Sites sociaux

Twitter à rajouter
Post-it
Bilan du Site Fondus :

Mise en commun des documents
Design du site en attente
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Derniers sujets
» Travail de Chiara
Mer 30 Aoû - 16:57 par chiara

» Des Animaux de Toile
Lun 8 Mai - 11:05 par Apsara

» Galerie de Luna Pensive
Mer 12 Avr - 13:18 par chiara

» L'Ambre et le Jais [fic en cours]
Jeu 1 Sep - 10:17 par Apsara

» Les références non celtiques dans Harry Potter
Mer 8 Juin - 14:00 par Apsara

» Galerie d'Apsara
Mer 23 Déc - 8:38 par Apsara

» Galerie d'Yxanne
Lun 22 Déc - 8:10 par Circée

» Bienvenue chez les Fondus !
Mar 22 Juil - 8:29 par Apsara

» De l'Amour ou le cas Voldemort
Sam 22 Juin - 20:41 par chiara

» Au temps pour tous. Reconstructions-
Mar 14 Mai - 14:23 par Luna Pensive

Sondage

Doit-on garder un seul topic ou demander un topic par membre pour les présentations

60% 60% [ 6 ]
40% 40% [ 4 ]

Total des votes : 10


Le coeur cousu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le coeur cousu

Message par Smoothcloud le Sam 8 Oct - 13:00

L'endroit était singulièrement étrange et semblait irréel. Beaucoup de poussière s'accumulait sur les piles de livres, le plafond était très haut et sombre, d'immenses toiles d'araignées formaient de belles arabesques. Les étagères étaient si hautes et bancales, qu'elles ne paraissaient tenir que par magie.

La Jeune Fille entra, et, malgré l'air frais de la pièce, ôta sa cape et la suspendit au porte-manteau.
Elle s'avança parmi les hautes rangées de livres, puis arriva devant un très vieil homme affairé a trier une pile de papier jaunis, de toute évidence il était le propriétaire de la boutique. Il se retourna lentement lorsqu'il s'aperçût de sa présence, l'examina du regard puis souris avant de lui faire signe de le suivre.

La Demoiselle avança et se retrouva dans le maigre rayon de lumière que projetait une bougie à la lueur vacillante. Elle avait le teint très pâle, presque translucide, de grandes cernes mauves s'étiraient sous ses yeux fatigués. Le visage émacié, elle ne souriait pas, ne laissait paraître aucune émotion. Cependant son regard reflétait une grande souffrance et semblait incarner la tristesse elle-même. Si on plongeait son regard dans le sien, il était possible de deviner une partie de sa tristesse; une mort brutale, un cœur brisé, une solitude oppressante et cruelle.

Elle suivit l'étrange vieil homme derrière une pile de livres et ils disparurent derrière une porte de bois massif. Ils étaient maintenant dans une sorte de petit salon éclairé par une cheminée de briques rouges. Une dizaines de tableaux étaient accrochés aux murs, une table de bois grossièrement taillée trônait au centre de la pièce par dessus un tapis poussiéreux.

Quelques fauteuils étaient réparties de façon désordonnés.
La Jeune Fille était assise sur l'un d'eux, celui au plus près de la table. Elle avait ses mains serrés contre ses genoux, ses cheveux emmêlés devant elle lui donnait l'air d'une noyée. Elle regardait le feu de la cheminée – dont les flammes dansaient avec grâce, pareilles à des danseuses – comme si elle ne souhaitait que les rejoindre.
Le vieil homme arriva avec une petite mallette miteuse et l'ouvrit, il murmura quelque chose à la Demoiselle, qui d'un geste, ôta sa robe.

Elle se retrouvait à demi nue, bien que cela ne semblait pas lui poser de problème, son regard observait toujours les flammes avec tristesse et désespoir.
Le vieil homme se saisit d'un scalpel et se retourna vers elle. La seule chose visible à présent était le dos vouté du vieil homme et le visage blême de la jeune fille – lèvres pincées, yeux fermés – comme si on lui arrachait les derniers lambeaux de paix qui lui restait. Soudain elle défaillit et s'affala contre le dossier du fauteuil, ce qui n'affola pas le vieil homme qui continuait à s'activer autour d'elle.

Puis il se redressa et rangea ses affaires, si elle ne respirait pas, on aurait pu croire qu'elle était morte tant son visage était fantomatique. Cependant au bout de plusieurs minutes elle bougea, d'abord les doigts, puis la tête – certains changements s'étaient opérés dans son physique. Sa peau était d'une blancheur pure, presque brillante, ses joues étaient délicatement colorés de rose. Mais le plus incroyable était son regard, vivant, emplis de vie et d'espoir. Les contours de sa bouches frémirent, elle souris – pour la première fois – puis ferma les yeux, comme pour savourer ce sentiment étrange qu'était le bonheur.

En ce levant, elle porta la main sur sa poitrine, à la place de son cœur se trouvait un cœur de velours pourpre aux contours brodés d'or, cousus à même la peau.
Elle serra le vieil homme contre elle, et, pour la première fois pleura de joie. A grandes enjambées, elle se rhabilla puis sorti. Sur son visage se concentrait un espoir incroyable, une conviction que tout irait bien, que la vie lui offrirait un peu de bonheur à elle aussi.
Dehors la Demoiselle souriait, jamais elle n'avait remarqué comme la nuit était douce et comme les étoiles étaient belles.
Elles brillaient.

C'est incroyable comme les étoiles peuvent scintiller, c'est si beau une étoile.
Elle inspira et souris, elle était si belle en fin de compte. Pour la première fois de sa triste existence, elle sortie du village si lugubre du Tisseur.

Le vieil homme la regarda partir avec tendresse, puis il attrapa les restes brisés de la jeune fille qu’ il avait arraché. Il les regarda pendant un instant puis les glissa dans un bocal en verre; Pendant un instant le souvenir de la jeune fille ressurgit, le visage déformé par le désespoir. Il rangea avec précaution le bocal aux côtés des centaines d’autres sur une étagère
___________________________

J'espère que ça vous a plu ^^
avatar
Smoothcloud
thé blanc
thé blanc

Messages : 79
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 26
Localisation : Dans les nuages.

http://smoothcloud.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coeur cousu

Message par Suzywa le Sam 8 Oct - 20:11

Etrange bonhomme qui coud les coeurs de velours pour redonner le sens du bonheur aux moldus ? aux sorciers ?

Que renferme donc ce coeur factice pour avoir un tel pouvoir ? Pourquoi garde-t-il les cours brisés de ses patients ? A-t-il besoin de ces restes pour lui-même ?

En fait, qu'est-ce qui le pousse à faire tout cela ?
Tu as une suite ? Cela vaudrait la peine d'exploiter !
avatar
Suzywa
thé noir
thé noir

Messages : 1000
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 57
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coeur cousu

Message par Smoothcloud le Sam 8 Oct - 23:16

Que de questions ! Very Happy
En fait j'avais pensé ce conte comme ça sans suite, mais effectivement je pourrais poursuivre et mettre une suite sur le Tisseur pour répondre à ces questions Wink

Je vais y penser ça me tente bien !
avatar
Smoothcloud
thé blanc
thé blanc

Messages : 79
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 26
Localisation : Dans les nuages.

http://smoothcloud.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coeur cousu

Message par Suzywa le Sam 8 Oct - 23:38

cheers C'est vrai qu'à la relecture, il y en a beaucoup des questions !
Mais c'est vrai aussi que quand on écrit un texte c'est que sûrement, il existe une motivation, une idée à développer et ici, je ressens quelque chose que tu voulais exprimer mais qui n'est pas encore écrit...
Il y a vraiment de quoi développer...
avatar
Suzywa
thé noir
thé noir

Messages : 1000
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 57
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coeur cousu

Message par Smoothcloud le Sam 8 Oct - 23:42

En effet j'ai écris ce texte à une période où j'étais seule et j'avais plein d'émotions que j'avais besoin d'évacuer.
Ça serait intéressant d'écrire une suite avec l'état d'esprit que j'ai maintenant Smile
avatar
Smoothcloud
thé blanc
thé blanc

Messages : 79
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 26
Localisation : Dans les nuages.

http://smoothcloud.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coeur cousu

Message par Syrinx le Lun 10 Oct - 12:41

C'est vrai qu'il pourrait y avoir une suite parce que ton texte appelle plein d'interrogations, mais d'un autre coté, je trouve aussi qu'il se suffit à lui même... Au lecteur d'imaginer ce qu'il veut après. ça ouvre des perpectives, c'est sûr, ça pose certaines bases (il faut admettre un peu de magie pour retirer un coeur peiné et le remplacer par un autre). D'ailleurs, tu n'as pas précisé si c'était une oeuvre originale ou une fic ? (pas forcément sur HP d'ailleurs, même si la magie rôde)
Enfin bref, à toi de voir si tu veux écrire une suite, si tu veux nous faire partager ce monde où l'on peut guérir sa peine en cousant un nouveau coeur.
En tout cas, merci déjà pour cette nouvelle. Je la trouve très reposante ; le texte coule bien, c'est doux et tendre, enchanteur comme un conte.

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2705
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coeur cousu

Message par Elaia Gurialde le Lun 10 Oct - 14:05

Bon, ce texte je l'avais déjà lu il y a un bon bout de temps et c'est vrai que j'avais un peu espéré une suite sifflote
Mais j'arrive pas à me dire que le petit vieux est sympathique. Je veux dire, cette histoire de s'enlever le coeur, ça me fait trop penser au mythe de Kochtchej l'Immortel qui lui même a inspiré Davy Jones et Voldemort. C'est vrai que le conte du sorcier au cœur velu m'a marquée (la fin est quand même un peu hard pale ). Kochtchej qui a l'aspect d'un vieillard...
Mais je me rappelle que ça faisait partie d'un petit ensemble de nouvelles tous un peu nostalgiques et assez agréables à lire ^^
avatar
Elaia Gurialde
thé blanc
thé blanc

Messages : 65
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 29
Localisation : Noisy-les-Amandes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coeur cousu

Message par Syrinx le Mar 11 Oct - 13:16

Mais j'arrive pas à me dire que le petit vieux est sympathique.
C'est vrai. Je l'ai pas dit mais j'aurais tendance à croire à une contrepartie. Qu'est-ce qu'il fait de tous ces coeurs qu'il garde le vieux bonhomme ? D' un autre coté il peut ne pas être forcément mauvais ; c'est juste qu'il peut y avoir un effet secondaire à l'opération... comme l'amnésie (je suis heureuse parce qu'en fait je ne me souviens plus de ce qui me rendait triste... simple et efficace)
Cela dit ça fait parti pour moi des choses justement que le lecteur peut imaginer à sa guise après la lecture du conte.

_________________
L'ambre et le jais



chapitre 21
 
avatar
Syrinx
thé noir
thé noir

Messages : 2705
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 35
Localisation : au milieu des fuites, pour changer !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coeur cousu

Message par Apsara le Mar 11 Oct - 18:06

Je ne connaissais pas du tout le mythe de Kochtcheï: effectivement, ça a pu inspirer J.K. pour les horcruxes !

_________________

"In tasso veritas"

               
" Ce serait encore plus beau si je pouvais le montrer à quelqu'un" (Samivel)

Y'a des jours "avec" et y'a des jours "sans". Les jours "sans", faut faire avec...
avatar
Apsara
Thé Aromatisé
Thé Aromatisé

Messages : 6534
Date d'inscription : 11/01/2008
Age : 68
Localisation : Entre mes deux oreilles...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coeur cousu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum