à la fin?!
– Mais c'est impossible.
– Vous êtes aussi borné qu'un hippogriffe, Albus.
– Hierk, hierk, ça c'est bien vrai, j'l'ai toujours dit!
– Abel, tu as un client au comptoir.
– Ce Black doit être sacrément sadique, en tous cas.
– Pourquoi donc?
– Figurez-vous qu'il se fendait la gueule, quand on l'a trouvé. Et pas qu'un peu. 'L'était complètement plié. Il nous a suivi sans aucune résistance, pensez donc, il se pouvait plus s'arrêter de se marrer. Il rigolait comme un perdu alors qu'il venait de faire une hécatombe!
– Oh, ça fait toujours du bien de rire un bon coup.
– Albus, ce type insiste pour te voir, je te l'amène?
– Qui ça? Oh! Oui, fais-le venir ici.
– Vous êtes au courant, professeur Dumbledore?
– Bonsoir, Remus.
– Euh… Oui, bonsoir.
– Oh, nom d'une gargouille, faut que je retourne au boulot, moi! Au plaisir, Albus…
– A la prochaine, Maugrey!
– Monsieur! Sirius nous a trahis et vous… Vous…
– …Je continue à vivre normalement, hé oui, Remus. Seulement vois-tu, je ne suis pas si certain qu'il nous ait réellement trahis. Soit dit en passant, tu n'as guère été poli envers Maugrey.
– Ha! Mais comment pourrait-il en être autrement?
– Eh bien, je t'ai connu plus respectueux des bonnes manières. Remarque, il s'en fiche, mais ça ne se fait pas.
– Quoi? Je vous parle de la trahison de Sirius, professeur!
– Oh! Je dirais que ça se pourrait, c'est tout.
– Mais vous êtes fou!
– Oui.
– Heu…
– Ne t'inquiète pas, Remus, je comprend parfaitement ta douleur.
– Cela dit, son geste contre Peter dans cette rue moldue noire de monde est tout à fait condamnable, j'en conviens.
– J'ai été le voir, tout à l'heure, aux cachots du Ministère…
– C'est fort louable.
– Je voulais comprendre… Je suis reparti encore plus déçu. Il criait qu'il était innocent, que ce n'était pas ce que je croyais…
– Et qu'as-tu répondu?
– Qu'il faudrait qu'il apprenne un jour à être sincère et honnête. Que malgré tout ce qu'il pourrait dire je sais très bien qu'il a du sang sur les mains, du sang de ceux qui étaient ses amis.
– Hum, c'est un peu cruel.
– Il est responsable de la mort de James, de Lily, et de Peter! Sans compter ces pauvres moldus qui n'avaient rien demandé. Je n'aurais jamais pensé ça de lui, et j'ai encore du mal à m'y faire, mais il l'a pourtant fait. Il a bien caché son jeu, lui qui vient d'une famille de Sang-Pur! Ha!
– Allons, Remus…
– …Vous savez, c'est la pleine lune demain.
– Je le sais, mon ami. Ce doit être particulièrement éprouvant, cette fois…
– Je… Je crois que je vais me rendre dans les cachots, monsieur. J'ai déjà loué une chambre dans un petit hôtel moldu à proximité du Ministère.
– Remus! Vous n'y pensez pas?!
– Cela m'obsède depuis… que c'est arrivé. Ca m'effraye, parfois, mais j'ai vraiment l'impression que c'est ce que je dois faire, même si ça m'oblige à prendre beaucoup de risques. Je me dis que je n'ai plus rien à perdre… Et j'ai bien l'intention de le lui dire.
– Tu sais que c'est exactement ce qui l'a poussé à tuer Peter? Réfléchis, Remus, tu pourrais bien le regretter toute ta vie!
– Peut-être… C'est la seule chose qui me fait encore hésiter. Sinon je ne vous en aurais pas parlé... Et qu'est-ce que vous voulez dire, à la fin, avec Peter? Il l'a tué pour s'en débarrasser, c'est tout!
– Remus, je n'ai aucune certitude, mais je t'assure qu'il ne mérite peut-être pas tout le blâme qu'on lui porte.
Après tout, tu connais l'expression: il n'a été que le roi d'un jour.

En revenant chez lui, Remus Lupin repensait à ces derniers jours, ces journées sinistres et lugubres, horrifiantes et ignobles. Tout avait basculé, tout avait volé en éclats en une seule minute terrible. Mais, après cette entrevue avec son ancien directeur, ce grand sorcier qu'il tenait en haute estime, il ne savait plus quoi penser.

Il avait le chic pour insinuer le doute sans qu'il y paraisse… Mais il n'en restait pas moins que Sirius avait tué Peter, sinon plus, et cela suffisait amplement à semer le trouble et l'amertume dans son esprit.

Maintenant ne t'inquiète pas,
Je ne vais pas t'enfoncer;
Je ne suis pas pressé
De te voir t'écrouler.

Parce que c'est vrai ce qu'on dit,
Tu sais, c'est vrai ce qu'on dit:
Tu n'es que le roi d'un jour;
J'imagine que tu es content comme ça

Alors fais ce que tu veux, ne te gêne pas,
Il n'y a pas de doute:
Au fond de toi tu es tellement désolé que tu as besoin d'avoir quelque chose à crier

Seulement ne vois-tu pas
que tu n'es que le roi d'un jour…
Tu devrais t'en rendre compte.


Tout ceci était bien confus, et, de toute manière, abject. Quoi qu'il en soit, il devait se contraindre à tourner la page, et poursuivre son chemin seul…





(1) : je sais, ce n'est pas la bonne orthographe, mais c'est juste un jeu de mot que je trouvais assez approprié au personnage...


Dernière édition par Leïa Tortoise le Mer 18 Mar - 10:00, édité 1 fois
avatar
Leïa Tortoise
thé noir
thé noir

Messages : 2059
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 31
Localisation : Parisie

http://totitree.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Nausicaa le Mer 18 Mar - 8:36

Ha ! Very Happy Celle-là je la connais bien de chanson (j'aime beaucoup Jamiroquai), même sans l'entendre ! Mais bon, c'est mieux de lire "avec". satisfait (Ah bon, c'est un tango ?). En tout cas, c'est vrai qu'elle se prête super bien à la scène... tragique, s'il en est... Crying or Very sad

C'est un des engrenages les plus troublants de l'histoire HP, pour moi en tout cas. Les personnages, Sirius et Pettigrow surtout, révèlent une facette de leur personnalité qu'on ne pouvait pas soupçonner avant. Pettigrow fait preuve d'intelligence et Sirius, de remords. Qui l'eut cru !? m'enfin voila

Cette dimension se fait bien sentir dans les paroles ET l'orchestration de la chanson de Jay Kay (qui règle lui aussi ses comptes avec un ancien ami - et aurait même un petit air à la Sirius dans le clip...drunken ).

Je regrette presque que l'on passe au point de vue de Lupin, en seconde partie (même si je comprends bien le "glissement" Sirius/Pettigrow --> Lupin/Sirius). Je ne sais pas, j'ai trouvé Lupin trop "distant". Peut-être que ça vient du fait que la narration ne se fait pas à travers lui ?...

Et puis, il y a toujours cette fameuse question du "que savait Dumbledore ?", ou plutôt, "de quoi pouvait-il se douter" ? Là aussi, même si le personnage est authentique dans son comportement (toujours un brin zinzin Content ), je le trouve un peu trop confiant. J'imaginais que c'était le genre de chose qui pouvait justement déstabiliser le grand Dumbledore... Rolling Eyes

Mais, c'est vraiment toujours aussi plaisant à lire. (Et pour le coup, ça me donnerait presque plein d'idées de chansons, etc... Rolling Eyes ).

applaudis et merci !


PS : C'est moi ou Deezer il pète un peu les plombs depuis quelques jours ?... Huh
avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5822
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Leïa Tortoise le Mer 18 Mar - 9:49

(Ah bon, c'est un tango ?).
Plutôt dans la symbolique du duel, en fait
(j'ai rajouté mes titres de chapitre seulement quand j'ai eu écrit mes 9, pour bien avoir une "danse" différente à chaque ^^)

Tout à fait, pour Jay Kay, j'ai toujours trouvé aussi ! (ce clip est vraiment génial, et cette chanson est vraiment ma grande préférée de Jamiroquaï ^^) (comme quoi, des fois, c'est pas plus mal qu'il y ait des comptes à régler dans le vie, lol!)

La deuxième partie avec Lupin et Dumbledore, je n'en suis pas totalement satisfaite non plus, je voulais que ça reste vraiment anecdotique, et puis dédramatiser un peu après la scène de Peter et Sirius, mais finalement ça fait un peu forcé et superficiel... Boah, tant pis.

EDIT: maintenant que je relis dans cette optique, c'est vrai que Dumbledore est bien trop joyeux... Je crois bien que j'ai encore fait l'auteur qui sait et qui oublie que son perso ne sait pas (parce que dans mon esprit il a toujours été très clair que Dumbledore ne savait pas). Mais là c'est autrement plus difficile à corriger que si c'était juste uen phrase comme dans le chapitre précédent...
Du coup je laisse comme ça.

Contente que ça te donne des idées, lol! (j'ai l'impression que quand on a commencé, on ne peut plus s'arrêter, en tous cas pendant un bon moment)

Deezer, euh j'ai rien remarqué hier soir... Mais d'une manière générale je ne le trouve pas toujours tiptop, et c'est souvent que ça cafouille...
(oh, et je vais peut-être voir La Grande Sophie en concert! youhou!)
avatar
Leïa Tortoise
thé noir
thé noir

Messages : 2059
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 31
Localisation : Parisie

http://totitree.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Syrinx le Mer 18 Mar - 11:04

(Bon alors forcément, comme je lutte avec mon ordi depuis que je suis arrivée, je viens tout juste de voir ton poste Leïa, mais je laisse quand même mon poste, tel quel)

moi aussi je connaissais la chanson, enfin... de loin, je me rappelle l'avoir entendue, mais pas plus que ça.

J'apprécie d'avoir les pensées de Sirius, perdu dans sa folle tristesse, et n'émergeant que pour accomplir sa vengeance.
Comme Nau, je regrette presque de passer à Lupin, j'aurais bien aimé savoir ce qui se passait dans le tête de Sirius au moment où il s'apercevait que Peter lui avait échappé, tout en le roulant. Mais peut-être ne vaut-il pas essayer de se glisser dans la peau d'un homme dans cet état.

Le dialogue Alastor-Albus est très bien, on voit bien le doute et l'incertitude de Dumbledore sur la culpabilité de Sirius, mais on ne voit pas de tristesse à l'annonce de la mort de Peter, comme si cela lui était égal... or j'imagine un Albus sensible, regrettant chaque mort dans cette guerre, par forcément de façon démonstrative mais juste un petit signe (son visage qui se ferme, des sourcils froncés, un soupir...)
Mais c'est vrai que je me rappelle qu'une fois, Harry lui reproche son manque de réaction, lui demande s'il a bien compris (même que Dumbledore lui répond qu'il a bien entendu, et que vu son intelligence, il a sans doute mieux compris que lui...) vous vous rappelez du tome ?

Pour Lupin, je l'imagine mal aussi, envisagé une vengeance, et pourtant n'est-ce pas ce qu'il fait dans le tome 3 ? ou il cherche juste à attraper Queudver ? Huh
Et je crois que je lui reprocherais toujours un peu de ne pas avoir cru en l'innocence de Sirius (dans les livres, et dans ta fic). Les apparences étaient contre lui, et tout le monde pouvait le croire coupable, mais Rémus s'est-il au moins posé la question (seul, j'entends, pas aidé par Dumbledore), en entendant Sirius clamer son innocence ?
Sirius a un caractère entier, fier... s'il était réellement coupable de trahison et de meurtre (et vu la folie démoniaque dans laquelle tout le monde pensait qu'il était) ne se serait-il pas vanté de son attachement à Voldemort, à la pureté du sang, et de la mort de ses victimes ? comme l'aurait fait Bellatrix ?

et pour deezer, je lui reproche seulement de ralentir mon ordi chez moi... et pour le moment, pas de bug

Voilà mardi prochain pour la prochaine danse

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2713
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Leïa Tortoise le Mer 18 Mar - 11:57

Voui, tes réflexions sur Lupin sont très intéressantes: c'était aussi ce qui m'avait marqué, dans cette fameuse scène de la Cabane Hurlante (qui à mon sens est l'un des pivots de la série)

Pour Dumbledore et le "vu mon intelligence j'ai mieux compris que toi" je crois que c'est à la fin du tome 5, la confrontation avec Harry dans le bureau directorial, après le retour du Ministère et la mot de Sirius...
avatar
Leïa Tortoise
thé noir
thé noir

Messages : 2059
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 31
Localisation : Parisie

http://totitree.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Nausicaa le Jeu 19 Mar - 9:57

Leïa Tortoise a écrit:
(Ah bon, c'est un tango ?).
Plutôt dans la symbolique du duel, en fait
(j'ai rajouté mes titres de chapitre seulement quand j'ai eu écrit mes 9, pour bien avoir une "danse" différente à chaque ^^)
Ah oui oui, d'accord. (Je m'disais, aussi... Même si j'suis pas super calée en danse... Content ).

Contente que ça te donne des idées, lol! (j'ai l'impression que quand on a commencé, on ne peut plus s'arrêter, en tous cas pendant un bon moment)
Ben justement, depuis j'arrête pas de penser à un truc. C'est encore dommage de ne pas pouvoir lancer l'idée sur le forum de la Pensine plutôt qu'ici mais ça pourrait être chouette de mettre au point une sorte de "Playlist HP". Le principe serait de donner une chanson pour une scène ou un perso HP bien précis, sans en faire une fiction, mais juste pour échanger les chansons qui nous évoquent HP. Ça pourrait être sérieux comme complètement loufoque, mais il faudrait que ça reste fidèle à l'histoire. Idea

Deezer, euh j'ai rien remarqué hier soir... Mais d'une manière générale je ne le trouve pas toujours tiptop, et c'est souvent que ça cafouille...
Syrinx a écrit:et pour deezer, je lui reproche seulement de ralentir mon ordi chez moi... et pour le moment, pas de bug
Ça ne ralentit pas mon ordi (c'est même bizarre, ça, d'ailleurs... scratch ) mais outre le fait qu'il y a de plus en plus de titres plus dispo, ça "saute" très souvent. Ça me déconnecte, quoi. Et il faut que je me re-identifie à chaque fois... non mais

(oh, et je vais peut-être voir La Grande Sophie en concert! youhou!)
Content Ptite veinarde ! Elle est passée il y a peu, ici, mais j'ai pô pu aller la voir... Crying or Very sad


Embarassed Un poil hors sujet, mon message...
avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5822
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Leïa Tortoise le Jeu 19 Mar - 16:04

Ah ta playlist HP me rappelle quelque chose, je crois que tu avais déjà lancé l'idée... Et moi je suis très très partante!!

Deezer ne me déconnecte jamais... Par contre c'est vrai qu'on trouve de moins en moins de titres, c'est pénible!

Et LGS (j'aime bien l'appeler comme ça, ça va plus vite et ça fait classe) c'est qu'elle passe à un festival bien convivial pas loin de Limoges ("le plus grand des petits festivals" ^^ et c'est vrai qu'il est chouette) que j'ai découvert l'an dernier (avec des amies qui avaient découvert l'année d'avant) et qu'on surveillait de près pour cette année, donc... Quand j'ai vu la programmation j'ai eu un peu de mal à réaliser!

Euh, bref, oui, c'est complètement hors sujet, là... (il nous faut au moins un sujet général "musique" dans le salon, je pense...)
avatar
Leïa Tortoise
thé noir
thé noir

Messages : 2059
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 31
Localisation : Parisie

http://totitree.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Leïa Tortoise le Mar 24 Mar - 19:37

On repart sur une vision d'un Dumbledore un peu plus conscient du drame et définitivement persuadé que c'est bien Peter le traître. Je ne sais donc vraiment pas ce qui m'a pris pour les précédentes incohérences. Dans le chapitre précédant je crois que je cherchais aussi surtout à ce qu'il apporte une autre façon de voir à Lupin.
(cela dit la dernière partie de ce chapitre-ci me paraît tout aussi ridicule et à côté de la plaque, ahem)




Les Neuf Danses du Bal de la Chute
1981: Chute de Voldemort. Quelques scènes contemplatives qui gravitent autour de cette période. Une fic d'ambiance et expérimentale sur le concept des songfics.



* aussi publié sur Fanfiction.net: par ici

Avertissement: tout public
Disclaimer: L'univers et les personnages appartiennent à JK Rowling, je ne gagne pas d'argent avec mon texte.
Pas de spoiler particulier
Relectrice: Wanderin




4. Illusion's Tap Dance

Ces Claquettes de l'Illusion sont accompagnées des paroles traduites et très librement adaptées de la chanson "Child of Man" de Noa.
* à écouter et à lire *


"Ah, la musique, dit-il en s'essuyant les yeux. Elle est plus magique que tout ce que nous pourrons jamais faire dans cette école."

Tome 1, chapitre 7 (Le Choixpeau Magique)

"C'est moi-même qui était son examinatrice quand il a passé ses ASPIC de métamorphose et de sortilèges... Il a fait avec sa baguette magique des choses que je n'avais encore jamais vues."

Tome 5, chapitre 31 (BUSE)




Ah, tout cela est bien triste… Je savais bien que nous avions un traître parmi nous. Si seulement j'avais su qu'il s'agissait du petit Peter! J'aurai eu d'ailleurs bien du mal à le croire. Cette victoire finale a un goût bien amer…

Enfin, ce qui est fait est fait. Comme c'est étrange de trouver le château désert à cette époque de l'année… Toute la communauté est en fête, c'est très bien.
Tiens, Rusard est bien plus serein, tout d'un coup. C'est incroyable comme cet homme aigri peut se montrer serviable quand il n'a pas de pression sur le dos.

Ah, Poudlard! Combien de secrets recèlent encore tes pierres… Je ne me lasserai jamais de t'arpenter en long et en large. Oh! Mes pas m'ont ramené à la Salle de Métamorphose, c'est à croire qu'ils ne changeront jamais de chemin.

Ah, comme j'ai pu m'absorber corps et âme dans ces leçons, quand j'étais moi-même élève… Il y a si longtemps. Ces heures étaient les plus enchanteresses, les plus passionnantes, de mon enseignement. Et ce cher Armando Dippet avait le don d'éveiller mon intérêt à l'art de modeler la matière… Notre promotion était même tellement enthousiaste que nous avions terminé le programme un trimestre trop tôt, il n'en revenait pas! Nous avions passé le reste de l'année à approfondir la métamorphose humaine… Avant de consacrer le dernier mois aux révisions d'ASPIC, bien entendu.

Ah, comme mon esprit vagabondait alors que nous étions initiés aux légendes asiatiques, terres de Métamorphose s'il en est! Ces mages étaient tellement doués qu'ils pouvaient prendre la forme de tout et n'importe quoi!
Il y avait de quoi rêver…

Si j'étais une fleur du désert,
Tout au long de l'hiver je souffrirais et me tapirais;
Le Printemps me ferait chanter,
Ma voix tinterait
En même temps que commenceraient à pousser les minuscules bourgeons;
Au cœur du Printemps je m'épanouirais et j'oublierais la tristesse de l'hiver.


Car oui, nous étions bien insouciants malgré la terreur que semait Kamyro-Kazimierz Nero, l'Empereur de l'Obscur, le redoutable nécromancien austro-sicilien…

Il y avait déjà des duels, des tortures, des corruptions; mais tout cela nous paraissait tellement loin!

Si j'étais une eau de fontaine
Enlacée par le gel le long de mes bords,
Le Printemps me ferait chanter, ma voix tinterait
En même temps que je me libèrerais de mes chaînes glacées;
Au cœur du Printemps je bouillonnerais et j'oublierais les pluies de l'hiver.


Oh oui, j'étais bien inconscient! Et quelle frustration, lors de mes premières tentatives de mise en pratique, précoces à l'excès malgré les avertissements du professeur… M'intégrer au décor, tel un caméléon…Je croyais tout possible, je voulais sauter le pas à tout prix.
Ah, j'ai bien connu l'infirmerie, cette année-là! Et à cette époque, ce n'était pas le territoire de Mme Pomfresh, mais d'une matrone sèche comme un réglisse brûlé!

Mais je suis seulement un petit d'homme,
Je suis seulement un petit d'homme,
Juste un innocent petit d'homme…
Ne sois pas si surpris si mes yeux brillent et rayonnent,
C'est l'éclat du soleil dans le ciel qui me rend ainsi!!


Ce cher Nicolas était toujours épaté par cette course à la transformation, il n'était pas aussi doué que moi… Lui était en revanche bien meilleur en potions, dans un autre genre de transmutations.
Bien sûr il y avait les Animagi, et plus tard j'ai suivi avec intérêt les progrès de Minerva, puis son succès final. Nous nous affrontions alors dans des duels d'apparences dignes des plus grandes légendes celtes; comme c'était exaltant… Toujours sur la corde raide, à deux doigts de se désintégrer ou de se désartibuler, nous enchaînions les apparences à une vitesse folle…
Je me souviens combien il était enivrant de prendre la forme d'un phénix, qui déroutait toujours mon adversaire pour un instant…

Si j'étais un joyeux pinson,
Tout au long de l'hiver, si froid et si sombre;
Le Printemps me ferait chanter,
Ma voix tinterait comme de minuscules clochettes
Sur des foulards de soie;
Une chanson aussi belle et pure que le lait d'une mère…


Ah, les chansons qui rythmaient nos journées! Nous claironnions sans cesse, en fanfares, en roucoulades, en ritournelles moqueuses, en lais héroïques, en refrains de révisions!

Aujourd'hui, les couloirs ne résonnent plus de cette joyeuse cacophonie, et Peeves n'est plus qu'un chef d'orchestre esseulé.

Le temps, qui passe, inexorablement… Qui nous rend plus humbles…

Mais je suis un petit d'homme,
Je suis seulement un petit d'homme,
Juste un innocent petit d'homme…


…Bien que sous ma sagesse percent encore mes folies de jeunesse!

Ne sois pas si surpris si mes yeux brillent et rayonnent,
C'est l'éclat du soleil dans le ciel qui me rend ainsi!


Oh, je sais bien que beaucoup me prennent toujours pour un vieux fou… Mais, ma foi, je n'en ai cure. C'est parfois bien utile de ne pas être trop sérieux! Autrement, il y aurait de quoi se noyer dans ses larmes…

Ne sois pas surpris,
Mais cet air dans mes yeux…
Comme une fleur ou un arbre,
Je vais m'épanouir au cœur du Printemps,
Je vais me dépouiller de toutes mes peines
En même temps que pousse l'herbe verte;
Comme une fleur ou un arbre,
Je vais jeter ma tête en arrière et chanter!


La li la la… Pom, po-pom… Ta di da doum…
Quelle mélodie envoûtante, cette ronde vénitienne! Encore qu'elle soit bien mieux rendue par cette merveilleuse cantatrice, Grazina Wazley…

Ah, la musique… Elle est plus magique que tout ce que nous pourrons jamais faire dans cette école.

* *
*


"Tiens! Bonsoir, Severus!
– Bonsoir, monsieur…
– Belle soirée, n'est-ce pas?
– En effet, monsieur.
– Ainsi, vous avez préféré rester au château pendant ces congés improvisés…
– Je prend de l'avance dans mes cours, monsieur.
– C'est fort louable.
– Merci, monsieur."

Il était impossible d'en rester à ces platitudes de courtoisie, Rogue le savait, mais il ne voyait toujours pas par quel bout le prendre. Maladroitement, il souffla:

"– L'assassinat, monsieur… La Prophétie…
– Hé oui! Je ne m'étais malheureusement pas trompé.
– Je n'en reviens pas que ce ne soit pas Londubat. Mais comment saviez-vous?
– Aucune idée. Un mauvais pressentiment.
– …Pardonnez-moi, professeur, mais je ne peux pas m'empêcher de penser qu'il n'a eu que ce qu'il méritait.
– Vous ne pensez pas vraiment ce que vous venez de dire, je le sais. Et vous oubliez cette pauvre Lily.
– Et pourquoi je ne le penserai pas? Potter méritait-il mieux?
– Cette teinte coquelicot vous va fort mal, il est évident que vous êtes excessif dans vos affirmations."

Le professeur de potions garda le silence, mal à l'aise.

"– Vous lui devez la vie, Severus; et vous savez bien qu'au fond c'était quelqu'un de bien, sous des dehors certes un peu…
– …Hautains, vantards, pédants, orgueilleux, stupides, fiers comme un hippogriffe?
– Ma foi… Oui!
– Soit… Vous avez raison, comme toujours…
– Vous me flattez, mon bon ami. Mais qu'importe, on ne peut revenir en arrière. Parlons d'autre chose. Saviez-vous que Flitwick passe ses vacances en Irlande?
– Oh, ce n'est un secret pour personne, il ne parle que de ça depuis qu'il a reçu l'invitation de sa vieille soeur. Au fait, Sibyl m'a chargé de vous informer qu'elle entamait une grève de la faim, parce qu'elle a le net sentiment que ses constantes mises en garde à propos du Sinistros n'ont alerté personne.
– Oh, peste. Très bien, je vais aller la voir de ce pas… Mais je crains qu'elle n'aperçoive plus de Sinistros avant longtemps, à présent.
avatar
Leïa Tortoise
thé noir
thé noir

Messages : 2059
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 31
Localisation : Parisie

http://totitree.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Nausicaa le Mer 25 Mar - 8:44

Hi !

J'ai un tout petit peu moins accroché à celle-ci... Je pense que ça vient encore du décalage entre la réaction de Dumbledore que j'imaginais et la tienne, Leïa. (cf, plus avant). Pourtant je trouve que la chanson/musique, (que je ne connaissais pas du tout), pourrait bien rendre l'aspect pétillant du personnage. Mais peut-être pas là, pas à ce moment-là... Mais c'est une vision comme une autre ! Content Saura-t-on jamais qu'elle était la sienne alors?... Rolling Eyes

Bon, après, il y a évidemment le petit "hic" avec la conversation Rogue/Dumbledore, au sujet des Londubat, et de Lily (mais là, je pense que c'est vraiment parce que ça a été écrit avant le tome 7).

Non, voilà, encore une fois, le portrait en musique me plait, mais sorti du contexte. Les images dépeintes par Noa vont bien à Dumbledore.

Maintenant, au vu de la fin de cette songfic, je me demande à qui le relais va être passé... scratch Rogue, Flitwick ou Trelawney ?... Rolling Eyes

Merci !

(PS : J'ai compris pourquoi mon Deezer y fait rien qu'à m'embêter, c'est ma nouvelle config Ubuntu... blasé Le plug-in Flash merdouille...).
avatar
Nausicaa
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 5822
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 41
Localisation : Right here, right now!

http://www.le-prince-de-sang-mele.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Neuf Danses du Bal de la Chute

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum